A l’approche de la Chavouot, je m’adresse à nos amis Anash, au sujet de l’écoute de Asseret Hadiberot (les dix commandements) au premier jour de la fête, par chaque homme et femmes juifs, notamment les enfants, qu’ils aient tous la longue vie.

Vues les énergies extraordinaires que le Rabbi a investi et continue à investir, il est évident pour nous tous qu’il est exclu de négliger le sujet, et qu’il faut déployer toutes nos forces possibles cette année aussi, et faire le maximum possible pour que tout le monde écoute Asseret Hadiberot.

Il faut donc faire une grande publicité pour annoncer les lieux et horaires de toutes les lectures.

Puisque maintenant la santé de tous et parfois même le Pikoua’h Nefesh, demande que ceci se réalise dans le cadre de certaines limites, donc tout se fera conformément aux directives du pouvoir local, (gouvernement, mairie etc) et d’après les enseignements des Rabbanim Chlita, comme le Rabbi nous l’a appris à plusieurs occasions.

Les propos qui suivent, sont, évidement, des propositions d’ordre général, tandis que les détails pratiques vont être mis en place en chaque endroit d’après les vérifications et décisions des responsables locaux, Chlouhim, Directeurs, Gabaïm, et en tête des Rabbanims Chelita conformément à la directive du Rabbi.

Au vif du sujet : après prises de conseils et vérifications, il s’avère que tout cela est possible, mais que cela demande des efforts.

1- Si possible, la lecture avec la présence des femmes et enfants, se fera dans une cour, au grand air. Bien entendu il faut préparer une Me’hitsa.

2 – Il est nécessaire de publier les horaires des lectures, (mais pas les horaires des Téfilotes car il est très décommandé aux femmes et enfants de venir aux Tefilotes) . il faut prévoir des horaires de lectures autant que besoin.

3 – Une condition incontournable pour permettre ces lectures de la Torah, (Une condition qui est aussi valable pour toutes autres Tefilotes dans les synagogues). Elle est de nommer une personne, qui aura la force et l’autorité de vérifier que chaque personne  présente respecte les règles requises; une personne non disciplinée, sera traitée en tant que telle.

4 – Même si il y aura une permission pour grande fréquentions, il est très très recommandé que chaque groupe (de lecture de Torah, ou de toute tefila) soit composé d’un minimum de personnes.

5- Chacun et Chacune sont tenus à respecter les règles connues : porter un masque qui couvre la bouche et le nez, distanciation de deux mètres entre chaque personnes (les membres d’une même famille, sont dispensés de cette mesure), et désinfecter les mains, en entrant dans l’enceinte de la synagogue.

6 – Une personne ayant des problèmes de santé, ne viendra pas à la synagogue, et il sera récompensé par Hakadoch Barouh Hou pour cette abstention. (il est conseillé de se concerter avec son Machpia pour trouver un acte semblable, pour parer en quelque sorte, à ce manquement).

Et que soit la volonté que très prochainement viendra notre roi Machia’h et va nous délivrer et nous conduire à notre pays la tête haute, “Un grand rassemblement“, immédiatement.

Avec la bénédiction du Rabbi pour accueillir la Torah avec joie et dans notre profondeur.

NTB : Les femmes qui doivent réciter le Yzkor, ont deux possibilités:
– Le 1er jour de la fête, juste après la lecture de la Torah, en présence d’un Miniane et d’un Sefer Torah.
– Le 2ème jour de la fête à la maison.
Mon avis est de préférer la première.

Rav Avraham Barouh Pewzner
Du Rabbinat Loubavitch de Paris.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :