« vous pouvez commencer à changer notre monde,
chaque jour, même avec une petite action ! »

Léilouy Nishmat Rav MORDE’HAÏ (Mottel) a’h PEVZNER
Chalia’h du Rabbi à Perpignan pendant 17 ans


Hayom Yom, Itgalya Design –  « Moment for Color » [email protected]

Autres créations de  « Itgalya Design » :
https://www.etsy.com/il-en/shop/JEWISHHOMESTYLE 

 

 

YOM YOM 19 TEVET

Dans le Hayom Yom d’aujourd’hui, nous découvrons la partie du Houmach de Hitat et d’où elle vient !

Les hassidim ont un minhag qui a commencé depuis le Alter Rebbe, que chaque jour nous apprenons une partie de Houmach avec le Rashi. Les Rebbeim ont également observé ce minhag !

HOUMACH – PARCHAT CHEMOT – HAMICHI AVEC RACHI

Hachem a choisi Moché Rabbeinou pour être celui qui sortira les juifs d’Egypte. Hachem est apparu à Moché à travers un buisson ardent, et lui donne les détails de sa Chli’hout .

Dans le Houmach d’aujourd’hui, nous apprenons comment Hachem dit à Moché d’aller dire aux dirigeants des juifs qu’Hachem les fera sortir, puis d’aller parler à Paraoh. Moché dit que les juifs ne le croiront pas, alors Hachem lui donne des signes. Pourtant, Hachem doit convaincre Moché d’y aller.

Hachem dit à Moché de rassembler les 70 anciens, et de leur dire que Hachem dit : « Je n’ai pas oublié Ma promesse ! Je ferais sortir les juifs d’Egypte et les amènerai en Erets Israel.

Vous n’avez pas besoin de vous inquiéter, dit Hachem à Moché. « Les Anciens vous écouteront, car les juifs savent qu’ils entendront parler de la Gueulah avec les mots « Pakod Pokadeti » – « Je me suis souvenu de vous! »

Hachem continue de dire à Moché : « Alors, va avec eux chez Paraoh et dis-lui de laisser les juifs aller dans le désert pendant trois jours pour apporter des korbanot. »

« Mais,  Paraoh ne t’écoutera pas jusqu’à ce que j’utilise Mon « bras fort » pour les punir et leur montrer mes nissim ». Quand à la fin il vous laissera partir, vous prendrez de l’or et de l’argent, et des vêtements pour le voyage, pour accomplir Ma promesse à Avraham que les juifs seront très riches quand ils quitteront l’Exil ! »

Moché avait peur que les juifs ne croient pas qu’Hachem lui avait vraiment parlé ! Alors Hachem a donné à Moché un signe pour montrer les juifs : Moché devrait jeter son bâton de saphir sur le sol, et il se transformera en serpent. Quand il le ramasse, il redeviendra un bâton.

Hachem lui a également donné un autre signe : Il doit mettre sa main dans sa chemise, et quand elle sortira, elle sera recouverte de lèpre. Quand il le remettra dans sa chemise, lèpre disparaitra.

Hachem a donné à Moché spécifiquement ces deux signes pour lui dire qu’il ne devrait pas parler de Lashon Hara au sujet du juifs en disant qu’ils ne le croiront pas ! Le Lashon Hara est comme un serpent, et la lèpre est la punition pour le Lashon Hara.

Hachem a également donné à Moché un TROISIÈME signe s’ils ne le croyaient toujours pas : prenez de l’eau du Nil et versez-la sur le sol, et là, elle se transformera en sang.

Pourtant, Moché ne voulait pas y aller. Il ne voulait pas occuper un poste aussi important, puisque son frère Aharon était plus âgé que lui, et un Navi en plus ! Il pensait qu’Aharon devrait obtenir le poste. De plus, il n’était pas capable de bien parler, et toutes les choses qu’Hachem lui disait de faire étaient de parler.

Hachem lui répondit : « Qui t’a donné la capacité de parler quand tu étais devant Paraoh et que tu as dû t’enfuir ? C’était moi, Hachem ! Maintenant aussi, je serai avec vous et je vous montrerai quoi dire.

Moché a continué à dire à Hachem qu’il ne voulait pas accepter le poste. Il savait par Rouah Hakodesh qu’il ne ferait pas entrer les juifs en Erets Israel à la fin de toute façon. Il a dit à Hachem : « Chela’h Na Beyad Tishla’h ! Envoyez la personne que vous enverrez à la fin ! « Soit envoyer Yehoshua qui les fera entrer en Erets Israël, soit envoyer Machia’h qui les sortira de l’exil final ! »

Hachem a également dit à Moché de ne pas s’inquiéter d’avoir un travail plus important qu’Aharon – Aharon viendrait le rencontrer quand il irait en Egypte, et il serait très heureux pour Moché. (Rashi dit qu’en raison du bon sentiment d’Aharon dans son cœur pour son jeune frère, il aurait le mérite de porter le Hoshen sur son cœur en tant que Cohen Guadol !)

Moché pourrait dire à Aharon quoi dire, et Aharon parlerait clairement pour que tout le monde comprenne.

« Maintenant, » dit Hachem, « Prenez votre bâton afin que vous puissiez faire les nissim . »

TEHILIM  90 – 96

Le premier chapitre des Tehilim d’aujourd’hui a été écrit par Moché Rabbeinou. David Hamele’h l’a mis plus tard dans Tehilim. Cela commence par les mots  » Tefillah LeMoché, Ish HaElokim  » – « Ceci est une Tefillah de Moché Rabbeinu, une personne de Hachem. »

Pourquoi Moché Rabbeinu est-il appelé une «personne de Hachem» ?

Hachem est tout et tout est Hachem — mais nous ne pouvons pas Le voir ! Hachem a créé le monde parce qu’il voulait que les juifs agissent d’une certaine manière qui fera résider Hachem ici.

Mais si nous ne pouvons pas voir Hachem, comment savons-nous comment agir ? C’est pourquoi Hachem a donné à juifs un Moché Rabbeinu, qui est « une personne de Hachem ». Un Moché Rabbeinu a deux parties – une partie de lui qui est « de Hachem » – très proche de Hachem donc il sait ce que veut Hachem, mais il est aussi « une personne » – donc il peut nous apprendre ce que nous devons faire !

Il y a dans chaque époque un Nassi, comme Moché Rabbeinu, qui aide les juifs à faire ce que Hachem veut à ce moment-là. Maintenant, bien sûr, le Rabbi est notre Moché Rabbeinou !

Le Rabbi nous a dit que nous étions sur le point de voir la Gueulah et que nous devions apprendre et enseigner à ce sujet ! Nous devons répandre le judaïsme et la Hassidout partout, et demander à Hachem le Machia’h MAINTENANT !

TANYA – LIKOUTEI AMARIM PEREK 13

Dans le Tanya d’aujourd’hui, nous apprenons l’existence d’une catégorie de beinoni qui s’occupe toute la journée de choses saintes. Même lui doit rester sur ses gardes et se rappeler qu’il a toujours un Yetser Hara !

Nous avons appris qu’un beinoni doit toujours être sur ses gardes pour s’assurer que son Yetser Hara ne reprendra pas le contrôle de son corps.

Mais qu’en est-il d’un beinoni dont le Yetser Hara ne dit jamais rien ? Par exemple, il pourrait y avoir quelqu’un qui apprend dans la Yéchiva et passe toute la journée à apprendre la Torah et à prier, qui pourrait ne pas être capable de faire des aveirot.

Le Alter Rebbe explique que ce type de beinoni est appelé un « Beinoni Hamitpalel Kol Hayom », un beinoni qui prie toute la journée. Il n’est peut-être pas en train de prier toute la journée, mais toute la journée il est occupé à apprendre la Torah et à prier d’une manière qui endort son Nefesh Habehamit!

Ce genre de beinoni doit aussi rester sur ses gardes ! Il ne devrait pas penser qu’il est un tsadik et n’a plus à se soucier de son Yetser Hara. Tout comme un lion endormi peut se lever à tout moment, le Nefesh Habehamit peut se réveiller à tout moment et commencer à le déranger.

Même lorsque nous nous sentons très spirituel, nous devons faire attention à notre Yetser Hara, car il peut se réveiller à tout moment et nous donner des idées folles !

SEFER HAMITSVOT – SHIOUR #239 – MITSVAT ASSEI #109

La mitsva d’aujourd’hui, (Mitzvat Assei #109) est la même que celle d’hier : Qu’une personne ou une chose puisse devenir tahor en suivant les halachot concernant l’entrée dans un Mikvé. Cela inclut les halachot d’avoir un mikvé casher, les hala’hot de ‘Hatsitsa (que rien ne doit empêcher l’eau du mikvé de toucher chaque partie de la personne ou d’un ustensile) et Tvul Yom (qu’une personne qui est allée au mikvé ne devient tahor que lorsque vient la nuit).

La mitsva n’est pas d’aller au mikvé si vous êtes tamei, mais que si vous voulez devenir tahor (par exemple pour pouvoir entrer dans le Beith Hamikdash ) alors vous devez suivre cette mitsva pour le faire correctement .