« La tendance à la baisse est au point mort, mais nous ne voyons toujours pas de baisse du nombre de patients gravement malades », a déclaré le directeur général du Ministère de la santé, le professeur Nachman Ash.

Un total de 10 556 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués à travers Israël au cours des dernières 24 heures, et 690 patients atteints de coronavirus sont gravement malades – une baisse de 20 par rapport à lundi, selon un rapport de la Direction du renseignement militaire de Tsahal.

Le rapport a ajouté que 5,9% des tests de coronavirus étaient positifs lundi et que le coefficient d’infection est de 1,01%.

« Alors qu’il y a une semaine, nous observions clairement une tendance à la baisse, ces derniers jours, nous l’avons vu s’arrêter », a déclaré mardi le professeur Ash lors d’une réunion de la commission de la Knesset. « Dans le même temps, nous ne voyons toujours pas de baisse du nombre de patients gravement malades. »

« Nous n’avons vu des taux d’infection qui ont dépassé ceux des vagues précédentes, même de la troisième vague la plus élevée », a-t-il souligné.

Pendant ce temps, le professeur Ash a annoncé que l’exigence du Green Pass serait annulée pour les piscines extérieures. « Nous comprenons le fardeau que cela a causé », a-t-il déclaré, ajoutant: « Je ne peux pas prouver que le Green Pass a des avantages, mais j’estime qu’épidémiologiquement, le Green Pass a une grande importance dans la création d’un environnement protégé permettant aux gens d’agir librement sans le sentiment qu’ils se mettent en danger lors d’événements qui nécessitent le laissez-passer. Afin de voir l’avantage, nous devons être stricts sur son application.  »

Le rapport de la Direction du renseignement militaire a également répondu aux informations selon lesquelles les parents préfèrent que leurs enfants soient infectés par le coronavirus plutôt que de les vacciner.

« À la lumière du danger non négligeable de dommages physiques et cognitifs continus chez les enfants infectés par le coronavirus, et surtout à la lumière de l’approbation prochaine de la vaccination des enfants âgés de 5 ans et plus, il est recommandé d’agir autant que possible pour prévenir les infections chez les enfants », indique le rapport.

%d blogueurs aiment cette page :