Le Rav Shlomo Bentolila, directeur de Habad en Afrique centrale, qui passe les Chiva après le décès de son épouse Miriam a’h, a fait une annonce lors de la visite du diplomate zambien Matias Mwansa.

Un centre Habad sera bientôt établi en Zambie, dans le sud de l’Afrique, a annoncé cette semaine le Rav Shlomo Bentolila, directeur du centre Habad d’Afrique centrale.

Le Rav Bentolila a déclaré qu’il ouvrait ce nouveau centre en l’honneur de son épouse, Mme Miriam Bentolila a’h, qui est décédée vendredi dernier à l’âge de 52 ans.

Le Rav Bentolila et son épouse ont été envoyés par le Rabbi en République démocratique du Congo (historiquement connue sous le nom de Zaïre) et ont supervisé la croissance des activités du Habad et des communautés juives sur le continent.

A ce jour, ‘Habad est présent dans 13 pays d’Afrique : République démocratique du Congo, République du Congo, Nigeria, Ghana, Angola, Namibie, Gabon, Côte d’Ivoire, Kenya, Ouganda, Ethiopie, Mali et Sénégal.

Le Rav Bentolila, qui passe les Chiva à Kfar Habad, a fait part de la nouvelle à Matias Mwansa, chef de mission adjoint de l’ambassade de Zambie à Tel Aviv, en Israël.

La communauté juive de Zambie, un pays enclavé au relief accidenté et à la faune variée, bordé par le Zimbabwe, comptait autrefois 1 000 Juifs dans les années 1950. Parmi eux se trouvaient des Juifs qui avaient fui la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Au fil des ans, la communauté a diminué, mais le nombre de Juifs a récemment augmenté, car ils visitaient le continent pour les affaires et le commerce.

« Les Juifs sont toujours les bienvenus en Zambie », a déclaré M. Mwansa en réponse à la nouvelle. « La communauté juive est un atout important pour le peuple zambien. Le choix de la Zambie comme pays digne de l’ouverture d’une maison Habad est un signe de respect pour le pays et ses résidents. »

Rav Bentolila a également reçu la visite de nombreux ‘hassidim, Chlou’him et personnalités Rabbiniques telles que Rabbi Nechemia Alter, le fils du Rabbi de Gour.

 


Visite de Rabbi Nechemia Alter, fils du Rabbi de Gour

%d blogueurs aiment cette page :