Yehouda Guetta, 19 ans de Jérusalem, figurait parmi les 3 blessés lors d’une attaque alors qu’il attendait à l’arrêt de bus; Tsahal capture un homme armé présumé lors d’un raid à la fin d’une chasse à l’homme de trois jours.

Yehouda Guetta, 19 ans, qui a été grièvement blessé lors d’une fusillade en voiture au carrefour Tapoua’h dans le nord de la Cisjordanie plus tôt dans la semaine, a succombé à ses blessures mercredi soir au centre médical Rabin de Petah Tikva.

Peu de temps après, les forces de défense israéliennes ont annoncé avoir appréhendé le suspect lors de la fusillade.

Yehouda Geutta, un habitant de Jérusalem, attendait dimanche à un arrêt de bus lorsque un terroriste a ouvert le feu, le blessant grièvement ainsi que deux de ses amis.

Tous étudiaient dans la yeshiva hesder (un programme qui combine des études talmudiques avancées avec le service militaire) dans l’implantation voisine d’Itamar.

Il laisse dans le deuil ses parents, quatre frères et deux sœurs. Les funérailles de Guetta auront lieu au cimetière Har HaMenuchot à Jérusalem jeudi à 11h.

L’un des trois étudiants, Bnaya Peretz, de Beit She’an, est toujours hospitalisé dans un état grave et le troisième, Ami’hai ‘Halla, 19 ans, de Tsfat, a été libéré lundi après avoir été légèrement blessé.

Peu après sa sortie de l’hôpital, ‘Halla a raconté les moments de l’attaque:
« Nous parlions à l’arrêt de bus quand j’ai soudainement entendu des coups de feu », se souvient Ami’hai Halla. «Nous nous sommes rapidement mis à terre et tout le monde a essayé d’aider. Ils ont immédiatement commencé à évacuer les blessés et j’ai vu que j’avais été touché par une balle dans le dos. Si je m’étais tenu légèrement à droite ou à gauche, mon état aurait été très différents.  »

Le service de sécurité intérieure du Shin Bet a identifié le suspect comme étant Muntasir Shalabi, 44 ans, de la ville de Turmus Aya, au centre de la Cisjordanie, à la fin d’une chasse à l’homme de trois jours.

Les forces israéliennes ont localisé Muntasir Shalabi caché dans un bâtiment de la ville palestinienne de Silwad, située au nord-est de Ramallah, et l’ont transféré à l’interrogatoire du Shin Bet.

On pense que Muntasir Shalabi n’a aucun lien avec des groupes terroristes, mais il a sympathisé avec le Hamas et appelé à reprendre les attaques terroristes en Cisjordanie.

Cependant, Muntasir Shalabi – un riche homme d’affaires – était un homme armé solitaire. Le jour de la fusillade, c’était lui qui conduisait la voiture, qui a ensuite été incendiée par des Palestiniens après avoir été localisée par les forces de sécurité israéliennes, et a tiré dix balles sur l’arrêt de bus. Son profil est considéré comme atypique pour un terroriste.

Ces derniers jours, le fils de Muntasir Shalabi – Ahmed – un parent et sa femme Sanaa, qui a ensuite été libérée, ont été arrêtés et interrogés au Shin Bet.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a félicité les forces de défense pour avoir capturé le suspect.
« Je félicite le Shin Bet, l’armée israélienne et la police pour leur action rapide et déterminée qui a conduit à la capture de ce terroriste méprisable qui a assassiné Yehouda Guetta et blessé Benaya Peretz. Le bras long d’Israël atteint quiconque fait du mal à nos citoyens », a déclaré Netanyahu .

Funérailles jeudi 6 mai

Les funérailles de Yehouda Guetta partiront de la synagogue Heichal Yaakov près de la maison de la famille Guetta, où Yehouda priait habituellement quand il n’était pas dans la yeshiva, y compris le dernier  Chabbat de sa vie.

La mère de Yehouda, Milka, a déclaré jeudi matin à Galei Tzahal : «C’était mon deuxième fils de sept enfants. C’était un garçon tellement intelligent, et il était aussi incroyablement sérieux dans tout ce qu’il faisait. Il était dévoué à l’apprentissage de la Torah et aussi à ses camarades. Son rêve était de s’enrôler dans Shayetet 13 (une unité d’élite de Tsahal – ndlr).

Elle a ajouté: «Yehouda est retourné à la yeshiva dimanche vers midi, et j’étais soulagée qu’il voyage de jour. Un peu plus tard, ma sœur m’a appelé et m’a dit que quelque chose s’était passé au carrefour Tapoua’h et qu’elle savait que Yehouda y était à ce moment-là. J’ai commencé à l’appeler et à lui envoyer des textos, mais il n’a pas répondu. Finalement, quelqu’un de l’équipe de secours sur les lieux, a pris le téléphone et m’a dit que Yehouda était là… »

Jonathan Pollard s’est exprimé jeudi lors des funérailles

« Je suis désolé, je ne parle pas hébreu. Je suis un simple juif et je ne m’attendais pas à rentrer à la maison après 30 ans et à te trouver comme ça ».

« J’avais espéré et prié que mon propre sacrifice empêcherait ce type de tragédie. Mais le mal, le mal qui a pris Yehouda, a un pouvoir incroyable. Il ne cesse pas, il ne s’arrête pas. Il ne montre aucune pitié ou remords ».

« Mais nous le faisons, et c’est pourquoi nous venons ici, pour dire Chalom à Yehouda ».

« Ce que nous faisons maintenant après cette tragédie fera une différence dans la Terre d’Israël. »

S’adressant à la foule, il a dit: « Notre frère est assassiné de sang-froid. La plupart d’entre vous avez servi dans l’armée honorablement. La plupart d’entre vous comprennent ce à quoi nous sommes confrontés. Mais ici, ce n’est pas une théorie, c’est la réalité, où vous vivez en ce moment.  »

«Il doit y avoir un but dans la mort, et si la mort de ce jeune homme nous unit pour empêcher à nouveau ce genre de tragédie en faisant tout ce qui est nécessaire, alors il ne sera pas mort en vain.

«En ce moment, il y a une grande guerre dans [les cieux], tout comme il y en a ici sur terre. Et Hachem a une armée, tout comme nous avons une armée ici. Et Il a pris la meilleure pour rejoindre Son Armée.

« C’est un héros d’Israël. Et quand nous rentrons chez nous et prions Hachem que quelque chose comme ça ne se reproduise plus, souvenons-nous de lui, ne l’oublions pas. »

 

 

%d blogueurs aiment cette page :