Communiqué du Rabbinat Loubavitch de Paris : Appel aux commerçants et gérants de magasins

Communiqué du Rabbinat Loubavitch de Paris : Appel aux commerçants et gérants de magasins

 

Chers amis, avec le déconfinement, un certain laissez-aller se laisse sentir chez certains. C’est la raison pour laquelle, Le Rav Avraham Barouh Pevzner, du Rabbinat Loubavitch de Paris s’adresse à vous :
Commerçants et gérants de magasins, vous devez être vigilants en ce qui concerne le comportement de vos clients. il est impératif qu’ils se désinfectent les mains en entrant dans vos commerces, avant de toucher aux produits, et qu’ils portent obligatoirement un masque, prenez soin aux mesures de distances requise et aux mesures barrières entre chaque file d’attente, et dans toute la superficie de votre commerce.

Vous devez désinfecter chaque chariot et panier qui est utilisé par un client, avant qu’un autre client puisse l’utiliser.

Avec ma bénédiction de “Je (D.ieu) vais faire disparaître toute maladie d’entre vous”.

Brakh’a Véatslah’a
Rav Avraham Barouh Pevzner

Vendredi 5 juin : Etude du Kovets de Nasso de 10h30 à 11h30 avec le Rav Levi Azimov -Tél : 07 56 75 00 69 – code : 33 41 593#

Vendredi 5 juin : Etude du Kovets de Nasso de 10h30 à 11h30 avec le Rav Levi Azimov -Tél : 07 56 75 00 69 – code : 33 41 593#

Chaque vendredi, étude du Kovets avec le Rav Levi Azimov 10h30 – 11h30
Tél. : 07 56 75 00 69 code : 33 41 593#
et en direct sur Radio Hassidout

VENDREDI  5 JUIN  2020 

TEXTES PDF –  Kovetz Nasso 5780     –      Mekorot Nasso


CHAVOUOT– Réparer le sommeil - Source : Likouté Si’hot volume 4, Si’ha sur Chavouot (chapitres 1-5)


BAMIDBAR – L’impact du voisinage | Source : Likouté Si’hot volume 33 | deuxième Si’ha sur Bamidbar | vendredi 22 mai 2020


BEHAR – Engagement verbal et Chemita Source : Likouté Si’hot volume 32, première Si’ha sur Behar - Vendredi 15 mai 2020


EMOR – Le Omer et les Deux Pains | Source : Likouté Si’hot volume 32, | deuxième Si’ha sur Emor | vendredi 8 mai 2020


AHAREI – Deux Injonctions, deux conduites | Source : Likouté Si’hot volume 27 | première Si’ha sur A’harei | vendredi 1er mai 2020


 

 

 

 

 

Il y a 120 ans, le 11 Sivan 5660 – 1900, eu lieu le mariage des parents du Rabbi

Il y a 120 ans, le 11 Sivan 5660 – 1900, eu lieu le mariage des parents du Rabbi

 

C’est en ce jour que se marièrent les parents du Rabbi, le grand Rav et ‘Hassid, Rabbi Lévi Its’hak, à l’âge de vingt-deux ans et la Rabbanit ‘Hanna, fille du grand Rav et ‘Hassid, Rav Meïr Chlomo et de la Rabbanit Ra’hel, fille du grand Rav Its’hak Poshnitz, Rav du village de Dobrianka. Leur union fut proposée par le Rabbi Rachab.

La date du mariage fut fixée à la veille du Chabbat suivant la fête de Chavouot. La fiancée, la Rabbanit ‘Hanna contracta une maladie et son père, le ‘Hassid, Rav Meïr Chlomo voulut repousser la date du mariage. Il délégua un émissaire auprès du Rabbi Rachab afin de solliciter son autorisation pour le faire, mais le Rabbi ne fut pas de cet avis et il accorda sa bénédiction pour que tout se passe de la meilleure façon possible. Il affirma qu’il n’y avait rien à craindre et, de fait, le mariage fut effectivement célébré comme prévu, dans la maison d’un des hommes riches de la ville, monsieur Brichkovski.

Rabbi Lévi Its’hak était, à l’époque, pris en charge par son beau-père, pour une dizaine d’années, jusqu’en 5669. Il se consacrait donc à l’étude de la Torah, jour et nuit. Puis, en 5669, il devint le Rav de Yekatrinoslav, à l’âge de trente et un ans.

(Yemeï Méle’h, à la page 187)

 

Hayom Yom du 13 Sivan : En fonction de la mélodie que chantait le Tséma’h Tsédek pendant son étude, le Rabbi Maharach pouvait savoir ce qu’était son occupation

Hayom Yom du 13 Sivan : En fonction de la mélodie que chantait le Tséma’h Tsédek pendant son étude, le Rabbi Maharach pouvait savoir ce qu’était son occupation

ה”צמח צדק” חיבר כמה ניגונים, לימודו היה בקול וניגון, ולפעמים היה מפסיק באמצע לימודו, או כתיבת דא”ח או שאלות ותשובות, ומנגן איזה ניגון.

אאזמו”ר [המהר”ש] סיפר, אשר מקול ניגונו של הצ”צ היה יודע במה הוא עסוק באותה שעה.

 

Le Tséma’h Tsédek composa de nombreuses mélodies. Il étudiait la Torah à voix haute et en chantant. Parfois, il s’interrompait au milieu de son étude ou de sa rédaction de discours ‘hassidiques ou de responsa, pour chanter une mélodie.
Mon grand-père (le Rabbi Maharach) raconta qu’en fonction de la mélodie que chantait le Tséma’h Tsédek, il pouvait savoir ce qu’était alors son occupation.

Les Rabbanim ‘Habad avertissent du danger du nouveau plan de paix américain

Les Rabbanim ‘Habad avertissent du danger du nouveau plan de paix américain

Des membres de la haute cour rabbinique de ‘Habad se rendent à ‘Hevron, où les dirigeants de la communauté leur montrent des cartes détaillées du plan américain et notent ses dangers.

Des membres de la Haute Cour rabbinique de ‘Habad se sont rendus dans la ville de ‘Hevron hier soir pour organiser une prière pour la santé des juifs du monde entier à la suite du coronavirus.

Au cours de la visite, les Rabbanim ont rencontré les chefs de la communauté juive locale, qui leur ont présenté la carte du plan “Deal of the Century” et ont noté les dangers qui s’y cachent.

Après la visite, certains des visiteurs ont décidé de préparer un plan d’action, dont l’objectif est une pression massive contre le plan dans deux arènes: les États-Unis et Israël.

Les chefs de la communauté juive à ‘Hevron ont déclaré: “Ceux qui se souviennent des luttes contre les accords d’Oslo, de la mise en place de gouvernements de gauche et du plan de désengagement savent que ‘Habad a été à la tête de cette lutte, parfois en coulisses et parfois sur le devant.”

Les responsables de l’établissement qui ont rencontré les Rabbanim ont déclaré: “Dans cette lutte, le cœur du peuple sera nécessaire, et il n’y a rien de tel que le mouvement ‘Habad pour réussir à entrer dans le cœur du peuple.”

À ce stade, les militants devraient se concentrer sur une campagne ciblée par les États-Unis pour influencer l’administration de Trump. Le gendre de Trump, Jared Kushner et sa femme Ivanka se rendent avec leurs enfants chaque Chabbat dans dans un Beth ‘Habad à Washington, et sont considérés comme des partisans et des amis du mouvement, de sorte que ‘Habad a une grande influence.

L’un des militants a déclaré à Arutz Sheva : “Le Rabbi de Loubavitch a averti que les discours de retrait adressés à l’ennemi mettait en danger la nation qui habite à Sion, avant même de parler des dangers qui découlent du plan, et donc ‘Habad devra agir pour prévenir le danger pour la vie de millions de Juifs en terre d’Israël.”

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG