Je m’adresse à vous au sujet de la lecture de la Megillah le soir de Pourim cette année alors que, comme on le sait, les autorités françaises ont imposé un couvre-feu de 18h00 à 06h00 du matin. Ceux qui se trouvent sans attestation à l’extérieur pendant le moment du couvre-feu sont passibles d’une amende de 135 euros.

A Paris, la Chkiya est à 18h27, l’heure de la sortie des étoiles à 19h00 et le Plag Hamin’ha à 17h21 (horaires valables en Ile de France). En conséquence, la seule possibilité de lire la Meguila avec un Minyan, et que les hommes, les femmes et les enfants puissent y participer, est de fixer la lecture à partir du Plag Hamin’ha (soit à 17h21).

Puisque de nombreux Rabbins ont fixé la lecture de la Meguila avec les bénédictions pour les membres de leur communautés au moment du Plag Hamin’ha, les membres de ces congrégations ont quelqu’un sur qui compter et sur quoi se baser. Les Hassidim ‘Habad peuvent également lire la Meguila pour ces communautés et les rendre quitte de la lecture dans ce moment cité plus haut.

Cependant, selon les instructions du Rabbi, nous, les Hassidim ‘Habad, devons suivre l’opinion de l’Admour Hazaken à ce sujet et faire tout notre possible pour écouter la lecture de la Meguila à la tombée de la nuit. Nous devrons donc déployer de grands efforts organiser des lectures dans les immeubles où de nombreux juifs habitent. Ainsi les participants à ces lectures n’auront pas besoin de sortir à l’extérieur et pourront écouter la Meguila en son temps. Le lecteur devra, bien sur, posséder une attestation l’autorisant à venir en aide à des personnes âgées etc.

Il est bien entendu que toutes les lectures de la Meguila, que ce soit au Plag ou à la sortie des étoiles, devront se faire dans le strict respect des consignes de distanciation, du port du masque sur la bouche et le nez et de l’hygiène des mains.

Dans le cas où il n’y aurait pas de Meguila Cacher dans son quartier, on posera la question à son Rav, si l’on est tenu à prendre le risque de payer une amende de 135 euros afin de se rendre dans un autre quartier où la lecture est organisée à la sortie des étoiles.

De mon point de vue, il est préférable de prendre le risque cité plus haut, afin de pouvoir accomplir la Mitsva de la lecture de la Meguila Le’hat’hila d’après l’avis de l’Admour Hazaken. Tout ceci, bien entendu, avec l’accord d’un médecin, qu’un tel comportement n’entraîne aucun risque pour sa santé et celle de son entourage, en plus des consignes sanitaires citées plus haut.

Que D.ieu envoie la guérison complète à tous les malades de son Peuple et ceux des Nations et fasse disparaître définitivement cette pandémie du monde.

Rav Avraham Barouh Pevzner

N.B. Dans le texte hébreu ci-dessous, figurent les détails Hala’hiques.

Le communiqué en hébreu :
קריאת המגילה בפלג