Le ministère de la Santé a annoncé mercredi que depuis les fêtes de Pessa’h, 4 904 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés, dont plus de la moitié à Jérusalem et Bnei Brak, soit une augmentation de 45,1%.

Ynetnews

La capitale a connu le plus grand nombre de nouveaux cas avec 1 462 cas confirmés au cours des 18 derniers jours. Il s’agit d’une augmentation de 74,6% du nombre de patients atteints de Covid-19, tandis que certains quartiers orthodoxes de la ville ont fait l’objet d’une fermeture partielle et de restrictions de voyage.

À Bnei Brak, 1 007 nouveaux cas ont été détectés, soit une augmentation de 55,7% tandis que d’autres villes Haredi ont également connu une augmentation supérieure à la moyenne nationale.

L’une de ces villes est Beit Shemesh, où la police a arrêté mercredi les directeurs d’une école orthodoxe après que 40 élèves ont été trouvés en train d’étudier, malgré les directives du gouvernement de fermer tous les établissements d’enseignement. Cette ville représentait une augmentation de 130%.

D’autres points chauds avec un nombre croissant de cas étaient Deir al Asad dans le nord avec 146 nouveaux cas, contre 6 et Hura dans le sud avec 66 nouveaux cas contre zéro.

La ville de Netivot, près de Sderot, a connu une hausse de 193% des nouveaux cas depuis la mi-avril.

Dans les villes où les directives du ministère de la Santé ont été respectées telles que Tel Aviv et Modi’in, l’augmentation du nombre de nouveaux patients Covid-19 a été beaucoup plus faible.

Le nombre de tests effectués actuellement autour d’Israël reste aux alentours de 10 000 par jour malgré les assurances données précédemment que ce nombre passerait à 30 000.

 

Pour la première fois le nombre total d’Israéliens qui se sont rétablis a dépassé le nombre de patients.

Selon les données du ministère, 7929 patients en Israël se sont déjà rétablis (554 récupérations au cours des dernières 24 heures), contre 7641 patients qui luttent toujours contre le virus (365 de moins que 24 heures plus tôt).

Au cours des dernières 24 heures, 193 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés, ce qui porte le nombre total de malades au pays à 15 782, tandis que 212 patients ont succombé aux complications du COVID-19.

Parmi les derniers chiffres figurent 120 personnes dans un état grave, une augmentation de 2,5% au cours des dernières 24 heures et 91 patients bénéficiant d’une assistance respiratoire, soit une baisse de 3%.

Au total, 352 personnes sont actuellement traitées dans les hôpitaux, tandis que 4 540 personnes luttent contre le virus à domicile. Quelque 1 726 patients sont traités dans des hôtels spécialement désignés et 1 023 autres attendent d’être informés s’ils ont besoin d’être hospitalisés.

Un verrouillage national a été imposé aux villes et villages israéliens mardi soir afin de freiner la propagation de COVID-19. Les barbecues traditionnels dans les parcs locaux ont été interdits par le ministère de la Santé, tandis que la plupart des municipalités ont annulé tous les feux d’artifice, les jugeant « inappropriés » au moment de l’épidémie.

La police a mis en place 44 postes de contrôle à travers le pays mardi après-midi avant le verrouillage national, qui est entré en vigueur à 17 heures et expirera jeudi à 8 heures, dans le cadre des mesures gouvernementales destinées à lutter contre le coronavirus.

Les transports en commun ont été interrompus à 17h et ne seront pas renouvelés avant jeudi matin. Les supermarchés ont également fermé pendant la fermeture.

Mardi soir, il y avait 15 728 cas confirmés de coronavirus en Israël, tandis que 210 patients ont succombé au virus.

Parmi les derniers chiffres, 117 personnes sont dans un état grave, soit une baisse de 8% au cours des dernières 24 heures, avec 92 patients nécessitant une assistance respiratoire, soit une baisse de 5%.

 

%d blogueurs aiment cette page :