Quatre autres ressortissants israéliens resteront au Japon après avoir été testés positifs par le virus mortel. Le ministère de la Santé dit qu’un spécialiste des maladies infectieuses d’un hôpital de Jérusalem va rester au Japon et accompagner les malades

Ynetnews

Les 11 passagers israéliens sur le navire touché par le coronavirus au Japon, qui n’ont pas été testés positifs, ont tous débarqué jeudi du paquebot de croisière et sont déjà de retour vers Israël. Ils devraient atterrir vendredi matin après avoir décollé sur un vol direct de 12 heures de Tokyo à Tel Aviv.

Quinze ressortissants israéliens ont passé les deux dernières semaines en quarantaine à bord du paquebot Diamond Princess, qui est devenu la plus grande concentration d’infections en dehors de la Chine, avec plus de 540 personnes infectées sur environ 3700 passagers et membres d’équipage qui étaient initialement à bord.

Les quatre autres Israéliens testés positifs pour le virus COVID-19 ont été transférés du navire vers des hôpitaux militaires près de Tokyo, où le navire est amarré.

Sur 11, deux Israéliens ont quitté le navire mercredi avec 500 autres qui ont débarqué du navire amarré à Yokohama.

Eliyahu Eliowitch, un représentant des Israéliens qui étaient à bord du navire, a déclaré qu’ils avaient des sentiments mitigés quant à leur retour à la maison.
« D’une part, ils ont été libérés, mais d’autre part, certains membres de leur famille resteront au Japon pour des tests médicaux », a-t-il déclaré. « Nous remercions tout le monde pour le soutien et espérons que les autres Israéliens rentreront bientôt chez eux. »

Le consul israélien au Japon, Revital Ben-Naim, a déclaré que les quatre Israéliens infectés – tous retraités – se sentent bien et sont soignés dans un hôpital de Tokyo.

Le ministère de la Santé a déclaré que le professeur Ran Nir-Paz, spécialiste des maladies infectieuses du centre médical Hadassah, resterait au Japon et continuerait à accompagner les quatre Israéliens infectés par le virus.

Entre-temps, deux passagers du navire amarré près de Tokyo sont morts et 29 personnes étaient dans un état grave, a rapporté un média japonais, alors qu’un deuxième groupe de passagers débarquait après deux semaines de quarantaine à bord.

Le diffuseur public NHK a déclaré que les passagers décédés étaient un Japonais de 87 ans et une Japonaise de 84 ans.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars