Des rabbins et de nombreuses personnalités ont participé à l’événement spécial marquant la semaine depuis le décès d’Esther Pollard a’h.

 

Des rabbins et des personnalités publiques se sont réunis à Jérusalem dimanche soir pour un événement spécial marquant une semaine depuis le décès d’Esther Pollard.

L’événement, qui s’est tenu dans le quartier Kiryat Moshe de la capitale, a présenté des discours d’éminents rabbins, dont l’ancien grand rabbin Yona Metzger et le rabbin Yossef Eliyahou – fils du regretté grand rabbin israélien Morde’hai Eliyahou – ainsi qu’un discours de l’ancien espion Jonathan Pollard.

« Je parle à travers beaucoup de douleur en ce moment. Mais il est très important que tout le monde comprenne qui était ma femme et ce qu’elle était », a déclaré Pollard.

« C’était ma femme ; la femme la plus loyale, la plus attentionnée et la plus aimante qu’un homme puisse espérer épouser ».

« Mais elle a aussi été ma Morah [professeur] pendant plus de trois décennies. »

« Beaucoup de gens la connaissaient pour ses écrits, ses protestations et ses discours. Mais ce qu’elle m’a dit au cours de ces trois décennies et demie n’était pas seulement pour moi. C’était pour tout le monde, c’était pour tout le peuple d’Israël ».

« J’ai raconté cette histoire tellement de fois, je ne me souviens même pas combien de fois je l’ai dite. Mais il est important de s’en souvenir, car cela montre qui elle était ».

« Vers la fin de sa vie, elle s’est soudainement réveillée et a dit d’une voix très, très claire : ‘Ma néchama s’est portée volontaire pour revenir pour deux missions. La première était de te ramener à la maison. La deuxième mission était de te ramener à la maison en tant que Juif, et non en tant que goy ».

« Elle a dit que la première mission, de me ramener à la maison, était en fait la plus facile de toutes, ce qui m’a surpris. Mais elle a dit que la deuxième mission, « te ramener à la maison en tant que juif et non en tant que goy », était la plus difficile de toutes, car il est facile d’amener un juif de Galout [exil] en Erets HaKodech [en Terre sainte] , mais il est très, très, très difficile de faire sortir la Galout du Juif.

« Elle a dit : ‘Baruch Hachem [Dieu merci], j’ai terminé mes missions, et maintenant je peux rentrer chez mo ». Et elle a rendu son âme ».

« Son insistance à me ramener à la maison en tant que juif était l’essence de sa vie. Et à mesure que la douleur de son départ s’estompe un peu, plus je m’éloigne de la Levaya [funérailles], plus ce qu’elle m’a dit au cours de ces trois décennies et demie revient. Cela va prendre un certain temps, j’en suis sûr, mais voici ce qu’elle a dit. Quand nous sommes rentrés à la maison, j’ai eu l’impression qu’elle m’avait suivi dans le midbar [désert] pendant 35 ans.

« Elle a mené de nombreuses batailles, comme Rephidim, contre Amalek, à la fois en dehors d’Israël et, malheureusement, ici aussi. Avec l’aide de Dieu, elle a gagné toutes les batailles ».

« Même quand on m’a offert, peut-être sincèrement, l’opportunité de coopérer et en échange de quoi je serais libre, hors d’Israël, elle a dit : ‘Souviens-toi du Meraglim [récit biblique des espions] . Ils ont maudit la Terre et le peuple, ils ont passé des décennies dans le désert jusqu’à ce que ces décennies soient terminées ».

« Et elle m’a rappelé que ce sont les femmes qui sont restées fidèles à Hachem à l’Egel HaZahav [veau d’or]. Alors elle a dit : « Écoutez-moi. tu dois rester fidèle à la Terre, tu dois rester fidèle au peuple et tu dois rester fidèle à Hachem. Ce qui signifie que si tu devais rester ici encore dix ou vingt ans et que tu devez retourner en  Eretz HaKodesh [la Terre Sainte] en tant que vieil homme, c’est ce que tu devras faire, car nous vivons pour le monde futur [le paradis], pas pour le présent. ”

« Quand nous sommes finalement rentrés à la maison… elle m’a dit : « J’ai besoin de te parler de quelque chose d’important ».  Elle ne pouvait pas très bien respirer, car sa moelle osseuse avait été détériorée. Ainsi, chaque respiration venait [du ciel]. Mais c’était tellement important ce qu’elle voulait partager avec moi qu’elle partagerait son souffle pour me le faire parvenir. Elle a dit: «Il y a une guerre à venir. La guerre la plus terrible que tu puisses imaginer. Et je ne serai pas là pour t’aider ». Et cela a attiré mon attention très, très rapidement. Le fait qu’une guerre approche ne devrait surprendre personne d’entre nous. Mais le fait que ma femme ne soit pas là pour m’aider a été un peu traumatisant.

« Elle a dit : ‘Il y a un mur autour de la Terre. Ce n’est pas comme le mur de fer de Jabotinsky. Mais c’est quand même un mur. Et dans ce mur, il y a une toute petite porte.' »

« Elle a dit : ‘laisse moi t »ecpliquer : « dans chaque aéroport international… il y a un contrôle des passeports. Tu arrives, tu montres ton passeport, on te pose des questions : qui es-tu, quand es-tu né, qu’est-ce que tu fais ici. Et si tu passe le contrôle, dit-elle, tu peux entrer en tant que visiteur. Et puis tu pourras partir ».

Elle a dit que le mur autour [d’Israël] : ‘c’est la Halacha [la loi juive]. Et la petite porte qui garde l’entrée, le contrôle des passeports, c’est Shaar HaRabbanut [la porte du Rabbinat]. À l’intérieur des murs, dit-elle, « se trouve le Am [le peuple], protégé par la Halacha et le Shaar HaRabbanout ».

« ‘Il est très important,’ dit-elle, ‘très important, que le peuple soit maintenu pur et non souillé ». Elle a dit que le plus grand danger pour les peuple vient de ceux qui entrent par la porte sous de fausses identités et qui veulent diviser le peuple, frère contre frère, sœur contre sœur ».

« ‘Pourquoi?’ dit-elle. « Parce que nous avons besoin du peuple le plus pur possible pour générer la emouna [la foi] et la bita’hon [la confiance en D.ieu], afin que nous puissions avoir une armée juive, un gouvernement juif et des généraux juifs qui mèneront notre armée à la victoire dans les guerres de Dieu ». ”

« Et elle a dit: ‘Si nous avons cela, alors Hachem veillera et dira: D’accord, j’apporterai la Guéoula [la Rédemption] avec un baiser et non par la souffrance et la douleur.' »

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :