Le 8 Tévet 5621 (1860), 

La Rabbanit ‘Haya Mouchka, fille de l’Admour Haémtsahi et épouse du Tséma’h Tsédek, quitta ce monde, à la veille du vendredi de la Parchat Vaygach, à l’âge de soixante-et-onze ans. Elle est enterrée à Loubavitch, près de la Rabbanit Sternah, épouse de l’Admour Hazaken et de la Rabbanit Cheïna, épouse de l’Admour Haémtsahi.

Quand elle quitta ce monde, le Tséma’h Tsédek déclara : «Le monde est devenu obscur pour moi». Il devint, par la suite, particulièrement amer. (Séfer Ha Si’hot été 5700, à la page 95)

Après le décès de son épouse, le Tséma’h Tsédek cessa d’accorder des audiences privées à ceux qui le consultaient. Il expliqua : «Désormais, je n’ai plus de conseil à donner».

Ceux qui entraient dans son bureau étaient très peu nombreux. Pour la plupart, les ‘Hassidim lui transmettaient leurs questions, par écrit, par l’intermédiaire de ses secrétaires et c’est à eux qu’il confiait sa brève réponse, oralement ou par écrit.
De même, la ‘Hassidout qu’il commentait, en ces années-là, était difficile à entendre et à comprendre, du fait de sa faiblesse. Aussi confiait-il son manuscrit, à la veille du saint Chabbat, aux invités qui venaient lui rendre visite, afin qu’ils le consultent, pendant la nuit. Puis, le lendemain, il prononçait ce discours en public et il leur était alors plus aisé de le comprendre. (Beth Rabbi, à la page 238)

Après le décès de son épouse, le Tséma’h Tsédek dit à ses enfants : «Jusqu’à maintenant, vous avez eu une mère ici, dans ce monde. Désormais, vous avez une mère dans le Gan Eden. Mais, quant à moi, elle me manque». (Le Chema Ozen, à la page 67)

Le 8 Tévet 5656 (1895), le petit fils du Tsema’h Tsedek quitta également ce monde

En ce jour, Rabbi Na’houm Douber, fils de Rabbi Yossef Its’hak d’Avroutch et petit-fils du Tséma’h Tsédek, quitta ce monde.
Après le décès deRabbi Yossef Its’hak d’Avroutch, Rabbi Na’houm Douber lui succéda, à Avroutch.
Le Rabbi Rachab dit : «Rav Na’houm Douber était humble et il avait le cœur brisé, de la façon la plus sincère». (Séfer Ha Si’hot été 5700, à la page 151)

Pendant les derniers mois de sa vie dans ce monde, Rabbi Na’houm Douber contracta une maladie et il se rendit à Kiev, où il subit une intervention chirurgicale, mais, quelques jours plus tard, il quitta ce monde. Il est enterré à Kiev.

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG