Levaya au Mont Herzl de Ronen הי״ד Lubarsky, le soldat de l’unité “Douvdevan” blessé en mission près de Ramallah

Levaya au Mont Herzl de Ronen הי״ד Lubarsky, le soldat de l’unité “Douvdevan” blessé en mission près de Ramallah

Des centaines de parents, d’amis et de combattants de l’Unité Duvdevan ont assisté aux funérailles du sergent d’état-major Ronen Lubarsky, qui a été gravement blessé lors d’une opération en Cisjordanie. «Vous êtes mort comme héros défendant l’État d’Israël», le commandant de l’unité fait son éloge; «Des animaux sauvages attendent nos soldats sur les toits. Je prie notre chef de faire quelque chose à ce sujet », dit le frère de Lubarsky.

 

Ynet, traduit par Hassidout.org

Des centaines de membres de la famille, des proches, des amis et des combattants de l’Unité Douvdevan ont assisté samedi soir aux funérailles du sergent-chef Ronen Lubarsky, le soldat de Tsahal grièvement blessé après qu’une plaque de marbre lui a été lancée lors d’une opération près de Ramallah.

 

Vidéo: Arutz7

 

Le lieutenant-colonel A, commandant de l’unité de Duvdevan, a fait l’éloge de Lubarsky lors des funérailles. “L’information a conduit l’unité à mener à bien la mission, une mission qui a réussi à contrecarrer l’activité de la cellule terroriste”, a-t-il dit. “Une opération dont toi, Ronen, tu n’es pas revenu, tu as été élevé dans les valeurs de contribution au pays, tu étais membre d’une famille de combattants, le sel de la terre. Sur ton lit d’hôpital nous avons tous prié et ta mère a dit: «Ils sont tous des combattants extraordinaires, mais Ronen était le premier. Ta mère avait raison, tu étais l’un des meilleurs combattants de l’unité”.

“Tu faisais partie de la force dirigeante de l’équipe, le premier à affronter l’ennemi, tu avais participé à de nombreuses opérations pour traquer les terroristes et tu étais aux avant-postes de l’armée contre la terreur en Judée et Samarie. Tu as combattu pendant plusieurs jours contre toute attente, de ta blessure grave au camp de réfugiés jusqu’à ce matin à l’hôpital”.

“Tu es en héros pendant les opérations pour défendre les habitants de l’Etat d’Israël. Tu fermes les yeux sur une opération qui symbolise plus que tout ta contribution à la défense de l’Etat d’Israël. Repose en paix. Nous sommes fiers de toi, nous te benissons et nous te saluons.”

Le frère de Ronen, Arik, a dit: “Mon cher frère, dis-moi comment est-ce que nous avons atteint cette situation étrange? Tu étais si modeste. Je ne suis rien comparé à toi. Je vais devenir une bien meilleure personne grâce à toi. parler de toi, tout le monde t’aime, tu est un tel héros, un tel champion, tu as toujours combattu”.

“On dit que le libre arbitre est le trait humain le plus fort, et toi tu as toujours choisis ta vie, tu as franchi toutes les portes fermées, tu étais meilleur que quiconque, à l’école, au football, dans tes études, au Krav Maga et enfin dans Tsahal. Je suis certain que tu as aussi choisi ce moment, je n’en doute pas, je sais que tu n’as pas souffert et je suis tellement fier de toi”.

“Malheureusement, les soldats de Tsahal font face aux menaces que vous subissez chaque jour et chaque nuit, les animaux sauvages vous attendent sur les toits. Je respirais avec vous, je suis avec vous dans le sang maintenant … Douvdevan et les soldats de Tsahal sont obligés de faire ce nettoyage. Je prie Dieu que nos dirigeants, que j’aime, fassent quelque chose à ce sujet”.

“Je me tourne vers le peuple d’Israël, qui a donné à ma famille une immense étreinte que je ne croyais pas exister, notre plus grande victoire est de vivre une vie pleine, pour mon petit frère et pour tous les héros enterrés sur cette montagne. la vie dans la joie, la foi, l’amour. Même en ces jours difficiles, je me réveille et je suis juste heureux de ce que je vois autour de moi. Je m’attends à ce que vous fassiez la même chose pour mon frère et pour tous ceux qui sont tombés. Prenons quelque chose de bien sur nous, quelque chose de petit, et lentement, grâce à tous nos actes, il y aura de moins en moins de funérailles … Ronik, je t’aime, je te salue, tu es un héros”.

Le vice-ministre de la Défense, Eli Ben Dahan, a déclaré: “Depuis ta blessure, les gens ont prié pour toi partout, tu avais poursuivi des terroristes meurtriers, afin que nous puissions vivre en toute sécurité partout dans le pays. à Haïfa et Be’er Sheva, à Beit El et à Gush Etzion”.

“J’appelle les Arabes qui vivent en Judée et en Samarie: Vous pouvez choisir le chemin de la paix et en profiter, mais celui qui choisit la voie de la terreur et du meurtre devrait savoir qu’il rencontrera un mur fortifié, vous ne nous effrayerez pas”.

“Ronen, j’ai parlé au commandant de ton équipe, je veux que tout le peuple d’Israël sache quel héros tu étais, quel soldat exceptionnel, au nom de tes camarades, au nom de Tsahal, au nom de l’ensemble de l’establishment et de la défense, je suis ici et je te promettre que nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas capturé ceux qui t’ont blessé, qu’ils soient morts ou vivants, ils seront capturés et punis”.

 

 

Le sergent d’état-major Ronen Lubarsky, avait été grièvement blessé par une plaque de marbre lors d’une opération près de Ramallah, est décédé samedi matin au centre médical Hadassah à Ein Karem, à Jérusalem.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait exprimé ses profonds regrets au sujet du décès du sergent-chef et a transmis ses sincères condoléances à sa famille. Les «Tsahal trouvera le terroriste et l’État d’Israël exercera la justice», a-t-il promis.

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, avait ajouté son propre message en tweetant: «Douvdevan, une de nos unités d’élite, procède chaque nuit à de nombreuses arrestations dans une guerre interminable”.

Le ministre avait ensuite présenté ses condoléances à la famille du jeune officier et a déclaré qu’il «suivra de près les efforts pour arrêter le terroriste et que nous rendrons justice à Ronen».

Le président Reuven Rivlin avait parlé de la mort du soldat, disant qu’il était “profondément attristé de recevoir la nouvelle. La nuit dernière, j’ai pu parler à ses parents et à ses frères de son état. Nous avons prié pour son rétablissement. En cette période difficile, je veux également encourager les merveilleux combattants et aux commandants de son unité, les meilleurs de nos jeunes hommes, qui sortent tous les soirs dans le cadre d’opérations qui nous permettent de mener à bien notre travail quotidien et vivre en sécurité. Nous ressentons la douleur de la famille et de l’unité et nous les avons dans nos cœurs, que la mémoire de Ronen soit une bénédiction”.

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a également écrit à propos de Ronen Lubarsky, disant que “sa mort dans les ruelles du camp de réfugiés d’al-Amari a sauvé la vie des Israéliens dans les rues de Tel-Aviv”.

Carmel et Sheli, qui ont travaillé avec Ronen Lubarsky avant leur conscription de Tsahal, ont raconté l’excitation qu’il ressentait en prévision de son service militaire.

“Il était vraiment excité de rejoindre l’unité Douvdevan, c’était son rêve, il a beaucoup travaillé pour le réaliser, et il a fini par réussir”, ont-ils dit. “Il était ponctuel et perfectionniste – toujours le meilleur, donnant toujours l’exemple et aidant les autres, il ne laissait jamais personne derrière lui, il était vraiment attentionné, drôle et génial et il regardait toujours le bon côté des choses.”

Ronen Lubarsky était  âgé de 20 ans et habitait Rehovot. Il était membre de l’unité d’élite Douvdevan de l’armée et faisait partie de la force de couverture d’une opération servant un mandat d’arrêt dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari près de Ramallah. Une première enquête sur l’incident a révélé qu’une grande plaque de marbre lui avait heurté la tête.

Après avoir reçu des soins médicaux d’urgence sur le terrain, il a été transporté à l’hôpital et hospitalisé dans sa salle de soins intensifs, où il a succombé a ses blessures Chabbat.

Le responsable de Tsahal a alors fait remarquer que “le terroriste qui a laissé tomber la dalle de marbre n’a pas été arrêté, la force n’a pas ouvert le feu à la source et ne l’a pas identifié”.

Il a rejeté les réclamations que des changements avaient été apportés aux règles d’engagement, notant que “la raison pour laquelle les soldats n’ont pas ouvert le feu sur le terroriste qui a laissé tomber la dalle de marbre était parce qu’il n’était pas identifié.”

L’opération, basée sur les renseignements du Shin Bet, fait partie de l’activité à grande échelle de la Brigade de Judée et de Samarie pour contrecarrer les attaques du mois de Ramadan, après de nombreuses attaques meurtrières au cours de la fête musulmane.

Les soldats qui opéraient encore dans le camp ont mentionné la complexité de ces opérations dans ces endroits, subissant des jets d’objets lourds des toits ou des fenêtres des maisons dans les ruelles encombrées.

