Le maire d’Ouman, Alexander Tsebriy, dit qu’il ne fait pas confiance aux pèlerins qui “se faufilent” en Ukraine et disent qu’ils n’ont pas de coronavirus.

 

Le maire d’Ouman, Alexander Tsebriy, a affirmé que l’un des pèlerins hassidiques qui était venu dans sa ville avant le nouvel an juif de Rosh Hachannah avait été testé positif pour le coronavirus, une affirmation qui a ensuite été confirmée par le mouvement hassidique de Breslev, a rapporté Channel 12 News.

“Tout le monde devrait être testé. Aujourd’hui, nous avons reçu des informations selon lesquelles l’un des pèlerins s’est avéré positif pour le coronavirus. La situation à Ouman s’est aggravée récemment. Je ferai tout dans le respect de la loi, dès que j’aurai les approbations nécessaires – Les députés ukrainiens ont soumis une demande au gouvernement central pour élargir les pouvoirs de la municipalité dans ce domaine », a déclaré Tsebriy.

Il a déclaré que les Hassidim Breslev qui avaient déjà atteint Ouman avaient infiltré l’Ukraine via des pays verts et des vols de correspondance. Il a déclaré qu’il ne faisait pas confiance à ceux qui sont entrés dans l’État de cette manière lorsqu’ils ont déclaré qu’ils n’étaient pas infectés par le coronavirus et qu’ils ne se trouvaient pas à proximité de patients vérifiés.

“Pour autant que je sache, les gens de 70 pays sont censés être interdits d’entrer en Ukraine. Mais il y a des informations selon lesquelles les Hassidim Breslev contournent la loi et  passent par des pays qui ne sont pas des pays rouges – et c’est un très gros problème”, a-t-il déclaré.

Des représentants du mouvement hassidique de Breslev ont démenti les accusations selon lesquelles les partisans du mouvement se seraient “faufilés” en Ukraine en passant par des pays tiers. Le mouvement a admis que l’un de ses partisans, un Hassid de 20 ans, avait été testé positif pour le coronavirus après son atterrissage à Ouman vendredi.

 

 

 

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :