Vacciné il y a dix jours avec la première dose, le député Israël Eichler du parti judaïsme de la Torah Unie contracte le COVID-19. 

La vaccination ne prétend pas assurer une immunité totale avec la première dose et les personnes qui la reçoivent sont priées d’être « très prudentes » jusqu’à 7-10 jours après la deuxième. Cependant, même dans ce cas, elle ne confère pas d’immunité, mais des symptômes plus légers, ce qui explique la nécessité de continuer à s’éloigner physiquement et de porter des masques même après la deuxième dose.

Le le député Yisrael Eichler, du judaïsme de la Torah Unie, a été testé positif au COVID-19, après avoir reçu la première dose du vaccin il y a dix jours. Son bureau a déclaré que « le député Eichler se sent bien avec l’aide du Ciel ».

Lorsque le COVID-19 est apparu pour la première fois, le parrain spirituel de M. Eichler était le Rabbi de Belz, le Rav Issachar Dov Rokeach, une figure spirituelle éminente qui n’était pas d’accord avec la conduite du ministère de la santé.

Dans le contexte de l’arrivée des vaccins en Israël et des réserves émises par les Haredim à leur sujet, de nombreux Rabbanim et personnalités publiques attendaient de connaître la position du Rabbi de Belz.

Les paroles décisives de son représentant à la Knesset, le député Eichler, qui avait clairement indiqué qu’il serait vacciné, donnent une idée de la position du Rabbi de Belz à l’égard du vaccin.  « Il est évident que je serai vacciné, il n’y a aucun doute à ce sujet. Chaque médicament a ses avantages et ses inconvénients. Dieu a envoyé le coronavirus et a également envoyé un vaccin », a-t-il déclaré dans une interview à Radio Kol Chai.

Dans ses remarques, il a fait référence à ce qu’il a appelé des rumeurs infondées sur les vaccins : « J’ai parlé à un juif qui comprend la psyché humaine et il m’a expliqué que les gens cherchent une raison à tout, donc quand ils ne croient pas en Dieu, ils cherchent différentes raisons pour l’épidémie de COVID-19 et les vaccins, et ils s’appuient sur des conspirations infondées, les Chinois et Bill Gates, etc.

Hier, Arutz Sheva a parlé à Levi Levine, un infirmier de l’hôpital Shaarei Tsedek qui a été testé positif au COVID-19 après avoir reçu la première dose du vaccin Pfizer.

Levine a déclaré : « J’ai bien reçu la première dose du vaccin jeudi. En fait, j’ai également été testé négatif jeudi, parce que nous sommes régulièrement testés… Apparemment, j’étais déjà porteur du virus, qui était dans sa phase asymptomatique ou il n’y avait pas assez de charge virale, donc il ne s’est pas manifesté dans le prélèvement ».

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars