Selon un responsable américain, c’est l’Iran qui a lancé environ 12 missiles de croisière et plus de 20 drones de son territoire vers les installations pétrolières saoudiennes. • Le président Trump a tweeté: « Nous sommes prêts à réagir » (World News)

 

Les rebelles houthis au Yémen ont affirmé avoir lancé l’offensive contre les installations pétrolières saoudiennes par le biais d’attentats-suicides, mais les États-Unis qui accusent l’Iran.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré aujourd’hui que l’Iran était derrière l’attaque. Un responsable américain a déclaré à ABC News que l’Iran avait lancé près de 12 missiles de croisière et plus de 20 drones depuis son territoire.

Téhéran a nié les accusations portées à son encontre, appelant les propos de Pompeo: « Blâme et inutile. »

Le président américain Donald Trump a tweeté aujourd’hui: « Nous avons des raisons de croire que nous savons qui est responsable. Nous sommes prêts à réagir et attendons de savoir de l’Arabie saoudite qui, selon eux, est à l’origine de l’attaque. « 

L’attaque a obligé l’Arabie saoudite à réduire de moitié sa production de pétrole, soit environ cinq millions de barils par jour, ce qui a entraîné une hausse mondiale du prix de l’or noir.

Dans une tentative d’affirmer qu’ils étaient derrière l’attaque, un porte-parole des insurgés houthis a déclaré samedi que « nos assurances augmenteront en portée et en objectifs et continueront à perturber la vie saoudienne jusqu’à ce qu’elle mette fin à son agression et à son siège contre le peuple yéménite ».

%d blogueurs aiment cette page :