Le nombre de patients COVID gravement malades diminue de manière significative alors que le taux d’infection chute à son plus bas niveau depuis mai 2021.

 

La cinquième vague de la pandémie de SRAS-CoV-2 en Israël montre des signes de déclin rapide, selon les données publiées mercredi matin par le ministère israélien de la Santé.

Un total de 20 340 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués mardi, contre 23 678 un jour plus tôt et 31 259 dimanche. À la fin du mois dernier, Israël a atteint un record absolu de 85 192 nouveaux cas signalés en une seule journée.

Le pourcentage de tests positifs a également chuté de façon spectaculaire, en baisse de plus de dix points par rapport au record absolu enregistré plus tôt en février.

Parmi les tests effectués mardi, 18,73% sont revenus positifs, contre 19,13% lundi, 24,89% dimanche et 26,14% samedi, après avoir culminé plus tôt ce mois-ci à 28,89%.

Il y a actuellement 169 437 cas actifs connus de virus en Israël, avec 927 patients gravement malades, contre 970 mardi, 1 032 lundi et 1 035 dimanche. Le nombre de patients gravement malades a atteint 1 255 – le nombre le plus élevé enregistré pendant la pandémie.

Le coefficient d’infection, qui indique si la pandémie s’étend ou se contracte, est tombé à 0,68, le niveau le plus bas enregistré depuis mai 2021.

Cinq décès liés au COVID ont été signalés mardi, portant le nombre total depuis le début de la pandémie à 9 651.

%d blogueurs aiment cette page :