Un nouveau système de certification casher a été lancé dans le cadre d’un nouveau partenariat au profit des émissaires et de l’ensemble des Juifs d’Afrique, ainsi que pour l’exportation vers les communautés juives du monde entier. À l’origine de cette initiative se trouvent le Rav Shlomo Bentolila, Grand Rabbin du Congo et émissaire en chef pour les pays d’Afrique centrale, et le Rav Yaakov Haviv, Av Beth Din de Yi’houd Harabanim de France.

 

L’Union des communautés juives d’Afrique centrale, dirigée par le Rav Shlomo Bentolila, Grand Rabbin du Congo et émissaire en chef pour les pays d’Afrique centrale, œuvre en tant qu’émissaire du Rabbi depuis 32 ans. Au fil des années, il a engendré une révolution du judaïsme en Afrique centrale avec 13 émissaires, chacun responsable d’un pays mais tous agissant également dans les pays voisins, couvrant ensemble 25 pays entre l’Éthiopie en Afrique de l’Est et la Côte d’Ivoire en Afrique de l’Ouest.

La certification casher dans ces pays est un sujet important et vital, non seulement pour les Juifs locaux et les touristes qui visitent les pays africains, mais aussi pour l’exportation depuis l’Afrique vers les communautés juives du monde entier.

Le Beth Din de l’Union des Rabbins de France, dirigé par son Av Beth Din le Rav Yaakov Haviv, qui aide et assiste tous les émissaires des pays africains sur les questions de religion et de judaïsme depuis plusieurs années, connaît bien le sujet. Avec le temps, le besoin d’une coopération entre l’Union des communautés africaines dirigée par le Rav Bentolila et le Beth Din de l’Union des Rabbins de France dirigé par le Rav Haviv s’est fait sentir.

Le système commun a été développé sur une longue période. Cette semaine, lors de la rencontre des Rabbins Haviv et Bentolila en Côte d’Ivoire, lieu d’émissariat du Rav Yerahmiel Bensaid, gendre du Rav Bentolila qui a également participé à l’établissement de la coopération entre l’Afrique et la France.

Le nouveau système de certification casher est lancé dans le cadre d’un nouveau partenariat qui, avec l’aide de D.ieu, sera fructueux pour les émissaires et l’ensemble des Juifs d’Afrique, ainsi que pour l’exportation vers les communautés juives du monde entier. L’activité commune de certification casher opérera dans de nombreux pays d’Afrique et comprendra la gestion d’abattoirs, des visites dans des laiteries et des usines qui produisent et exportent du poisson, du café, du cacao, des fruits secs, et bien plus encore.

La bonne nouvelle : dans les prochains jours déjà, il sera possible de se procurer des produits portant la certification casher commune et stricte du Beth Din de l’Union des Rabbins et de l’Union des Rabbins d’Afrique.

Le Rav Haviv et le Rav Bentolila soulignent que les produits sont casher de la plus haute qualité (Mehadrin min haMehadrin) et que chaque émissaire, Hassid et Juif craignant le Ciel peut acheter ces produits, et « les humbles mangeront et seront rassasiés ».