Le chef de l’unité des maladies infectieuses de l’hôpital Sheba rend compte des effets secondaires récemment découverts du vaccin, y compris la paralysie du nerf facial.

Le vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et BioNTech a apparemment provoqué un certain nombre d’effets secondaires non anticipés par les producteurs, a déclaré mardi un responsable du département du Sheba Medical Center à Tel HaShomer.

Le professeur Galia Rahav, chef de l’unité des maladies infectieuses et des laboratoires du centre médical de Sheba, s’est entretenu mardi avec Kan Reshet Bet des effets secondaires récemment découverts que certaines personnes ont signalés après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech.

Les nouveaux effets secondaires vont de la paresthésie – une affection nerveuse provoquant une sensation de picotement ou des «  épingles et aiguilles  » – à la paralysie du nerf facial.

«Lorsque nous avons remarqué cela et que nous avons parlé avec [l’entreprise], ils ont commencé à recevoir des rapports à ce sujet», a déclaré Rahav.

«Au début, ils disaient que c’étaient juste des femmes hystériques, mais cela ne semble pas être le cas, car nous voyons cela aussi avec les hommes.

Le professeur Rahav a souligné que les effets secondaires sont probablement temporaires et qu’il n’est pas encore certain que le vaccin ait provoqué les réactions. Mais, a-t-elle ajouté, puisque le vaccin est nouveau, « nous devons examiner, apprendre et observer. »

«Nous venons tout juste d’apprendre l’efficacité du vaccin dans la vraie vie. Dans la vraie vie de tous les jours, vous apprenez différentes choses. L’efficacité est un peu différente. Lorsque vous vaccinez 2,5 millions de personnes d’un seul coup, nous allons évidemment voir différentes choses se produire. »

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars