Après s’être tenu virtuellement l’année dernière à cause du Covid-19, le Kinous Hachlou’him revient prudemment à la normale

Après s’être tenu virtuellement l’année dernière à cause du Covid-19, le Kinous Hachlou’him revient prudemment à la normale

 

Les Chlou’him Habad sont connus pour amener le judaïsme aux quatre coins du monde. Mais trois jours par an, ils reviennent là où tout a commencé.

 

La Conférence internationale annuelle des émissaires Habad – Loubavitch (le Kinous Hachlou’him) attire généralement quelque 6 000 rabbins et partisans à Brooklyn, New York. Après s’être tenue virtuellement l’année dernière, la conférence revient prudemment à la normale. Les restrictions de voyage liées à la pandémie et les mandats de vaccination limitant toujours la participation, l’événement devrait être réduit; mais les organisateurs ont estimé que renoncer aux événements en présentiel pour une autre année n’était pas une option. Pour ceux qui ne pourront pas y assister, un parcours en ligne parallèle facilitera la participation.

Commençant le mercredi 27 octobre et se poursuivant jusqu’au dimanche 31 octobre, la conférence propose plusieurs jours de réseautage, des ateliers, des séminaires éducatifs et une occasion de se retrouver entre amis et collègues. Les sessions couvrent un large éventail de sujets allant de la santé mentale et des débats halakhiques à des préoccupations plus pratiques telles que les mises à niveau de la sécurité et des conseils de collecte de fonds. Conçue pour offrir quelque chose à tout le monde, la programmation convient à ceux qui desservent les petites collectivités éloignées ainsi qu’aux dirigeants des grandes régions métropolitaines.

L’événement se termine par un banquet au New Jersey Expo Center. Avec des conférences et des présentations multimédias mettant en valeur le travail de Habad, le programme du banquet mettra en lumière l’impact durable du Rabbi de Loubavitch et de ses enseignements sur la vie des Juifs ordinaires du monde entier. La soirée devrait se terminer avec le rabbin Moshe Kotlarsky, vice-président de Merkos L’Inyonei Chinuch, menant un appel nominal animé des 108 nations et déclarant que les plus de 5 000 émissaires Habad servent.

Pour les émissaires participants, c’est le moment de réfléchir à tout ce que Habad a accompli et de se ressourcer avant d’en faire encore plus. « Le monde a radicalement changé au cours des deux dernières années », a déclaré le rabbin Yehuda Krinsky, président des divisions des services éducatifs et sociaux de Loubavitch, « mais les valeurs que le Rabbi nous a données servent de point d’ancrage, donnant à nos dirigeants la confiance et la direction nécessaires pour aller de l’avant. avance dans un monde en mutation.