En ces temps difficiles où nombreux sont ceux qui se posent des questions légitimes sur le comportement à adopter face au coronavirus et, en particulier, si cela doit changer notre manière de vivre le judaïsme, le Beth Loubavitch souhaite rappeler quelques principes importants.

Tout d’abord, les règles (ci-dessous) de prévention définies par les pouvoirs publics doivent être attentivement respectées. Au-delà, chacun sait que c’est par son lien avec D.ieu et sa confiance en Lui que le peuple juif a traversé toutes les épreuves.

En pratique, cela signifie que :
– Les offices et les cours de Torah publics ne doivent pas être interrompus mais adaptés à la situation. Ainsi, tout rassemblement de plus de 100 personnes étant interdit, un grand Minyan peut être divisé en groupes plus petits. Il en est de même pour les cours.
– Les femmes et les enfants peuvent s’abstenir de venir à la synagogue de même que les personnes âgées plus fragiles.

Toute personne présentant un des symptômes du virus (fièvre, toux etc.) restera chez lui afin d’éviter toute contamination de son entourage.

Nous sommes à la fin du mois d’Adar, encore sous l’enchantement de Pourim, et en marche vers ce mois de miracles qu’est Nissan. Puissions-nous savoir y trouver tous les encouragements et le réconfort nécessaires pour traverser cette crise en conservant joie et espoir qui sont les clés de la Délivrance.

Que nous n’ayons à nous annoncer que des bonnes et saines nouvelles.

Le Beth Loubavitch

 


Règles de prévention définies par les pouvoirs publics

Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19.

CORONAVIRUS: Ce qu’il faut savoir ?
LES INFORMATIONS UTILES :
0 800 130 000 (appel gratuit 24h/24)

gouvernement.fr/info-coronavirus

COMMENT SE PROTEGER ET PROTEGER LES AUTRES ?

  1. Lavez-vous très régulièrement les mains
    (Toutes les heures et après avoir touché des surfaces potentiellement infectées [dans le bus, métro, train, rampes, poignées de portes etc..) et apprenez ces gestes à vos enfants.

 

affiche

  1. Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
  2. Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le
  3. Saluer sans se serrer la main, évitez les embrassades

COMMENT SE TRANSMET LE VIRUS ?

  • Par la projection de gouttelettes
  • Face à face pendant au moins 15 minutes

QUELS SONT LES SIGNES ?

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Toux et maux de gorge
  • Courbatures
  • Gêne respiratoire

Qu’est-ce qu’une pandémie ?

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), on parle de pandémie en cas de propagation mondiale d’une nouvelle maladie. L’épidémie de coronavirus est devenue une pandémie le 12 mars comme annoncé par l’OMS ce même jour. La grande majorité de la population n’étant pas immunisée contre ce nouveau virus, son impact et sa gravité sont plus élevés que dans le cas d’un virus déjà connu. “Si un pourcentage élevé de la population est infectée, même si la proportion des sujets infectés contractant une forme grave est faible, le nombre total des cas graves peut devenir relativement important”, détaille l’institution sur son site internet.

Différence avec une épidémie
Une pandémie s’étend à un continent, voire au monde entier.
Difficile de saisir la nuance entre épidémie et pandémie. La principale différence réside dans l’ampleur géographique d’une maladie infectieuse. Une épidémie (du latin epidemia qui signifie “à la maison”) correspond au développement et à la propagation rapide d’une maladie contagieuse, le plus souvent d’origine infectieuse, chez un grand nombre de personnes. L’épidémie se limiterait donc à une région, un pays ou à une zone bien définie.

En revanche, une pandémie (du grec pan qui signifie “tout” et demos qui signifie “peuple”) est une épidémie avec plusieurs foyers. La pandémie s’étend à toute la population d’un continent, voire au monde entier. Son impact et sa gravité (nombre de contaminations et taux de mortalité) sont donc plus importants que ceux d’une épidémie.

Pandémie de coronavirus
Avant, il n’y avait qu’un seul foyer officiel : Wuhan en Chine.
Les milliers de contaminations et de décès dus au nouveau coronavirus chinois font qu’il s’agit officiellement d’une “pandémie” avec la présence du virus dans plus de 100 pays du monde et le développement de zones à risque hors de la Chine, notamment à Singapour, en Corée du Sud, en Iran et en Italie. Ces zones étant devenues de véritables foyers de l’épidémie, l’OMS a officiellement reclassé le Covid-19 en “pandémie”, le mercredi 11 mars. Une décision prise à cause des “niveaux alarmants de propagation et de gravité” du coronavirus dans le monde.

AFF personnes vulnérables A4 FR

arbre décisionnel FR

 

 

 

 

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG