Eli Rosenberg est le fils d’un homme d’affaires religieux américain en pourparlers pour acheter une compagnie aérienne nationale israélienne en difficulté.

Le journal Calcalist a rapporté dimanche matin que l’investisseur qui négocie pour recevoir l’option d’acheter les actions majoritaires de la société El Al est l’étudiant de Yeshiva Eli Rosenberg.

Rosenberg est un Américain de nationalité israélienne. Il gère les contacts au nom de son entreprise familiale. Son père, Naftali Rosenberg, est un homme d’affaires qui supervise de nombreux projets immobiliers aux États-Unis, dont plusieurs hôtels. Naftali Rosenberg serait à l’origine de la tentative d’acquisition de la compagnie aérienne nationale israélienne, mais ne peut le faire lui-même car il n’est pas citoyen israélien.

Les négociations sont loin d’être conclues alors que le gouvernement poursuit ses efforts pour sauver El Al de la crise financière qu’il a connue lors de la pandémie de coronavirus

El Al devrait recevoir un prêt de 250 millions de dollars sur une garantie de l’État de 75%, ainsi que 150 millions de dollars supplémentaires en fonds propres.

L’État a également promis d’acheter les actions de la société que le public n’achète pas et pourrait ainsi devenir l’actionnaire majoritaire d’El Al.