Des centaines de parents, d’amis et de combattants de l’Unité Duvdevan ont assisté aux funérailles du sergent d’état-major Ronen Lubarsky, qui a été gravement blessé lors d’une opération en Cisjordanie. «Vous êtes mort comme héros défendant l’État d’Israël», le commandant de l’unité fait son éloge; «Des animaux sauvages attendent nos soldats sur les toits. Je prie notre chef de faire quelque chose à ce sujet », dit le frère de Lubarsky.

 

Ynet, traduit par Hassidout.org

Des centaines de membres de la famille, des proches, des amis et des combattants de l’Unité Douvdevan ont assisté samedi soir aux funérailles du sergent-chef Ronen Lubarsky, le soldat de Tsahal grièvement blessé après qu’une plaque de marbre lui a été lancée lors d’une opération près de Ramallah.

 

Vidéo: Arutz7

 

Le lieutenant-colonel A, commandant de l’unité de Duvdevan, a fait l’éloge de Lubarsky lors des funérailles. « L’information a conduit l’unité à mener à bien la mission, une mission qui a réussi à contrecarrer l’activité de la cellule terroriste », a-t-il dit. « Une opération dont toi, Ronen, tu n’es pas revenu, tu as été élevé dans les valeurs de contribution au pays, tu étais membre d’une famille de combattants, le sel de la terre. Sur ton lit d’hôpital nous avons tous prié et ta mère a dit: «Ils sont tous des combattants extraordinaires, mais Ronen était le premier. Ta mère avait raison, tu étais l’un des meilleurs combattants de l’unité ».

« Tu faisais partie de la force dirigeante de l’équipe, le premier à affronter l’ennemi, tu avais participé à de nombreuses opérations pour traquer les terroristes et tu étais aux avant-postes de l’armée contre la terreur en Judée et Samarie. Tu as combattu pendant plusieurs jours contre toute attente, de ta blessure grave au camp de réfugiés jusqu’à ce matin à l’hôpital ».

« Tu es en héros pendant les opérations pour défendre les habitants de l’Etat d’Israël. Tu fermes les yeux sur une opération qui symbolise plus que tout ta contribution à la défense de l’Etat d’Israël. Repose en paix. Nous sommes fiers de toi, nous te benissons et nous te saluons. »

Le frère de Ronen, Arik, a dit: « Mon cher frère, dis-moi comment est-ce que nous avons atteint cette situation étrange? Tu étais si modeste. Je ne suis rien comparé à toi. Je vais devenir une bien meilleure personne grâce à toi. parler de toi, tout le monde t’aime, tu est un tel héros, un tel champion, tu as toujours combattu ».

« On dit que le libre arbitre est le trait humain le plus fort, et toi tu as toujours choisis ta vie, tu as franchi toutes les portes fermées, tu étais meilleur que quiconque, à l’école, au football, dans tes études, au Krav Maga et enfin dans Tsahal. Je suis certain que tu as aussi choisi ce moment, je n’en doute pas, je sais que tu n’as pas souffert et je suis tellement fier de toi ».

« Malheureusement, les soldats de Tsahal font face aux menaces que vous subissez chaque jour et chaque nuit, les animaux sauvages vous attendent sur les toits. Je respirais avec vous, je suis avec vous dans le sang maintenant … Douvdevan et les soldats de Tsahal sont obligés de faire ce nettoyage. Je prie Dieu que nos dirigeants, que j’aime, fassent quelque chose à ce sujet ».

« Je me tourne vers le peuple d’Israël, qui a donné à ma famille une immense étreinte que je ne croyais pas exister, notre plus grande victoire est de vivre une vie pleine, pour mon petit frère et pour tous les héros enterrés sur cette montagne. la vie dans la joie, la foi, l’amour. Même en ces jours difficiles, je me réveille et je suis juste heureux de ce que je vois autour de moi. Je m’attends à ce que vous fassiez la même chose pour mon frère et pour tous ceux qui sont tombés. Prenons quelque chose de bien sur nous, quelque chose de petit, et lentement, grâce à tous nos actes, il y aura de moins en moins de funérailles … Ronik, je t’aime, je te salue, tu es un héros ».

Le vice-ministre de la Défense, Eli Ben Dahan, a déclaré: « Depuis ta blessure, les gens ont prié pour toi partout, tu avais poursuivi des terroristes meurtriers, afin que nous puissions vivre en toute sécurité partout dans le pays. à Haïfa et Be’er Sheva, à Beit El et à Gush Etzion ».

« J’appelle les Arabes qui vivent en Judée et en Samarie: Vous pouvez choisir le chemin de la paix et en profiter, mais celui qui choisit la voie de la terreur et du meurtre devrait savoir qu’il rencontrera un mur fortifié, vous ne nous effrayerez pas ».

« Ronen, j’ai parlé au commandant de ton équipe, je veux que tout le peuple d’Israël sache quel héros tu étais, quel soldat exceptionnel, au nom de tes camarades, au nom de Tsahal, au nom de l’ensemble de l’establishment et de la défense, je suis ici et je te promettre que nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas capturé ceux qui t’ont blessé, qu’ils soient morts ou vivants, ils seront capturés et punis ».

 

 

Le sergent d’état-major Ronen Lubarsky, avait été grièvement blessé par une plaque de marbre lors d’une opération près de Ramallah, est décédé samedi matin au centre médical Hadassah à Ein Karem, à Jérusalem.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait exprimé ses profonds regrets au sujet du décès du sergent-chef et a transmis ses sincères condoléances à sa famille. Les «Tsahal trouvera le terroriste et l’État d’Israël exercera la justice», a-t-il promis.

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, avait ajouté son propre message en tweetant: «Douvdevan, une de nos unités d’élite, procède chaque nuit à de nombreuses arrestations dans une guerre interminable ».

Le ministre avait ensuite présenté ses condoléances à la famille du jeune officier et a déclaré qu’il «suivra de près les efforts pour arrêter le terroriste et que nous rendrons justice à Ronen».

Le président Reuven Rivlin avait parlé de la mort du soldat, disant qu’il était « profondément attristé de recevoir la nouvelle. La nuit dernière, j’ai pu parler à ses parents et à ses frères de son état. Nous avons prié pour son rétablissement. En cette période difficile, je veux également encourager les merveilleux combattants et aux commandants de son unité, les meilleurs de nos jeunes hommes, qui sortent tous les soirs dans le cadre d’opérations qui nous permettent de mener à bien notre travail quotidien et vivre en sécurité. Nous ressentons la douleur de la famille et de l’unité et nous les avons dans nos cœurs, que la mémoire de Ronen soit une bénédiction ».

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a également écrit à propos de Ronen Lubarsky, disant que « sa mort dans les ruelles du camp de réfugiés d’al-Amari a sauvé la vie des Israéliens dans les rues de Tel-Aviv ».

Carmel et Sheli, qui ont travaillé avec Ronen Lubarsky avant leur conscription de Tsahal, ont raconté l’excitation qu’il ressentait en prévision de son service militaire.

« Il était vraiment excité de rejoindre l’unité Douvdevan, c’était son rêve, il a beaucoup travaillé pour le réaliser, et il a fini par réussir », ont-ils dit. « Il était ponctuel et perfectionniste – toujours le meilleur, donnant toujours l’exemple et aidant les autres, il ne laissait jamais personne derrière lui, il était vraiment attentionné, drôle et génial et il regardait toujours le bon côté des choses. »

Ronen Lubarsky était  âgé de 20 ans et habitait Rehovot. Il était membre de l’unité d’élite Douvdevan de l’armée et faisait partie de la force de couverture d’une opération servant un mandat d’arrêt dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari près de Ramallah. Une première enquête sur l’incident a révélé qu’une grande plaque de marbre lui avait heurté la tête.

Après avoir reçu des soins médicaux d’urgence sur le terrain, il a été transporté à l’hôpital et hospitalisé dans sa salle de soins intensifs, où il a succombé a ses blessures Chabbat.

Le responsable de Tsahal a alors fait remarquer que « le terroriste qui a laissé tomber la dalle de marbre n’a pas été arrêté, la force n’a pas ouvert le feu à la source et ne l’a pas identifié ».

Il a rejeté les réclamations que des changements avaient été apportés aux règles d’engagement, notant que « la raison pour laquelle les soldats n’ont pas ouvert le feu sur le terroriste qui a laissé tomber la dalle de marbre était parce qu’il n’était pas identifié. »

L’opération, basée sur les renseignements du Shin Bet, fait partie de l’activité à grande échelle de la Brigade de Judée et de Samarie pour contrecarrer les attaques du mois de Ramadan, après de nombreuses attaques meurtrières au cours de la fête musulmane.

Les soldats qui opéraient encore dans le camp ont mentionné la complexité de ces opérations dans ces endroits, subissant des jets d’objets lourds des toits ou des fenêtres des maisons dans les ruelles encombrées.

En fait, les soldats sont souvent bombardés – parfois à courte distance – de machines à laver, de réfrigérateurs et de meubles lourds lorsqu’ils opèrent dans les camps de réfugiés en Cisjordanie.

Grâce aux efforts de renseignement du Shin Bet et de l’armée, un suspect a effectivement été arrêté pendant l’opération, et deux autres ont été arrêtés plus tard dans la journée. Les trois suspects ont été interpellés par le Shin Bet.

Ronen Lubarsky sera enterré au cimetière militaire du Mont Herzl de la capitale dimanche à 2h du matin.

 

%d blogueurs aiment cette page :