En fait, les soldats sont souvent bombardés – parfois à courte distance – de machines à laver, de réfrigérateurs et de meubles lourds lorsqu’ils opèrent dans les camps de réfugiés en Cisjordanie.

Grâce aux efforts de renseignement du Shin Bet et de l’armée, un suspect a effectivement été arrêté pendant l’opération, et deux autres ont été arrêtés plus tard dans la journée. Les trois suspects ont été interpellés par le Shin Bet.

Ronen Lubarsky sera enterré au cimetière militaire du Mont Herzl de la capitale dimanche à 2h du matin.

 

Mme Devorah Groner a”h (Melbourne) a quitté ce monde le 13 Sivan 5778 à l’âge de 92 ans

Mme Devorah Groner a”h était Chlou’ha à Melbourne, Australie. Elle est décédé dimanche matin en Australie, 13 Sivan. Elle avait 92 ans.
Elle a consacré plus de 50 ans de sa vie à la communauté juive australienne, avec son mari décédé en 2008, le Rav Yitzchok Dovid Groner a”h.

Ses enfants:
Rav Sholom Ber Groner – Afrique du Sud;
Mme Miriam Telsner – Melbourne, Austarlie
Mme Shterna Zirkind – Crown Heights
Rav Yossi Groner – Melbourne, Australie
Mme Chaya Haller – Afrique du Sud
Rav Chaim Tzvi Groner – Melbourne, Australie
Mme Rivkah Yurkowicz – Melbourne, Australie
Rav Mendy Groner – Melbourne, Australie

5 pièces de monnaie juives rares découvertes sur le Mont du Temple

5 pièces de monnaie juives rares découvertes sur le Mont du Temple

Les pièces de monnaie, frappées par la province juive autonome du Premier Empire Perse à la fin du 4ème siècle avant JC, attestaient l’existence d’une vie commerciale et administrative dans et autour du Second Temple et du Mont du Temple; «Ce sont les premières pièces de monnaie jamais émises par les Juifs», dit le co-directeur du projet, ajoutant que les pèlerins convertiraient leurs dîmes en ces pièces.

Itzchak Tessler | Ynet, traduit par Hassidout.org

Cinq pièces rares ont été découvertes dans le cadre du Projet de tamisage du Mont Temple. Les minuscules pièces d’argent – trois en parfait état et deux usées – étaient  gravées avec le mot «Yehud» dans l’ancienne écriture hébraïque, et sont parmi les premières frappées par les Juifs.

Les pièces de monnaie étaient gravées des lettres “YHD”, ou Yehud, nom araméen de la province de Yehud du premier empire perse, équivalent à peu près à l’ancien royaume biblique de Juda. Ils sont datés à la fin du 4ème siècle avant notre ère.

Selon Zachi Dvira, qui co-dirige le projet avec le Dr Gabriel Barkay: “Au cours des 150 années de fouilles archéologiques sur les sites de la Jérusalem antique, seulement cinq  autres pièces ont été retrouvées, avec deux érodés, apparemment de la même série, et supposons que nous en trouverons plus dans le futur. “

“Le fait que cinq de ces pièces aient été trouvées sur le Mont du Temple nous renseigne”, dit Dvira, “sur la vie administrative qui se passait au Temple et sur le Mont”.

“Les pièces de monnaie”, at-il ajouté, “ont peut-être même été frappées sur le Mont du Temple lui-même, car toutes les institutions dirigeantes se trouvaient près du Mont du Temple, d’où elles tiraient leur inspiration pour leurs activités”.

“Les pèlerins”, expliqua Dvira, “apportèrent les premiers fruits de la saison au Temple à l’époque de la fête juive de Chavouot, et  aussi des dîmes. Un verset biblique dit que ceux-ci peuvent ensuite être convertis en argent”.

“C’est peut-être la raison pour laquelle, lorsque les pièces de monnaie ont commencé à être utilisées, l’argent était le métal le plus souvent utilisé”, a-t-il dit.

“D’autres raisons expliquent la richesse relative des pièces découvertes sur le Mont du Temple”, dit Dvira, “à savoir la méthode de filtration par voie humide du projet, et le fait que le Mont du Temple était aussi un centre commercial et administratif au début du Second Temple.”

“Ce sont les premières pièces de monnaie jamais émises par les Juifs”, a révélé l’archéologue. “Ils expriment le retour du peuple dans son pays après l’exil babylonien, et sa capacité à maintenir des liens diplomatiques avec l’empire dominant – la Perse a cette époque – similaire à nos relations avec les Etats-Unis aujourd’hui.”

“Ironique; qu’à une époque où les Iraniens parlent ouvertement de détruire Israël, les pièces découvertes datent d’une époque où le régime perse était favorable aux Juifs et leur permettait de vivre en Israël dans la dignité”, a-t-il ajouté.

Ces pièces rares étaient fabriquées à partir du métal précieux de l’argent. Elles étaient minuscules, avec un diamètre de seulement sept millimètres.

La conception des pièces de monnaie ressemblait étrangement à la monnaie la plus répandue du monde antique – l’obole athénienne – et non par coïncidence, comme les minitres juifs l’ont copiée avec le symbole de la chouette – un animal impur dans le judaïsme qui était synonyme de ville-état.

Cependant, les Jérusalémites ont changé l’écriture de la pièce, de l’inscription grecque de ΑΘΕ, symbolisant Athènes, aux lettres YHD en caractères hébreux anciens, représentant la Yehud Medinata, ou province autonome.

“Jérusalem était la capitale de la Yehud Medinata à l’époque”, a expliqué Dvira. “Ces pièces rares reflètent le début de la transition, dans la région, du commerce en utilisant des biens et des métaux précieux – tels que l’or et l’argent – et au commerce, utilisant des pièces de monnaie contrôlées par le gouvernement.”

“Contrairement à aujourd’hui, la valeur commerciale des pièces de monnaie anciennes était égale au poids du métal utilisé dans leur frappe, mais comme sur le marché moderne, l’écriture sur la pièce atteste qu’elle a été frappée par l’Etat”, at-il expliqué. .

En aparté, Dvira a noté que le nouveau shekel israélien frappé par la Banque d’Israël, qui sert de dénomination de base dans le système monétaire du pays, porte les trois lettres de YHD, exactement comme elles apparaissent sur les pièces récemment découvertes.

Le projet archéologique du Mont du Temple remonte à 1999, lorsque le Mouvement islamique a réalisé des travaux d’infrastructure sur le site sans permis ni coordination.

Dans le cadre des travaux, le Waqf – la confédération islamique administrant les édifices sur et autour du Mont du Temple – a effectué des fouilles et a creusé des centaines de tonnes de terre dans le ruisseau de Kidron.

Les archéologues d’Israël et du monde ont été horrifiés par l’action, certains prétendant même qu’elle était motivée par un programme visant à dissimuler toute preuve archéologique reliant le peuple juif au site contesté.

Barkay et Dvira ont ensuite lancé le projet en 2004, dans le parc national Emek Tzurim.

Ils ont fait appel à des volontaires d’Israël et de l’étranger pour aider à la minutieuse  opération de filtration. Leur projet a permis de découvrir des objets rares, dont un sceau du Premier Temple appartenant à un prêtre qui a servi de preuve de l’existence du Temple. cela avait été contesté par certains archéologues.

Le projet de filtration a été réalisé sous les auspices de l’Institut d’archéologie de l’Université Bar Ilan et financé par des fonds philanthropiques et des donateurs privés.

Le financement de l’État pour le projet de filtration a été arrêté en avril 2017. Alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé sa volonté d’aider à trouver une autre source de financement, rien n’a été fait.

Un convoi de camions a transporté la saleté du Mont du Temple au lycée de Yeshurun ​​à Petah Tikva la semaine dernière, aux côtés des stations de filtration et des canalisations d’eau. Les étudiants et les professeurs ont scruté la terre pendant deux heures, puis ont assisté à une présentation éducative sur l’histoire et l’archéologie du site. Les résultats des efforts de l’école seront examinés à une date ultérieure.

“Puisque c’est le tamisage plutôt que le travail de fouille réel”, a déclaré Dvira, “de grands groupes de personnes peuvent être amenés à l’effort pour sauver les découvertes archéologiques enfouies profondément dans les monticules de terre.”

Après avoir organisé des activités de tamisage dans le parc national d’Emek Tzurim, il est maintenant devenu une activité mobile, planifiée pour tourner à l’échelle nationale et travailler avec divers publics, y compris les écoles, les institutions publiques et les communautés de toutes sortes.

 

Tsahal aurait détruit une base militaire du Hezbollah en Syrie, tuant 25 combattants iraniens du Hezbollah

Tsahal aurait détruit une base militaire du Hezbollah en Syrie, tuant 25 combattants iraniens du Hezbollah

Le groupe de surveillance de la guerre syrienne a déclaré qu’Israël était soupçonné d’avoir lancé des frappes dans une base militaire pendant la nuit dans le centre de la Syrie, où se trouvent le Hezbollah et d’autres forces hostiles à Israël. La Syrie accuse également Israël pour l’une des deux attaques menées jeudi.

Agences de presse, Smadar Peri et Daniel Salami | Ynet, traduit par Hassidout.org

Un groupe de surveillance de la guerre syrienne a déclaré que Tsahal a frappé une base militaire dans le centre de la Syrie qui abrite le groupe terroriste libanais Hezbollah aux côtés d’autres factions alliées au gouvernement à Damas.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a déclaré vendredi qu’il n’est pas clair si les frappes sur la base aérienne de Dabaa, dans la province centrale de Homs, ont fait des victimes. La base est située au nord de la ville d’al-Qusair que le Hezbollah a repris des rebelles en 2013, un tournant dans le rôle du groupe dans la guerre syrienne.

Les médias d’Etat syriens ont rapporté jeudi soir qu’une base militaire dans le centre de la Syrie avait été attaquée par des tirs “ennemis”. Il a déclaré que les défenses aériennes syriennes ont riposté.

Le rôle du Hezbollah et de l’Iran en Syrie a alarmé Israël et les Etats-Unis, qui ont menacé d’agir.

Les médias d’Etat syriens et une unité des médias militaires dirigée par le Hezbollah ont déclaré jeudi que la coalition menée par les Etats-Unis ont visé des positions de l’armée syrienne dans le désert syrien, mais les responsables militaires américains ont nié toute connaissance de ces frappes.

“Certains de nos sites militaires entre Albu Kamal et Hamimia ont été exposés aujourd’hui à l’aube à une agression lancée par des avions de la coalition américaine”, a rapporté l’agence de presse officielle SANA, citant une source militaire.

Une agence de presse syrienne a également rapporté jeudi soir que des avions israéliens étaient responsables d’une frappe contre l’aérodrome militaire de Dabaa à Homs .

Une explosion a été entendue jeudi soir dans l’aérodrome près de la frontière syro-libanaise, a rapporté l’agence de presse syrienne SANA. La source de l’explosion était initialement peu claire.

Les sites d’information de l’opposition ont également rapporté que 25 combattants iraniens et du Hezbollah avaient été tués dans l’attaque, mais le chiffre n’a pas encore été vérifié

Les médias d’Etat syriens ont ajouté que l’aéroport militaire avait fait l’objet d’une attaque au missile, repoussée par ses systèmes de défense aérienne.

Un site d’information affilié à l’opposition syrienne a rapporté par le passé que le régime d’Assad avait déjà commencé à transformer la base aérienne de Dabaa, située à 30 kilomètres à l’ouest de Homs, à des fins “civiles” en coopération avec les Iraniens.

Le but du régime syrien était, selon le rapport, de construire un aéroport international alternatif à celui qui est actuellement utilisé à Damas, qui a également fait l’objet d’attaques constantes de rebelles dans le pays, qui a été assailli par une guerre civile sanglante .

Le journal pro-Hezbollah Al Akhbar a rapporté vendredi matin que l’attaque de la base aérienne militaire était “la plus importante par l’armée de l’air israélienne depuis la nuit des missiles”, un terme utilisé en référence à la nuit où l’Iran a lancé 32 roquettes Les cibles israéliennes plus tôt ce mois-ci .

Syrie : nouveaux bombardements sur l’aéroport d’Adba dans la province syrienne de Homs

Syrie : nouveaux bombardements sur l’aéroport d’Adba dans la province syrienne de Homs

 

Ynet, traduit par Hassidout.org

Une nouvelle attaque en Syrie: Une grosse explosion a été entendue jeudi soir à l’aéroport d’Adba dans la province syrienne de Homs. Le contexte de l’explosion à l’aéroport militaire – situé à la frontière libano-syrienne – n’est pas clair.

Une source militaire syrienne a déclaré que l’aéroport militaire avait été attaqué par quatre missiles. Selon lui, le système de défense aérienne a intercepté la menace. Dans le même temps, une activité de l’armée de l’air israélienne au Liban a été signalé par la Syrie.

Un site d’information affilié à l’opposition syrienne a rapporté que le régime d’Assad avait commencé à transformer l’aéroport de Dab’a, situé à environ 30 kilomètres à l’ouest de la ville de Homs, en aéroport “civil” avec la coopération d’éléments iraniens. Le but du régime était de fournir un aéroport alternatif a l’aéroport international de Damas, sous les attaques constantes des organisations rebelles.

 

Donald Trump annule sa rencontre avec Kim Jong-un

Donald Trump annule sa rencontre avec Kim Jong-un

Le président américain a adressé une lettre au dictateur nord-coréen Kim Jong-un lui annonçant qu’il annule la rencontre prévue entre les deux dirigeants à Singapour le 12 juin prochain.

Dans cette lettre le président américain explique sa décision: “J’étais très impatient de vous y rencontrer. Malheureusement, compte tenu de l’énorme colère et de l’hostilité exprimée dans votre déclaration la plus récente, je crois qu’il est inapproprié, à l’heure actuelle, d’avoir cette réunion planifiée depuis longtemps”. En effet, la nuit dernière, un communiqué officiel de la présidence nord-coréenne qualifiait le vice-président Mike Pence “d’ignorant et stupide”. Ce dernier avait menacé la Corée du Nord de subir le même sort que la Libye de Mouammar Kadhafi et prévenu le dictateur nord-coréen qu’il n’arriverait pas à “rouler le président Trump”.

Selon les analystes, cette raison officielle n’est qu’un prétexte. Le président américain et ses conseillers considèrent que les conditions ne sont pas réunies pour la réussite d’un tel sommet, notamment la haute probabilité que les Coréens du Nord refusent d’annuler totalement leur programme nucléaire et que l’objectif de Kim Jong-un était uniquement d’obtenir une légitimité internationale.

Dans sa lettre, le président américain laisse toutefois une porte entrouverte pour une future rencontre, espérant qu’en fin de compte, le président Kim prendra les bonnes décisions dans l’intérêt de sa population. Mais dans l’immédiat, il a demandé au secrétaire d’Etat à la Défense Jim Mattis ainsi qu’au chef d’Etat-major Joseph Dunford de mettre l’armée en état d’alerte afin de parer à tout scénario. Dans la conférence de presse qu’il a donnée, le président américain a émis des menaces à peine voilée: “Les forces américaines n’ont jamais été aussi prêtes qu’à l’heure actuelle”. LPH

Russie : l’homme d’affaires Roman Abramovitch, grand philanthrope du mouvement Loubavitch, fait son Aliya

Russie : l’homme d’affaires Roman Abramovitch, grand philanthrope du mouvement Loubavitch, fait son Aliya

 

Jewish Press, traduit par Hassidout.org

L’homme d’affaires russe Roman Abramovitch devrait arriver en Israël jeudi et demander sa citoyenneté israélienne, a rapporté Israel Hayom.

Le journal spécule qu’Abramovitch a pris  après avoir fait face à des problèmes avec les autorités de l’immigration britanniques qui refusent de renouveler son visa bientôt expiré. Abramovich est le propriétaire du club de football de Chelsea. Il construit actuellement un gratte-ciel résidentiel dans le prestigieux quartier Neve Tzedek de Tel-Aviv.

En avril 2015, Globes a rapporté qu’Abramovitch avait investi 25 millions de dollars dans l’hôtel Varsano à Neve Tsedek. Jusqu’à présent, cela a été son premier achat immobilier en Israël. Selon Globes, le magnat a également acheté un terrain de 0,3 acre adjacent à l’hôtel.

Abramovich a également acheté quatre start-ups israéliennes, dont l’une est en train de développer une batterie de smartphone ultra-rapide.

Abramovich est le principal propriétaire de la société d’investissement privé Millhouse LLc. Il a été gouverneur de l’Okrug Autonome de Tchoukotka de 2000 à 2008.

Selon Forbes, la valeur nette d’Abramovich était de 10,8 milliards de dollars en 2018, ce qui en fait la 11e personne la plus riche en Russie et la 140e personne la plus riche du monde. Il a donné plus d’argent que n’importe quel autre Russe vivant, avec des dons entre les années 1999 et 2013 de plus de 2,5 milliards de dollars pour la construction d’écoles, d’hôpitaux et d’infrastructures en Tchoukotka.

La famille d’Abramovitch est originaire de Tauragė, en Lituanie. Abramovitch est président de la Fédération des communautés juives de Russie (qui est alliée à l’administration de Poutine). Il est administrateur du Musée juif de Moscou et il soutient les activités du mouvement Loubavitch.

Abramovitch a été marié trois fois. En décembre 1987, il a épousé Olga Yurevna Lysova et ils ont divorcé en 1990. En octobre 1991, il a épousé Irina Vyacheslavovna Malandina, une ancienne hôtesse russe d’Aeroflot, et ils ont divorcé en 2007. Lui et Malandina ont cinq enfants: Ilya, Arina, Sofia, Arkadiy et Anna. Abramovich a épousé Dasha Zhukova en 2008 et ils ont deux enfants: Aaron Alexander et Leah Lou.

 

Corée du Nord : Kim Jong Un détruit son site d’essais nucléaires avant son sommet avec Donald Trump

Corée du Nord : Kim Jong Un détruit son site d’essais nucléaires avant son sommet avec Donald Trump

 

La Corée du Nord affirme avoir procédé à la démolition, en présence de journalistes étrangers, d’un site d’essais nucléaires situé dans les montagnes du nord-est peu peuplé avant son sommet prévu avec le président américain Donald Trump le mois prochain.

Associated Press | Ynet, traduit par Hassidout.org

La Corée du Nord a procédé jeudi, à la démolition de son site d’essais nucléaires, déclenchant une série d’explosions sur plusieurs heures en présence de journalistes étrangers. Les explosions sur le site d’essais nucléaires en profondeur dans les montagnes du nord-est peu peuplé du Nord étaient centrées sur trois tunnels dans le site souterrain et un certain nombre de tours d’observation dans les environs.

La destruction du site prévue a déjà été annoncée par le leader Kim Jong Un, avant son sommet prévu avec le président américain Donald Trump le mois prochain.

La démolition est intervenue alors que le Nord lançait une nouvelle salve verbale à Washington, qualifiant le vice-président Mike Pence de «mannequin politique» et déclarant qu’il était tout aussi prêt à affronter une confrontation nucléaire que de se rendre à la table des négociations.

La décision du Nord de fermer le site d’essais nucléaires de Punggye-ri a généralement été considérée comme un geste de bienvenue par Kim pour donner un ton positif avant le sommet. Même ainsi, ce n’est pas un mouvement irréversible et devrait être suivi par beaucoup plus de mesures significatives pour répondre aux demandes de Trump pour une dénucléarisation réelle.

Le Nord n’a pas invité les inspecteurs internationaux à la cérémonie, ce qui limite sa valeur en tant que concession sérieuse.

La replique émise au nom d’un haut responsable du ministère des Affaires étrangères à Pence, fait suite à une autre réprimande du nouveau conseiller à la sécurité nationale de Trump, John Bolton, et a soulevé des inquiétudes qu’un fossé majeur s’est ouvert entre les deux parties. quelques semaines avant le sommet du 12 juin à Singapour.

Dans les deux cas, Pyongyang essayait de repousser les commentaires intransigeants suggérant que la Corée du Nord pourrait finir comme la Libye si elle n’allait pas se débarrasser de ses armes nucléaires.

Choe Son Hui, vice-ministre des Affaires étrangères, a été cité jeudi par l’agence de presse du Nord, affirmant d’ “ignorants” et “stupides” les propos que Pence a tenus dans une interview accordée à Fox News comparant la Corée du Nord à la Libye. La Libye a abandonné son programme à un stade précoce et finalement voir son dictateur renversé et brutalement tué des années plus tard.

Trump a rencontré le président sud-coréen Moon Jae-in mardi à la Maison Blanche pour des consultations et a suggéré que le sommet pourrait être retardé ou même annulé entièrement. Même ainsi, les deux parties semblent toujours vouloir tenir la réunion, ce qui serait sans précédent.

La réussite des pourparlers serait un énorme accomplissement pour Trump. Rencontrer le président américain comme un égal sur la scène mondiale serait un coup médiatique majeur pour Kim.

 

Un soldat de Tsahal grièvement blessé lors d’un raid d’arrestation dans la banlieue de Ramallah

Un soldat de Tsahal grièvement blessé lors d’un raid d’arrestation dans la banlieue de Ramallah

 

Un bloc de béton, lancé aux troupes de Douvdevan effectuant une arrestation au camp de réfugiés d’al-Am’ari, frappe un soldat à la tête. Le soldat à été évacué au centre médical Hadassah à Ein Karem à Jérusalem.

Yoav Zitun | Ynet, traduit par Hassidout.org

Un soldat de Tsahal a été grièvement blessé jeudi matin lors d’un raid d’arrestation au camp de réfugiés d’al-Am’ari, dans la banlieue de Ramallah, en Cisjordanie.

Vers 5 heures du matin, une force de l’unité d’élite Douvdevan est entrée dans le camp pour arrêter un Palestinien recherché. Pendant qu’ils étaient là, de violentes émeutes ont éclaté, avec différents objets lancés sur les troupes.

Un bloc de béton a été jeté de la fenêtre ou du toit d’une maison, frappant la tête du soldat.

Ses camarades l’ont évacué du camp et il a été transporté au centre médical Hadassah à Ein Karem à Jérusalem pour y être soigné.

Le reste de la force a été en mesure d’achever la mission et d’arrêter l’homme recherché. L’armée israélienne enquête sur l’incident.

Ce n’était pas un événement inhabituel. Les troupes des FDI opérant dans les camps palestiniens surpeuplés sont souvent attaquées, avec des objets lourds lancés sur eux, y compris des meubles et même des machines à laver.

 

Allemagne : un nouveau centre éducatif Loubavitch est en construction à Berlin

Allemagne : un nouveau centre éducatif Loubavitch est en construction à Berlin

Au milieu des signes d’antisémitisme grandissant en Allemagne, un nouveau centre éducatif juif destiné à atteindre les Juifs de toutes allégeances, ainsi que leurs voisins non juifs, est en construction à Berlin.

« Beaucoup a été dit au sujet de la lutte contre l’antisémitisme en Allemagne. Ce projet communautaire est une action concrète dans cette lutte», avait déclaré le Rav  Yehuda Teichtal, Rav de la communauté juive de Berlin et directeur exécutif du mouvement Loubavitch à Berlin le 10 Juin lors d’une cérémonie d’inauguration à laquelle le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas avaient assisté.

Lorsque la construction sera achevée dans deux ans environ, le Campus juif de Pears – adjacent au Centre d’éducation juive de Habad – abritera une école pouvant accueillir jusqu’à 500 élèves âgés de 5 à 20 ans, une salle de sport, une bibliothèque et des espaces événementiels. Il devrait coûter environ 18 millions d’euros, soit 21 millions de dollars, dont les deux tiers ont été garantis, a précisé le Rav Teichtal. Jusqu’à présent, les principaux donateurs sont la fondation britannique Pears, les gouvernements fédéral et étatiques allemands et d’autres fondations privées et publiques.

Le projet est l’une des nombreuses extensions prévues d’infrastructures juives à Berlin. La traditionnelle Frankeluefer Synagogue de Berlin a récemment annoncé des plans pour un nouveau centre communautaire juif sur le site de son bâtiment historique, détruit lors du pogrom du 9 novembre 1938.

Berlin compte quelque 10 000 Juifs affiliés. Pour l’anecdote, il y en a au moins deux fois plus qui ne sont pas affiliés, y compris environ 10 000 Israéliens.

En tout, la population juive d’Allemagne compte environ 200 000 personnes, dont environ la moitié sont affiliées à des communautés juives. La plupart venaient de l’ex-Union soviétique depuis 1990, et tous ne sont pas juifs selon la loi religieuse; ces derniers ne sont pas en mesure de rejoindre les communautés sous l’égide du Conseil central des Juifs en Allemagne. Le Rav Teichtal a déclaré que le Campus juif de Pears est conçu pour servir les Juifs à travers tout le pays, et il sera ouvert à tous. Il y aura aussi des programmes d’éducation des adultes.

L’architecte, Sergei Tchoban, d’origine russe-juive, a fait don de sa conception d’une structure en “haricot” d’une superficie de 7 000 mètres carrés et d’une hauteur de six étages. Sa surface partiellement bleue symbolisera les thèmes juifs, aux couleurs du tallit, ou châle de prière.

Mettre en place un signe public de fierté de l’identité juive est important pour le Rav Teichtal, qui a personnellement vécu l’antisémitisme. Récemment, il a été insulté par des auteurs inconnus alors qu’il se promenait avec une de ses filles.

“J’y suis habitué, mais je souhaite juste que ma fille n’ait pas à faire l’expérience de cela”, a déclaré le Rav Teichtal.

Avec le nouveau centre “nous voulons donner un signal: si vous construisez, vous faites preuve de confiance”, a déclaré le Rav Teichtal. “Nous savons que la confiance doit être nourrie, nourrie et soutenue … Nous ouvrons la main et disons qu’il y a un avenir ici pour les juifs aussi.”

En 2008, c’était juste une idée, un rêve pour le Rav Yehuda Teichtal, qui a déménagé de New York à Berlin en 1996 avec sa famille. Maintenant, exactement dix ans plus tard, c’est une réalité: le centre d’éducation juif Habad Lubavitch voit le jour.

Ce centre abritera une crèche, une école maternelle, une école primaire et un lycée. 500 enfants vivront et apprendront dans ce bâtiment. En plus de l’éducation, il y aura aussi des offres culturelles et sportives aussi pour les adultes.

Le campus doit être ouvert par la Westfälische Straße. Le portail, comme l’ensemble du bâtiment, est décoré en bleu vif à l’extérieur. Selon l’architecte Tchoban, il s’agit de céramiques émaillées qui se placent devant la structure porteuse en béton en tant que mur-rideau et changent de couleur à différents moments de la journée et conditions de luminosité.

Le projet avait également besoin de dix années de préparation et de planification car le financement provient de fonds publics, de fondations et de dons privés. La propriété de 3000 mètres carrés a été acquise il y a deux ans pour trois millions d’euros. Le bâtiment coûtera 18 millions d’euros, dont 12 millions d’euros sont couverts. “Grâce au soutien du gouvernement fédéral, de l’Etat de Berlin, de la Stiftung Deutsche Klassenlotterie et de la Fondation de bienfaisance” The Pears Family “, a déclaré le Rav Teichtal. Parmi les sponsors allemands figuraient la Fondation «Living City» (Fondation Alexander Otto), Bayer AG, Werner Gegenbauer, Bild hilft e. V. – “Un coeur pour les enfants”, Stiftung Berliner Sparkasse et de nombreux donateurs privés.

 

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG