Israël et Bahreïn vont établir des relations diplomatiques officielles lors d’une cérémonie spéciale à Manama plus tard dans la journée. « Nous redonnons vie à la Bible. »

Les délégations israélienne et américaine sont arrivées à l’aéroport Ben Gourion dimanche matin pour se rendre à Bahreïn afin d’officialiser l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays.

La délégation voyagera sur le premier vol commercial entre Tel Aviv et Manama.

Le chef du Conseil de sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, qui dirige la délégation israélienne à Bahreïn, a déclaré avant le départ:

«Je suis ravi et fier de diriger la délégation israélienne qui part aujourd’hui pour des pourparlers à Bahreïn. Nous partons pour les pourparlers afin de traduire la déclaration de paix qui a été signée sur la pelouse de la Maison Blanche par le président américain Donald Trump, Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre bahreïni des Affaires étrangères, M. Abdullatif bin Rashid Al Zayani, au nom du roi Hamad bin Isa Al Khalifa, dans des plans pratiques et des accords concrets.

«Aujourd’hui, nous discuterons au sein d’équipes professionnelles et de groupes de travail d’une longue série de questions: finances et investissements, commerce et économie, tourisme, aviation, communications, culture, science, technologie, agriculture et autres.

« Nous sommes enthousiasmés et ensemble nous prierons pour que D.ieu nous conduise à la paix et que nous puissions atteindre notre destination pour une bonne vie et la paix. »

« Nous sommes ici au pays d’Abraham pour franchir la prochaine étape des accords d’Abraham », a déclaré l’ambassadeur américain en Israël David Friedman, ajoutant que « Abraham a donné naissance à 2 grandes nations » qui étaient « rivales, mais  aujourd’hui, nous redonnons vie à la Bible. Les enfants d’Isaac et d’Ismaël se réconcilient à nouveau.  »

« C’est un autre jour historique parmi tant d’autres que l’administration Trump a apporté dans cette région. »

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a remercié le Premier ministre Netanyahu et le roi de Bahreïn «pour leur leadership audacieux et pour le président Trump réunissant tout cela pour cette journée incroyable en cette période mémorable avec les accords d’Abraham et le traité de paix».

L’émissaire américain Avi Berkowitz a ajouté en hébreu qu’il était « très excité d’être en Israël pour voyager sur El Al avec la délégation israélienne et de rentrer en Israël mardi avec la délégation émiratie ».

Après la signature du texte officiel lors d’une cérémonie prévue dimanche soir, Israël et Bahreïn seront libres d’ouvrir des ambassades dans leurs pays respectifs.

Bahreïn et les Émirats arabes unis sont devenus les troisième et quatrième pays arabes à signer un traité de paix avec Israël lors d’une cérémonie à la Maison Blanche à Washington DC au début du mois.

 

 

Lors d’une cérémonie à l’aéroport peu de temps après le débarquement de la délégation, le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Abdullatif bin Rashid Al Zayani, a accueilli les responsables américains et israéliens et a salué les efforts de l’administration Trump pour assurer la paix au Moyen-Orient.

 

« Bienvenue. Nous commençons la mise en œuvre des accords de paix signés à Washington. Cette voie est le moyen le plus efficace de parvenir à la paix au Moyen-Orient. »

«Nous faisons cela avec optimisme que cette paix mènera à la sécurité et à la stabilité dans la région, et qu’elle permettra aux jeunes de la région de réaliser leurs ambitions. Nous posons les bases des relations entre nous et de la coopération avec les États-Unis. J’espère que cette visite est une étape sur la voie d’un Moyen-Orient stable et en amélioration dans lequel tous les pays seront en mesure de résoudre leurs conflits par le dialogue.

Le chef du Conseil national de sécurité israélien, Meir Ben-Shabbat, a déclaré qu’Israël «espère construire des liens profonds non seulement entre les gouvernements, mais aussi entre les peuples».

«Israël tend la main pour la paix au peuple de Bahreïn et à ses dirigeants. Nous changeons la région. Nous espérons vous accueillir bientôt en Israël. »

Le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a déclaré que l’administration Trump travaillait actuellement sur des accords de normalisation supplémentaires entre Israël et d’autres États arabes.

«Nous espérons pouvoir faire une annonce à leur sujet dans un proche avenir.»

La délégation a quitté l’aéroport international israélien Ben Gourion dimanche matin, devenant ainsi le premier vol commercial jamais organisé entre Israël et Bahreïn.

Ben-Shabbat, qui dirige la délégation israélienne, a déclaré avant le décollage:

«Je suis ravi et fier de diriger la délégation israélienne qui part aujourd’hui pour des pourparlers à Bahreïn. Nous partons pour les pourparlers afin de traduire la déclaration de paix qui a été signée sur la pelouse de la Maison Blanche par le président américain Donald Trump, Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre bahreïni des Affaires étrangères, M. Abdullatif bin Rashid Al Zayani, au nom du roi Hamad bin Isa Al Khalifa, dans des plans pratiques et des accords concrets.

«Aujourd’hui, nous discuterons au sein d’équipes professionnelles et de groupes de travail d’une longue série de questions: finances et investissements, commerce et économie, tourisme, aviation, communications, culture, science, technologie, agriculture et autres.

« Nous sommes enthousiasmés et ensemble nous prierons pour que D.ieu nous conduise à la paix et que nous puissions atteindre notre destination pour une bonne vie et la paix. »

« Nous sommes ici au pays d’Abraham pour franchir la prochaine étape des accords d’Abraham », a déclaré l’ambassadeur américain en Israël David Friedman, ajoutant que « Abraham a donné naissance à 2 grandes nations » qui étaient « rivales, mais elles ont réconcilié quelque 3500 il y a des années. Aujourd’hui, nous redonnons vie à la Bible. Les enfants d’Isaac et d’Ismaël se réconcilient à nouveau.  »

« C’est un autre jour historique parmi tant d’autres que l’administration Trump a apporté dans cette région. »

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a remercié le Premier ministre Netanyahu et le roi de Bahreïn «pour leur leadership audacieux et pour le président Trump réunissant tout cela pour cette journée incroyable en cette période mémorable avec les accords d’Abraham et le traité de paix».

L’émissaire américain Avi Berkowitz a ajouté en hébreu qu’il était « très excité d’être en Israël pour voyager sur El Al avec la délégation israélienne et de rentrer en Israël mardi avec la délégation émiratie ».

Après la signature du texte officiel lors d’une cérémonie prévue dimanche soir, Israël et Bahreïn seront libres d’ouvrir des ambassades dans leurs pays respectifs.

Bahreïn et les Émirats arabes unis sont devenus les troisième et quatrième pays arabes à signer un traité de paix avec Israël lors d’une cérémonie à la Maison Blanche à Washington DC au début du mois.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :