Israël se prépare au retour de ses ressortissants actuellement mis en quarantaine à bord du navire de croisière frappé par le coronavirus amarré dans un port japonais.

Ynetnews

Jusqu’à présent, trois des 15 passagers israéliens qio ont été diagnostiqués contaminé par le virus car leurs familles exigent leur libération de la quarantaine qu’ils ont qualifiée d expérience médicale. Les trois Israéliens infectés resteront hospitalisés au Japon.

Le directeur général adjoint du ministère de la Santé, le professeur Itamar Grotto, qui est au Japon, a déclaré lundi matin qu’il travaillait à faire libérer les 12 israéliens du navire de croisière Diamond Princess avant la fin de la période de quarantaine plus tard cette semaine.

Leur libération du navire dépend de la question de savoir si les passagers obtiendront les résultats des contrôles de santé d’ici mercredi.

S’ils sont libérés, ils seront transférés du port de Yokohama où le navire est amarré à l’aéroport, où ils embarqueront sur un vol direct pour Israël. À leur arrivée dans le pays, ils devront passer 14 jours en isolement.

Il y a 454 personnes contaminées à bord du Diamond Princess, qui compte actuellement quelque 3 700 passagers et membres d’équipage. Le nombre de personnes infectées a augmenté de 99 depuis dimanche.

Dimanche soir, les passagers américains ont été évacués; 14 d’entre eux ont été infectés.

Yonatan Levy, un parent d’un des passagers israéliens désormais infectés, a déclaré à Ynet qu’elle avait été emmenée dans un hôpital côtier, avec le couple israélien précédemment diagnostiqué avec le virus.
« Ils disent qu’ils sont en bonne santé, que les services de santé ne sont pas débordés. Elle n’a aucun symptôme sauf peut-être de légers reniflements, bien que nous n’ayons pas vraiment eu l’occasion de parler. Bien qu’elle soit une femme plus âgée, c’est une femme très forte. et je suis certain qu’elle s’en sortira « , a déclaré Levy, dont la mère, la sœur et d’autres membres de la famille étaient à bord du navire.
« Dès le deuxième jour de quarantaine, nous leur avons dit que ce qu’ils faisaient était dangereux », a-t-il déclaré. « Nous devons supposer que tout le navire a été infecté via le système de ventilation. Nous devons tous les évacuer, comme les Américains l’ont fait: trois cent quatre-vingts personnes ont toutes été évacuées », a-t-il déclaré.
« On doit supposer que s’ils ont été sur le navire pendant 14 jours en plus de 15 autres jours de croisière, il y a de fortes chances que tout le monde soit infecté.

Abonnez vous
à la Newsletter
de Hassidout.org !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

hassidout.org will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.