La Torah telle que nous la connaissons et telle que nous l’étudions ne nous parle pas des lois concernant la Che’hita du Taureau sauvage par le Léviathan qui aura lieu dans les temps futurs.

La raison à cela, donnée par le Rabbi dans le Dvar Mal’hout sur la fête de Chavouot, est que toutes les ’Halahot de la partie révélée de la Torah découlent de la dimension profonde de la Torah. De fait, chaque ’Halaha possède un contenu spirituel profond qui est l’expression de la Volonté profonde et intérieure du Saint béni soit-Il.

Or, du fait que le contenu profond de la Che’hita du Taureau sauvage par le Léviathan est le dévoilement d’une lumière que nous ne sommes pas capables de dévoiler, la Torah ne nous parle pas des lois qui la concernent.

En effet, le contenu profond de cette Che’hita est lié à un raffinement et à une élévation du monde vers la Saintetè qui sont exeptionnels, et qui ne peuvent pas être accomplis par l’homme dont les capacités sont limitès. Seul l’Eternel est capable de réaliser une telle action. Ainsi, du fait qu’il sagit de l’Action de l’Eternel, la Che’hita qu’Il accomplira n’aura pas les limites qui sont imposées à l’homme.

Il nous est donné ici à comprendre que toutes les actions, toutes les Mitsvoth, que nous accomplissons à présent, et qui nous permettent de raffiner ce monde matériel, sont liées à notre étude la partie révélée de la Torah, laquelle est accessible à notre intellect. Cependant, la Che’hita du Taureau sauvage par les nageoires du Léviathan est lié au dévoilement de la Torah ’Hadacha qui ne peut absolument pas être dévoilée au moyen de l’intellect.

Dans le Dvar Mal’hout, le Rabbi souligne que les forces de l’intellect de l’homme ne lui permettent absolument pas de dévoiler la Torah ’Hadacha. Le dévoilement de la Torah ’Hadacha dépasse totalement l’intellect de l’homme et de ce fait il n’appartient qu’à D.ieu. Ainsi, selon le principe d’après lequel l’action de la Mitsvah découle de la Volonté profonde du Saint béni soit-Il, l’Eternel qui est le Seul capable de dévoiler la Torah ’Hadacha, sera aussi le Seul capable de faire la Che’hita du Taureau sauvage par les nageoires du Léviathan.

Par ailleurs, le Rabbi en citant le Rambam, précise que le Machia’h possède deux qualités. Il est un grand Sage, et il est un Prophète. Il est un Prophète parce que D.ieu l’a choisi pour lui transmettre la Torah ’Hadacha. Il est un grand Sage car sa Sagesse dépasse même celle du Roi Chlomo dont il est dit qu’il est le plus Sage parmi tous les hommes.

Il est un grand Sage parceque d’une part il est capable de recevoir et d’intégrer un enseignement qui dépasse totalement l’intellect de l’homme, et il est un grand Sage parce qu’il est capable de transmettre cet enseignement à tous les membres de l’Assemblée d’Israël.

La Chehita du Taureau sauvage par les nageoires du Léviathan représente l’union entre le niveau du Taureau sauvage et le niveau du Léviathan. De manière profonde, le Taureau sauvage évoque le monde dévoilé car il représente la partie révélée de la Torah dont l’étude nous permet d’attirer dans ce monde des lumières qui participent au raffinement de ce monde matériel. A l’opposé, le Léviathan évoque le monde caché et représente ces lumieres supérieures qu’il nous est impossible de dévoiler ici-bas.

Dans les temps messianiques D.ieu unira ces deux niveaux, les sujets spirituels les plus profonds (le Léviathan, le monde caché) seront cristallisés par des actes (le Taureau sauvage, le monde révélé).

Yaakov Abergel

Abonnez vous
à la Newsletter
de Hassidout.org !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

hassidout.org will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.