Le Rav Israël Jacobson a’h et le Rav Moshe Lazar ont passé un Chabbat en Calabre, en Italie, sans avoir de vin casher, et ont partagé une histoire sur le kiddouch sur la bière.

Vers la fin des années 40, le Rav Israël Jacobson se rendait chaque année en Italie pour acheter des Etroguim pour les Fêtes de Souccot. Là, il irait dans la région méridionale de Calabre, où poussaient des Etroguim.

Comme il ne parlait pas italien, le Rav Jacobson prénait toujours un interprète avec lui. En 1964, le Rav Moshe Lazar, jeune Chalia’h ‘Habad à Milan, s’est porté volontaire pour remplir ce rôle. Les deux ont passé des heures à converser et le Rav Lazar s’est imprégné de la  présence du légendaire ‘Hassid Habad. Il a regardé avec admiration comment le Rav Jacobson passait des heures à prier chaque jour, finissant parfois après trois heures de l’après-midi.

À l’époque, il n’y avait pas de vin casher disponible en Calabre, ni même à Milan. Ainsi, lorsque les deux hommes ont célébré Chabbat ensemble, le Rav Lazar a supposé qu’ils feraient Kiddouch sur les ‘Hallot à la place du vin. Mais le Rav Israël Jacobson a dit qu’il ferait Kiddouch avec de la bière.

Lorsque le Rav Lazar lui a demandé la raison, le Rav Jacobson lui a raconté une histoire:
Au cours de l’été 1937, le Rav Jacobson avait voyagé des États-Unis en Autriche, où le Rabbi précédent – Rabbi Yossef Its’hak Schneersohn, le sixième Rabbi de Loubavitch, passait l’été.

Avant Chabbat, ils ont appris qu’il n’y avait pas de vin Cacher disponible dans la région, et le Rabbi précédent a demandé au Rav Jacobson d’acheter de la bière pour le Kiddouch. Mais ils avaient des ‘Hallot, a souligné le Rav Jacobson. Pourquoi ne pas faire Kiddouch là-dessus?
Le Rabbi précédent a répondu: « Je ne peux pas sanctifier le jour saint avec un couteau à la main. »

 

%d blogueurs aiment cette page :