Les 31 nouveaux logements du quartier Hezekiah seront la première construction neuve dans la section H2 d’Hébron en 16 ans. Tous les permis de construction et de zonage en Judée-Samarie doivent être approuvés par l’administration civile de Tsahal.

 

Dans le cas d’Hébron, même la signature d’un acte entraîne souvent de multiples procès. Dans ce cas, une partie d’un avant-poste de l’armée sera convertie en unités résidentielles, ce qui signifie que le plan nécessite une signature supplémentaire. La totalité de la somme allouée par le gouvernement au projet sera consacrée à la relocalisation et à la rénovation du poste d’armée installé sur le site depuis 30 ans.

Vendredi, le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a déclaré « que le gouvernement approuvera le plan de construction de 31 logements dans le quartier Hezekiah à Hébron. Ce plan, qui a déjà été avancé à travers différentes étapes de planification, comprend également des jardins d’enfants et des parcs publics. Nous continuerons à renforcer les communautés en Judée-Samarie, par des actes et non par des mots. « 

Lorsque l’approbation a finalement été approuvée dimanche, il a annoncé: « Un nouveau quartier juif à Hébron, pour la première fois depuis presque 20 ans. Au lieu d’un camp militaire, nous allons établir un nouveau quartier. 31 appartements, 2 jardins d’enfants et un dortoir seront construits. Je remercie le Premier ministre et les ministres du Cabinet qui ont signé l’approbation du plan relatif au quartier Hezekiah. C’est un nouveau jalon important dans la vaste activité que nous menons pour renforcer la constructrion en Judée-Samarie. »

Le comité de résidents a publié une déclaration dans laquelle il déclarait: « La communauté juive d’Hébron remercie le gouvernement israélien pour sa décision résolue de construire ensemble, dans un effort commun, la Cité des patriarches et des matriarches. C’est la réponse à tous les négationnistes de l’histoire. »

Le Président de la Knesset, Yuli Edelstein, a annoncé: « Il y a à peine un mois, nous entamions la nouvelle année scolaire avec nos chers résidents d’Hébron. L’année prochaine, nous entamerons des études dans deux écoles supplémentaires et un autre jardin d’enfants approuvé par le gouvernement. De nouveaux appartements seront construits ici pour les nouvelles familles et la vie juive dans la ville de nos ancêtres se renforcera encore plus. « 

Le terrain en question se trouve à proximité du bâtiment Beit Romano, qui abrite aujourd’hui la yeshiva Shavei Hevron. Construit en 1876 par Hayyim Yisrael Romano, c’est ici que le Rav Medini a achevé son encyclopédie talmudique, le Sde Hemed, entre 1901 et 1905. Le Rav Medini a exercé les fonctions du chef rabbin séfarade de la ville et est enterré dans l’ancien cimetière.

En 1912, Rabbi Sholom Dovber Schneersohn, cinquième rabbi de la République de Loubavitch, acheta le bâtiment ainsi que les terrains environnants et fonda la Yechiva Torat Emet. Les titres de propriété ottomans originaux (kushan) sont actuellement affichés dans le bâtiment, ainsi que d’autres documents légaux et des photos des rabbins qui vivaient et enseignaient sur place.

Pendant la Première Guerre mondiale, lorsque les Britanniques ont défait les Turcs en 1917 et pris le contrôle de la Terre d’Israël, ils ont converti Beit Romano au siège de la police britannique.

Après le massacre de Hébron en 1929, les corps des victimes juives, ainsi que des blessés et des survivants ont été retenus sur le site avant leur expulsion de la ville.

En 1948, après la capture jordanienne d’Hébron, le bâtiment a été utilisé comme école et un terminal de bus a été construit à côté.

Lorsque la ville est finalement revenue aux mains des Juifs lors de la guerre de 1967, le septième Rabbi de Loubavitch, Rabbi Menachem Mendel Schneerson, a cédé tous les droits sur les biens précédemment détenus par Chabad à la colonie juive naissante, donnant sa bénédiction aux jeunes familles cherchant à repeupler les quartiers.

Cependant, beaucoup de membres du gouvernement israélien n’étaient pas impatients d’ouvrir les portes aux jeunes idéalistes juifs enthousiastes. Les biens ont été loués aux locataires arabes existants qui en ont fait une station de bus jusqu’aux années 80.

Aujourd’hui, à deux pas de Beit Romano, de petites caravanes sont utilisés par des étudiants et de jeunes familles, ainsi qu’un bâtiment utilisé par l’armée à proximité. Celles-ci feront place à de nouveaux logements, ce qui réduira la surpopulation et contribuera au développement de l’économie. Ceux qui ont grandi dans la communauté d’Hébron ont la perspective de s’éloigner après leur mariage, se plaignent du manque de logements adéquats. Il s’agit du premier nouveau projet dans les quartiers juifs d’Hébron depuis le développement de 2002 à Tel Hevron.

Le nouveau quartier est situé dans les limites du segment H2 d’Hébron, contrôlé par Israël, qui comprend la Ma’hpela. Les Israéliens ne sont autorisés à marcher que dans les quartiers juifs, sauf lors d’occasions spéciales.

En revanche, les 80% d’Hébron contrôlés par l’Autorité palestinienne sont les plus grandes et les plus industrielles des villes de l’Autorité palestinienne. Le bâtiment permanent comprend une nouvelle annexe à l’impressionnant complexe commercial du centre d’Hébron, totalement inaccessible aux Israéliens.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars