De nouvelles données montrent le taux d’infection quotidien le plus élevé en 24 heures depuis le 22 avril; de nouvelles fermetures d’une semaine seront imposées au nord de Tibériade et au centre d’Elad en raison de la flambée des infections là-bas; le bilan national des morts de COVID-19 s’élève à 308

Ynetnews

Le nombre d’infections au coronavirus en Israël a continué d’augmenter mardi soir, avec 459 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures et de nouvelles interdictions ont été imposées dans deux villes.

Une autre personne a également succombé au COVID-19 au cours de cette période, portant à 308 le nombre de morts en Israël depuis le début de l’épidémie.

Le taux d’infection au cours des 24 dernières heures est le taux quotidien le plus élevé depuis le 22 avril, lorsque 556 nouveaux cas de virus ont été diagnostiqués.

Depuis le début de la semaine, 814 nouveaux patients ont été diagnostiqués à travers le pays.

Le nombre de patients traités à l’hôpital a cependant diminué au cours des dernières 24 heures, passant de 200 à 189 personnes.

Le nombre de patients gravement malades a également diminué de cinq, et se situe actuellement à 40. Sur ce nombre, 27 personnes sont sous respirateurs – une baisse de deux depuis lundi.

Mardi, les ministres ont désigné la ville centrale d’Elad et plusieurs quartiers de la ville de Tibériade, dans le nord du pays, comme des “zones de coronavirus restreintes” en raison de la forte augmentation des cas de virus dans ces régions, ce qui les soumet à des restrictions sur les rassemblements et les déplacements.

La mesure entre en vigueur à 8 heures du matin mercredi et durera sept jours.

Selon les médias locaux, les zones de Tibériade touchées comprennent Ramat Tiberias Bet, Ramat Tiberias Gimmel, Area 200, Tiberias Illit et le quartier Ben-Gurion.

Des mesures similaires sont également envisagées pour la ville centrale de Bat Yam, où 117 personnes ont été testées positives pour l’agent pathogène entre le 1er et le 21 juin, portant le nombre total de patients actifs dans la ville à 137.

Le taux de contagion dans la ville s’élève actuellement à 5%.

Le maire de Bat Yam, Zvika Brot, a fait appel au Conseil de sécurité nationale, les exhortant à rétablir les mesures d’urgence qui interdiraient à nouveau les plages de la ville.
Depuis le début de la semaine, 90 nouveaux patients infectés par le virus ont également été diagnostiqués à Jérusalem, 58 à Bnei Brak, 52 à Ashdod et 48 à Tel Aviv.

Il y a 794 cas liés aux étudiants et au personnel enseignant, tandis qu’au moins 215 établissements d’enseignement à travers le pays ont été fermés en raison d’épidémies.
Au total, 22 372 enseignants et étudiants sont en quarantaine préventive.

Mardi, 16 élèves et deux membres du personnel d’un lycée pour filles dans le centre-ville d’Or Yehuda ont été testés positifs pour le virus.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti mardi plus tôt que davantage de points chauds de coronavirus seraient déclarés “zones réglementées”.

La décision de Netanyahu a été prise à la suite d’une réunion urgente avec le ministre de la Santé Yuli Edelstein, le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana et le chef du Conseil de sécurité nationale, Meir Ben Shabbat, pour discuter de la dernière augmentation du nombre de cas.

Les participants à la réunion ont également convenu que si le taux d’infection continuait d’augmenter rapidement, le gouvernement déposerait une proposition dans le courant de la semaine pour que les moyens numériques soient réintroduits pour lutter contre la propagation de l’agent pathogène, y compris les transporteurs électroniques.

Edelstein a déclaré que déclarer des villes et des villages à taux de contagion élevé “restreintes” ne mènerait pas à un “verrouillage total”. Le ministre de la Santé a fait ces commentaires lors d’une cérémonie de dévoilement d’un nouveau service des coronavirus au centre médical Sheba à Ramat Gan.
“Il y a un certain nombre d’emplacements qui ont répondu aux critères que nous avons fixés d’être considérés comme rouges et les déclarerons aujourd’hui comme des zones réglementées”, a-t-il déclaré. “Nous n’obtiendrons pas une fermeture totale ou en termes militaires, une fermeture respirante.”

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG