La catastrophe nucléaire de Tchernobyl  est un accident nucléaire majeur survenu dans la nuit du 25 au 26 avril 1986 à la centrale nucléaire V.I. Lénine (ou centrale nucléaire de Tchernobyl), située à 100 kilomètres au nord de Kiev (à l’époque en république socialiste soviétique d’Ukraine, en URSS). Il s’agit de la plus grave catastrophe nucléaire du xxe siècle, classée au niveau 7 (le plus élevé) de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), surpassant, par ses impacts environnementaux immédiats l’accident nucléaire de Fukushima de 2011, classé au même niveau.

L’accident est provoqué par une augmentation incontrôlée de la puissance du réacteur no 4 (conçu pour fonctionner à une puissance nominale de 3 200 MWth), à plus de 100 fois la puissance nominale, conduisant à la fusion du cœur, son explosion (à la suite de la formation d’un mélange détonant d’hydrogène et d’oxygène) et la libération d’importantes quantités d’éléments radioactifs dans l’atmosphère, provoquant une très large contamination de l’environnement.

L’événement a des conséquences sanitaires, écologiques, économiques et politiques importantes. Plus de 200 000 personnes ont été définitivement évacuées. L’accident a provoqué entre 60 et 4 000 décès selon les rapports des agences onusiennes publiés dans les revues scientifiques, ou beaucoup plus selon les diverses analyses d’agences ou d’ONG non publiées dans les revues scientifiques.


Le 3 août 1990, un vendredi après-midi, le premier avion de 196 enfants juifs évacués des régions touchées par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl atterrit à l’aéroport international Ben Gourion. Sous l’impulsion du Rabbi de Loubavitch, les enfants de Tchernobyl finiront par organiser 100 vols, sauvant 3 000 enfants de l’ex-Union soviétique.

 

Le député ukrainien Georgi Logvinsky, qui a grandi à Kfar Habad après avoir immigré en Terre Sainte dans le cadre du sauvetage par le mouvement Habad des enfants de Tchernobyl, et à ce jour est toujours en contact avec les émissaires du Rabbi.

Dans une interview à l’hebdomadaire Kfar Habad, il déclare : « Je regarde le fait qu’environ un millier de Juifs sortent de l’enfer chaque jour et que je peux les secourir, et je me dis , j’ai été secouru par le mouvement Habad et j’ai eu la force d’en sauver des milliers d’autres, des décennies plus tard. »

 


Député.

« Je suis en contact avec des émissaires du Rabbi partout dans le monde », dit-il. Au cours de la conversation, il mentionna rapidement de nombreux noms d’émissaires du Rabbi opérant dans le monde entier. Il connaît évidemment bien les détails et entretient des contacts étroits avec nombre d’entre eux. Depuis le début de la guerre, il a sauvé des Juifs des villes bombardées vers des endroits sûrs. Parlant hébreu, il est également devenu un interviewé recherché dans les principaux médias israéliens. Plusieurs d’entre eux l’ont interviewé ces dernières semaines.

Georgi Logvinsky déclare : « J’ai mis en place un programme de sauvetage des Juifs en coopération avec des représentants du ministère israélien des Affaires étrangères en Ukraine et en coordination avec la police ukrainienne et la police des frontières. Nous avons secouru la plupart des communautés juives ».

 


Pendant sa jeunesse à l’école de Kfar Habad.

 

Il y a environ un an, Georgi Logvinsky a été impliqué dans le sauvetage d’un Hassid Habad de Kiev qui a été enlevé par la Mafia locale. Il a dit que ce n’était pas une histoire inhabituelle pour lui. « C’était l’été dernier », a-t-il révélé cette semaine dans tous les détails. « son épouse n’avait plus de nouvelles de lui depuis un certain temps et craignait pour sa vie, et a demandé mon aide. »

« J’ai pu accéder rapidement aux caméras vidéo documentant le moment de son enlèvement. Il s’est avéré qu’un véhicule l’attendait à l’extérieur de la synagogue, il y est entré et a été enlevé, il a été enlevé parce qu’ils pensaient à tort, pour diverses raisons, qu’il avait beaucoup d’argent. »

 

« Finalement, avec l’aide du personnel de sécurité, nous l’avons retrouvé, nous avons pu organiser une opération de sauvetage. Nous l’avons trouvé dans une maison, au sous-sol. Ses jambes étaient cassées. Il a été secouru. D’énormes quantités d’armes et des documents du GSS ukrainien ont été trouvés dans la maison. Dans le même temps, la police a également arrêté certains membres du service de sécurité », raconte Georgi Logvinsky.

En juillet 2019, lorsque Georgi Logvinsky s’est rendu à Kfar Habad , il a été observé en train de distribuer des tablettes de chocolat aux enfants de Kfar Habad. Il s’avère que derrière la pièce surprenante se cache une histoire particulièrement émouvante qui a déjà été publiée.

 

L
Lors de sa visite en 2019 à Kfar Habad.

« Quand j’étais enfant et que j’étudiais à Kfar Habad, je n’avais pas d’argent, raconte Georgi Logvinsky. Il y avait très peu d’options pour gagner de l’argent et de toute façon ce n’était pas beaucoup.

« Après avoir réussi à économiser quelques shekels, j’ai voulu acheter quelque chose et je suis allé à l’épicerie. J’y ai vu des chocolats et j’ai voulu les acheter mais j’ai calculé qu’avec l’argent que j’avais reçu pour une heure de travail, je ne pouvais acheter qu’une tablette. »

« Alors, à ce moment-là, j’ai décidé que mon rêve était d’avoir assez d’argent pour acheter beaucoup de chocolats et les distribuer à d’autres enfants de Kfar Habad. « Je suis arrivé à Kfar Habad et j’ai enfin réalisé ce rêve. J’ai rempli un chariot de chocolats de toutes sortes et je suis sorti les distribuer aux enfants. »

 


Lors de ses études à Kfar Habad.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :