Il y a au moins 28 sites de lancement de missiles appartenant au Hezbollah dans des zones civiles de la capitale libanaise de Beyrouth, a révélé un rapport du Centre de recherche et d’éducation ALMA.

 

Jerusalem Post

Le rapport a révélé que les sites jamais publiés auparavant concentrés principalement dans les zones dominées par le Hezbollah à Beyrouth sont liés au lancement, au stockage et à la production des missiles à moyenne portée Fateh 110 / M600 du groupe et sont «les mêmes que ceux soumis à la Projet de missiles à guidage de précision (PGM) du Hezbollah . »

« Le monde doit comprendre et savoir que ces sites de lancement sont situés au cœur des infrastructures civiles résidentielles et urbaines », a déclaré Tal Beeri, chef du département de recherche au Centre ALMA, au Jerusalem Post .

Un centre de recherche israélien trouve l’emplacement de 28 nouveaux sites de lancement de missiles du Hezbollah à Beyrouth, au Liban (Crédit: ALMA RESEARCH AND EDUCATION CENTER)Un centre de recherche israélien trouve l’emplacement de 28 nouveaux sites de lancement de missiles du Hezbollah à Beyrouth, au Liban (Crédit: ALMA RESEARCH AND EDUCATION CENTER)

Le Hezbollah, a-t-il dit, utilise la population de Beyrouth comme bouclier humain en «n’hésitant pas à placer ses sites de lancement près des bâtiments publics, des établissements d’enseignement, des usines et plus encore».

Selon le rapport, le Hezbollah possède environ 600 missiles Fateh 110 / M600, qui ont une portée allant jusqu’à 300 km., Tandis que les modèles améliorés appelés «D ‘Al-Ficar» ont une portée allant jusqu’à 700 km.

Bien que les sites partagés par le rapport se trouvent à Beyrouth, le rapport indique également que de nombreux sites de lancement de missiles sont concentrés dans le sud du Liban ainsi que dans la vallée de la Bekaa, deux bastions du Hezbollah.

Les sites, qui comprenaient également des emplacements d’infrastructures de commandement et de contrôle, de montage de missiles, de sites de stockage de carburant pour fusées et de soutes à missiles, ont été trouvés à côté d’écoles secondaires, de cliniques, d’hôpitaux, de clubs de golf et de terrains de football, ainsi que de l’ambassade d’Iran et des Libanais. Ministère de la Défense.

«Presque tous les sites se trouvent dans le sud de Beyrouth, une zone contrôlée par le Hezbollah, et sont situés dans des quartiers civils, à l’intérieur de maisons privées, de centres médicaux, d’églises, de sites industriels, de bureaux publics, de chaînes de restauration rapide, ainsi que dans des espaces ouverts à proximité, activant ainsi la tactique du «bouclier humain» », indique le rapport.

Et selon le rapport, « Sur la base de notre compréhension des schémas d’action du Hezbollah, ces sites sont disponibles pour une utilisation opérationnelle immédiate. »

Le rapport s’appuyait sur des informations open source publiées sur Wikimapia.org, malgré certains des emplacements qui avaient été supprimés par la suite par un autre utilisateur identifié comme Dalany_ Mokus, qui, selon eux, est probablement un citoyen russe qui soutient le régime syrien de Bachar. Assad et son allié le Hezbollah.

Bien que l’utilisateur qui a téléchargé les emplacements ne soit pas connu de l’ALMA, ils ont écrit que cela avait probablement été fait par un gouvernement ou une entité de renseignement «souhaitant diffuser des informations obtenues par le biais de rapports de renseignement, bien qu’il soit possible que l’utilisateur soit un particulier avec des informations et des intérêts indépendants dans l’incrimination du Hezbollah ne peut être exclue.  »

Un centre de recherche israélien trouve l’emplacement de 28 nouveaux sites de lancement de missiles du Hezbollah à Beyrouth, au Liban (Crédit: ALMA RESEARCH AND EDUCATION CENTER)Un centre de recherche israélien trouve l’emplacement de 28 nouveaux sites de lancement de missiles du Hezbollah à Beyrouth, au Liban (Crédit: ALMA RESEARCH AND EDUCATION CENTER)

Le groupe a élargi son arsenal avec plus de 130 000 roquettes et missiles de toutes sortes de portées et de charges utiles. Et bien qu’il se compose principalement de petites roquettes et missiles sol-sol portatifs et non guidés d’une portée de 10 à 500 km, le groupe continue de travailler sur son projet de missiles de précision.

Ainsi, malgré les efforts et les années investis, l’organisation ne dispose que de plusieurs dizaines de missiles de ce type.

Israël a répété à plusieurs reprises que le transfert de toute arme avancée au Hezbollah est une ligne rouge pour l’État juif et qu’il s’efforcera d’empêcher un tel mouvement.

Le projet du Hezbollah de construire des missiles précis, en utilisant le savoir-faire, le financement et les conseils iraniens, a été ciblé par Israël à de nombreuses reprises en Syrie.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars