L’expédition de vaccins fait d’Israël le premier pays à aider l’Autorité palestinienne en fournissant des vaccins alors que les Palestiniens ont répété à plusieurs reprises qu’ils obtiendraient leurs propres vaccins via la Russie, qui ne sont pas encore arrivés

Israël a transféré lundi 2000 doses du vaccin contre le coronavirus aux équipes médicales de l’Autorité palestinienne, pour les aider dans la lutte contre la pandémie.

Jérusalem devrait transférer dans un proche avenir 3 000 doses supplémentaires du vaccin Moderna, conformément aux recommandations du ministre de la Défense Benny Gantz et du coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires, le général de division Kamil Abu Rukun.

La décision d’Israël de partager le stock de vaccins d’Israël avec les Palestiniens fait suite aux sévères critiques de plusieurs organismes internationaux, qui ont condamné Jérusalem pour son refus initial de transférer des vaccins à l’AP.

Aux termes des accords d’Oslo, cependant, l’Autorité palestinienne est responsable des soins de santé de sa propre population et a répété à plusieurs reprises qu’elle obtenait ses propres vaccins via un programme des Nations Unies. Il n’a jamais non plus demandé ouvertement d’aide à Israël.

Les responsables palestiniens ont déclaré à plusieurs reprises qu’ils devaient recevoir des milliers de Spoutnik V de Russie, mais des difficultés techniques inexpliquées ont retardé l’expédition, laissant les Palestiniens sans aucun vaccin.

Cela fait à son tour d’Israël le premier, et jusqu’à présent le seul, pays à aider les Palestiniens pendant la crise du coronavirus, malgré la lutte d’Israël pour contenir le nombre croissant de cas chez lui.

L’AP cherche également à se procurer des vaccins< auprès de la société anglo-suédoise AstraZeneca. L’Organisation mondiale de la santé devrait également fournir une grande quantité de vaccins aux Palestiniens, mais on ne sait pas pour le moment quand les doses seront reçues.

La semaine dernière, il a été révélé que l’équipe d’experts conseillant le cabinet des coronavirus a recommandé que des vaccins soient administrés aux Palestiniens en Cisjordanie – en partie en raison de l’entrée fréquente de travailleurs palestiniens en Israël.

« En tant que professionnels de la santé, nous devons vacciner les Palestiniens en raison de leur voyage ici, c’est notre recommandation générale. Il y avait un réel consensus sur cette question », a déclaré une source.

« Vacciner les Palestiniens est dans notre intérêt. Il semble y avoir des considérations politiques dans le fait que jusqu’à présent ils n’ont pas été vaccinés », a déclaré une autre source informant le cabinet.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :