Le bilan des morts atteint 422, avec 260 personnes dans un état grave, dont 78 sous ventilateurs; 26 132 tests lundi montrent un taux d’infection de 8,1%; Nombre en flèche dans la colonie haredi de Beitar Ilit, où 1 habitant sur 61 a un COVID, et dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, où 1 sur 95 est malade

 

Ynet

Le taux d’infection à coronavirus en Israël augmente à nouveau à un rythme alarmant après une réduction temporaire au cours du week-end, le ministère de la Santé ayant déclaré lundi que 1844 personnes avaient été testées positives pour l’agent pathogène la veille.

Selon le Center for Kowledge and Information, 8,1% des 26132 tests effectués dimanche ont montré un diagnostic positif de COVID-19, la maladie causée par le virus.

Il y a actuellement 19 883 personnes aux prises avec la maladie en Israël, tandis que 22 382 personnes se sont rétablies. Parmi les malades actuellement, 260 personnes sont dans un état grave, dont 78 patients sous ventilateurs.

Cinq autres personnes ont succombé à la maladie, portant à 422 le nombre de morts dans le pays depuis le début de la pandémie.

Le nombre de nouveaux cas semble augmenter dans certaines régions. Jérusalem compte actuellement 4 370 patients actifs, tandis que la ville haredi de Bnei Brak en compte 2 230. À Tel Aviv, il y a 1 993 personnes atteintes du COVID-19 et 1 091 patients dans la ville méridionale d’Ashdod.

Dans la ville de Beitar Ilit, qui a émergé d’un verrouillage d’une semaine dimanche, 1 habitant sur 61 est maintenant confirmé comme étant porteur du virus. À Bnei Brak, le taux est de 1 personne sur 95, à Jérusalem de 1 sur 232 et à Tel Aviv de 1 sur 277 habitants.

%d blogueurs aiment cette page :