Le Rav Méïr Yehoudah Guets fut le Rav du Kotel jusqu’à sa disparition en 1995. Parmi ses fonctions: superviser les travaux entrepris autour du Kotel.

Le Rav Meir Yehouda Getz est né en Tunisie en 1924 et s’est rendu en Israël en 1949, vivant dans le moshav de Kerem Ben Zimra en Haute Galilée. Il s’est enrôlé dans les FDI et a atteint le grade de lieutenant-colonel. En réponse à la mort de son fils Avner lors de la guerre des Six Jours en 1967, il s’installa dans la vieille ville de Jérusalem et, peu de temps après, fut nommé surveillant des prières au Mur des Lamentations. Il est resté le rabbin du Kotel pendant 27 ans, jusqu’à sa mort en 1995.

Son petit-fils raconte.
On le sait, il y a différentes opinions concernant le sort des ustensiles du Beth Hamikdach et l’Arche d’Alliance.

Emportés à Babel lors de la destruction du 1er Temple, ou cachés dans des souterrains selon d’autres opinions (Rambam, Lois de la Maison d’Election, Chapitre 4, 1 – http://zmanim.alliancefr.com/temple/RBBB04.htm)

Pour le Rav Guets, le niveau (altitude) du Beth Hamikdach était plus d’une dizaine de mètres sous le niveau de l’Esplanade des Mosquées.

Et le niveau où l’on prie actuellement au Kotel est celui du Beth Hamikdach. L’endroit où il avait l’habitude de prier, dans la synagogue du Kotel, était pour lui juste en face de l’emplacement du Kodech Hakodachim.

En cherchant à confirmer le niveau exact du Beth Hamikdach, il avait découvert une partie du mur qui sonne creux, et avait envisagé que ce soit l’emplacement de la Porte des Cohanim.

Il fit creuser et on découvrit ainsi les ustensiles du Beth Hamikdach. A part les ouvriers, peu de monde fut au courant de cette découverte. Juste quelques personnalités du Gouvernement, car le Rav tenait à ce que ceci ne soi pas ébruité.

Le Rav Guets ajoutait qu’il avait une idée très précise de l’endroit où devait se trouver le Aron Habrit, qui nécessiterait la poursuite des travaux, ce qui était une décision capitale à l’échelon politique et sécuritaire. Les travaux furent finalement interrompus.

Le Rav avait consulté le Rabbi, comme il le faisait souvent. Il se proposait de découvrir l’emplacement de l’Autel, et l’emplacement du Aron Habrit.

Le Rabbi avait répondu que l’heure n’était pas venue, et qu’il se mettait en danger. Il n’y avait pas lieu de creuser sur (ou sous) le Mont du Temple.

Le Rabbi remercia dans un courrier ultérieur le Rav Guets de lui avoir annoncé qu’il avait mis fin aux fouilles.

L’emplacement fut muré par un épais mur de béton.

 

Adapté de Kfar Habad N° 1764, Tamouz 5778, traduit par le Dr Aharon Altabe

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG