Le déploiement inhabituel de Tsahal à la frontière nord se poursuit ce matin, alors que le Hezbollah prépare une attaque.

 

israelnationalnews
Photos: דובר צה”ל

Le déploiement inhabituel de Tsahal à la frontière nord se poursuit ce matin, dimanche, alors que le Hezbollah planifie une opération de vengeance pour le meurtre de l’un de ses membres la semaine dernière.

Israël a envoyé samedi un message au groupe terroriste du Hezbollah, disant qu’il n’avait pas l’intention de tuer un responsable du Hezbollah lors d’une récente attaque contre Damas qui aurait été menée par Tsahal, a rapporté la chaîne Al Mayadeen TV .

Le message, qui aurait été envoyé par l’intermédiaire des médiateurs des Nations Unies, mettait en garde le Hezbollah contre toute tentative de venger la mort d’Ali Kamel Mohsen Jawad.

Cependant, le rapport indique également que le Hezbollah a refusé d’accepter les avertissements ou les menaces d’Israël.

Vendredi soir, des hélicoptères de combat de Tsahal ont attaqué des cibles de l’armée syrienne , a confirmé Tsahal. La frappe est venue en réponse aux tirs antérieurs de la Syrie vers les hauteurs du Golan.

“Tsahal considère que le régime syrien est responsable de la fusillade, continuera à agir résolument et répondra avec force à toute violation de la souveraineté israélienne”, conclut le communiqué.

Lundi soir, l’agence de presse officielle syrienne Sana a rapporté que des avions israéliens avaient tenté une frappe aérienne à Damas, mais avaient été contrecarrés par le système de défense aérienne du pays. À l’époque, l’armée syrienne avait annoncé que sept personnes avaient été tuées dans l’attaque attribuée à Israël.

 

 

WhatsApp Rédaction de Hassidout.org