Moishy Holtzberg, l’enfant qui a survécu à l’attaque terroriste contre le Beth Habad de Bombay, en Inde, se rend actuellement à New York avec ses grands-parents pour se préparer à sa Bar Mitsva.

Collive

Moishy Holtzberg a mis les Tefilines pour la première fois mercredi matin lors la prière de Chaharit, aux côtés de ses grands-parents, Rav Nachman et son épouse Freida, et du Rav Shimon Rosenberg, qui, avec son épouse Yehoudit, l’élevent à Afula, en Israël.

Moishy Holtzberg était un enfant en bas âge lorsque les terroristes islamiques ont pris d’assaut la Maison Chabad située dans la Maison Nariman à Mumbai et ont assassiné 5 Juifs en novembre 2008, dont ses parents Chlou’him – Rav Gabi et Rivky Holtzberg hy »d.

Dans ces moments sombres, des caméras de télévision ont montré une femme s’échappant de l’immeuble avec un enfant. C’était Sandra Samuels, la nourrice indienne de la famille et le petit Moishy.

Le jeune Holtzberg est devenu un symbole de la survie juive. Il a été chaleureusement accueilli à New York lors de sa visite au Ohel du Rabbi dans le Queens et dans les quartiers juifs de Brooklyn.

Selon lui, un jeune garçon de 12 ans commence à mettre les Téfilines tous les jours environ 2 mois avant de devenir une Bar Mitsva, selon la coutume de Habad.

Un membre de la famille a déclaré que Moishy Holtzberg avait reçu une nouvelle paire de Tefilines et «il utilise les Tefilines de son père pour faire les Mivtsaim», a-t-il déclaré, faisant référence aux activités de sensibilisation de Habad.

 

 













 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars