Le haut diplomate des Emirats adresse des mots chaleureux à son homologue israélien, espérant voir l’ouverture réciproque de missions diplomatiques dans les centres financiers des deux pays dès que possible

Le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Abdullah bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, a lancé mardi une lettre à son homologue israélien, Gabi Ashkenazi, dans laquelle il demande à l’État juif d’ouvrir une ambassade émiratie en Israël et s’attend à ce qu’une mission diplomatique israélienne s’ouvre bientôt à Abu Dabi.
« Je n’ai rien d’autre que d’apprécier pleinement tous les efforts que vous déployez pour promouvoir la coopération entre nos pays, et j’ai pleinement confiance en votre soutien inconditionnel à l’ouverture des missions diplomatiques à Tel Aviv et à Abu Dhabi dès que possible », cite la lettre transmise à Ashkenazi par une délégation des Émirats arabes unis en visite en Israël. « Meilleurs vœux aux deux pays et aux deux peuples qui sont amis pour le progrès et la prospérité dans le futur. »

 

 

Plus tôt mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accueilli la toute première délégation officielle des Émirats arabes unis en Israël, saluant un «jour de paix glorieux».

Accompagné du ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi et du ministre des Finances Israel Katz, le Premier ministre a accueilli la délégation émiratie – dont le ministre d’État des Affaires financières des Émirats arabes unis Obaid Humaid Al Tayer et le ministre de l’Économie Abdullah bin Touq al-Mari – lors d’une cérémonie spéciale de cinq heures. confiné à l’aéroport Ben-Gurion en raison de mesures contre les coronavirus.

Les deux pays élargissent leur coopération après avoir normalisé leurs relations le mois dernier dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis, forgé en grande partie sur les craintes communes de l’Iran.

Le Premier ministre a salué l’accord diplomatique récemment signé entre les deux pays comme le début d’une relation mutuellement avantageuse.
« Les Juifs et les Arabes sont les descendants d’un ancêtre commun – Avraham, Abraham », a déclaré Netanyahu, faisant référence au nom des accords qu’Israël a récemment signés avec les Émirats arabes unis et Bahreïn.
«Nous écrivons l’histoire d’une manière qui durera des générations», a-t-il déclaré.
« Je pense que la visite d’une délégation de si haut niveau des EAU … montrera à nos peuples, à la région et au monde entier l’avantage d’avoir des échanges amicaux, pacifiques et normaux. »

S’exprimant après le Premier ministre, le PDG de la US International Development Finance Corporation, Adam Boehler, a annoncé un nouveau projet trilatéral appelé Abraham Fund, une fondation de 3 milliards de dollars qui sera basée à Jérusalem et « renforcera la résilience économique » à travers le Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Israël et les Émirats arabes unis ont également signé quatre accords de coopération sur l’aviation, les exemptions de visa, la protection des investissements et la science et la technologie. Les quatre accords seront approuvés lors d’un vote à la Knesset à une date ultérieure.

L’accord d’exemption de visa signifie que les citoyens des deux pays peuvent se rendre dans l’autre sans subir de processus de demande de visa et est le premier traité de ce type entre Israël et un État arabe.

Israël et les Émirats arabes unis ont déjà signé plusieurs accords commerciaux depuis la mi-août, lorsqu’ils ont annoncé pour la première fois qu’ils établiraient des relations complètes.

Les Émirats arabes unis et l’État du Golfe, Bahreïn, sont devenus en septembre les premiers États arabes en un quart de siècle à signer des accords pour établir des liens formels avec Israël, une décision qui, selon Washington et ses alliés, favoriserait la paix et la stabilité régionales, mais qui a été rejetée. par les Palestiniens.

Le vol EY8014 d’Etihad Airways transportant des représentants du gouvernement émirati et des dignitaires américains a quitté la capitale des Émirats arabes unis Abu Dhab pour Tel Aviv mardi matin.

Wasel Abu Youssef, membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, a qualifié mardi la visite des Émirats arabes unis de « honteuse ».
S’exprimant à Ramallah, il a déclaré que la visite avait eu lieu au milieu de l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie.
« Les accords bilatéraux qui ont été annoncés aujourd’hui et les délégations qui vont et viennent, tout cela offre à l’occupation une force pour intensifier son agression et ses crimes contre le peuple palestinien et augmente son intransigeance et son arrogance », a-t-il dit.

 

Les EAU, cependant, ont célébré la nouvelle relation comme une victoire pour la paix régionale.
« C’est un moment historique pour le pays des Émirats arabes unis et pour Israël et nous attendons avec impatience la salaam [la paix] … dans la région », a déclaré l’un des pilotes émiratis dans une vidéo publiée sur Twitter par l’envoyé américain au Moyen-Orient. Ari Berkowitz.
המשלחת הישראלית אמריקנית בבחריין
Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben Shabbat et le ministre bahreïni des Affaires étrangères Abdullatif bin Rashid Alzayani lors de la signature d’un accord diplomatique à Manama lundi ( Photo: GPO )
Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et Berkowitz étaient également à la cérémonie, arrivés en Israël sur le vol des Emirats Arabes Unis, après avoir accompagné dimanche une délégation israélienne à Bahreïn pour une cérémonie de signature pour officialiser les relations.

%d blogueurs aiment cette page :