Il est écrit au début de notre Paracha (Vaéra, 6, 3) : ‘Je suis apparu à Avraham, à Itz’hak et à Yaakov comme D.ieu Tout Puissant (‘Kel Chadaï’), mais sous Mon Nom ‘L’Eternel’ (‘Havayeh’) Je ne me suis pas fait connaitre à eux’.

Dans le Dvar Mal’hout sur la Paracha, le Rabbi explique que ‘Je suis apparu à Avraham’ représente le dévoilement de l’Essence divine dans l’âme et dans le corps au moment de la Mitsvah de la Brit-mila.

La Mitsvah de la Brit-Mila exprime le fait que l’Alliance avec D.ieu pénétra jusque dans la chair du corps d’Avraham, et l’occasion nous est donnée ici de nous rappeler de cet autre enseignement du Rabbi selon lequel : ‘le Kéli (le corps) précède l’âme dans la pensée de D.ieu’ (יפה שעה אחת, סוף פרשת וארא, כ »ח טבת ה’תשכ »ט).

L’Admour Hazaken explique dans le livre du Tanya que ‘L’Eternel nous a choisi parmi tous les peuples’ signifie que L’Eternel a choisi le corps des enfants d’Israël, et Avraham en accomplissant, le premier, la Mitsva de la Brit-mila révéla le lien qui unit le corps à l’Essence divine.

Ainsi, les Patriarches sont la racine et la source de toutes les âmes des enfants d’Israël. Ils représentent l’Essence de l’âme d’Israël dont découlent la foi pure en D.ieu et les forces les plus profondes et les plus intérieures de l’âme Juive, telles que celle de faire don de sa propre existence pour sanctifier le Nom de D.ieu.

‘D.ieu nous donne la matière afin que nous la transformions en spirituel’, et en circoncisant le prépuce de sa chair, Avraham fut le premier à agir de la sorte. Par cela, Avraham ouvrit le chemin de ‘Matan Torah’, car il fut le premier à sanctifier son corps, et il transmit alors en héritage les forces de l’Essence de l’âme Juive aux enfants d’Israël de toutes les générations, leur permettant de poursuivre cette mission de faire du corps de ce monde matériel une demeure pour D.ieu.

Avraham Itz’hak et Yaakov qui furent les premiers à dévoiler l’Essence divine dans leurs âmes et dans leurs corps, représentent l’Essence de l’âme Juive : laTête du peuple Juif.

Puis, avec le don de la Torah, par le fait d’accomplir tous les autres Commandements de la Torah, le peuple Juif attira de manière profonde l’Essence divine dans ce monde matériel.

C’est la raison pour laquelle le peuple d’Israël est comparable au corps et aux pieds, et de manière plus profonde, aux forces de l’âme d’Israël, sans lesquelles la tête ne peut se rendre à ‘l’endroit’ de la Délivrance finale, car c’est seulement par l’accomplissement des Mitsvoth, ‘de tout notre pouvoir’, qui sont appelées par le Zohar : ‘Les membres du Roi’ (le corps de l’Assemblée d’Israël), que l’Essence divine, le ‘Roi’, peut être attirée ici-bas, dans ce monde inférieur.

Le dévoilement de l’Essence divine dans l’âme de l’homme commence donc avec les Patriarches, puis le dévoilement de l’Essence de l’âme dans les forces de l’âme (l’intellect, les sentiments et l’action) est accompli par les enfants d’Israël après le don de la Torah.

Ainsi, la mission des enfants d’Israël d’unir les deux contraires que sont le spirituel et le matériel, fut possible parce qu’ils héritèrent de la force des Patriarches, et aussi parce que seule l’Essence divine détient le pouvoir d’unir la matière à l’esprit, l’exil à la Délivrance.

Dès-lors le sens de la déclaration du Rabbi selon laquelle la Délivrance finale dépend désormais de tous ses ‘Hassidim, car le Rabbi a lui-même fait tout ce qu’il fallait en ce sens, apparaît ici à nos yeux avec clarté.

Le Rabbi est à l’image des Patriarches, il représente l’Essence de l’âme qui est liée au corps de l’Assemblée d’Israël, et les ‘Hassidim représentent les pieds de ce corps.

De manière profonde, la mission des ‘Hassidim consiste à révéler le lien entre l’essence de l’âme et la partie de l’âme qui s’habille dans le corps. Révéler les forces illimitées, les plus intérieures et les plus élevées, dans notre intellect nos sentiment et nos actions.

C’est en agissant ainsi que nous aurons le mérite de faire de ce monde limité une demeure pour D.ieu, capable de recevoir les dévoilements illimités de la Délivrance finale et de la venue du Machia’h, très bientôt et de nos jours, avec l’aide de D.ieu.

%d blogueurs aiment cette page :