Les Émirats Arabes Unis ont contacté Israël et ont proposé d’évacuer ses citoyens et les Israéliens sur un vol des Emirats, sans consulter au préalable le gouvernement marocain.

 

The Jerusalem Post

Après avoir accepté d’autoriser l’évacuation des citoyens israéliens du pays en raison de l’épidémie de coronavirus, le Maroc a ensuite bloqué l’évacuation après qu’Israël et les Émirats arabes unis ont accepté d’évacuer leurs deux citoyens du pays sur un vol commun sans consulter au préalable le Maroc, selon à la radio de l’armée.

Les Israéliens qui sont actuellement bloqués au Maroc devaient retourner en Israël avant la fête de Pessa’h. Les Emirats Arabes Unis avaient déjà évacué 180 de leurs propres citoyens, mais 74 citoyens étaient toujours bloqués au Maroc. Pour résoudre le problème, les Émirats ont contacté Israël et ont proposé d’évacuer ses citoyens et les Israéliens sur le vol des Emirats, car les vols El Al sont interdits d’entrer au Maroc.

Israël a accepté l’offre, mais le Maroc a exprimé sa colère devant le fait que les Émirats arabes unis et Israël aient conclu un tel accord sans consulter au préalable le gouvernement marocain, et ont bloqué cette décision. Les Emirats arabes unis auraient tenté des mouvements similaires avec plusieurs autres pays, selon la radio de l’armée.

Le désaccord survient au milieu de tensions accrues entre le Maroc et les Émirats arabes unis alors que le Maroc se rapproche du Qatar et que les Émirats arabes unis sont accusés de diffamer la royauté marocaine.

En attendant, les Israéliens bloqués au Maroc sont répartis entre les hôtels de Marrakech et la communauté juive de Casablanca.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a travaillé ces dernières semaines pour évacuer les citoyens israéliens se trouvant dans différentes régions du monde, du Brésil à la Nouvelle-Zélande.

 

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :