3 834 nouveaux cas de COVID signalés, alors que le taux d’infection monte en flèche. Les décès sont également en hausse, atteignant leur plus haut niveau depuis trois mois.

Le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID détectés en Israël continue d’augmenter, a rapporté mardi le ministère israélien de la Santé, atteignant un sommet en cinq mois.

Un total de 3 834 nouveaux cas de virus ont été signalés lundi, contre 2 114 nouveaux cas signalés samedi.

Le pourcentage de tests revenus positifs a de nouveau augmenté lundi, après avoir chuté dimanche, passant de 2,95 % à 3,79 %.

Il y a maintenant 22 375 cas actifs connus de virus en Israël, contre 19 436 lundi et 18 374 dimanche. Sur les 22 375 cas actifs au total, 420 patients sont hospitalisés, contre 385 lundi et 367 dimanche.

Le nombre de patients répertoriés comme gravement malades a également augmenté, passant de 212 lundi à 221 mardi. Le nombre de patients gravement malades a également augmenté, passant de 46 à 52, tandis que le nombre de patients sous respirateurs est passé de 42 à 46.

Huit nouveaux décès liés au COVID ont été signalés lundi et mardi, portant le nombre total de décès depuis le début de la pandémie à 6 495. Le nombre total de décès liés au COVID au cours des trois derniers jours est de 18, le chiffre le plus élevé depuis la mi-avril 2021.

Jusqu’à présent, 5 791 052 Israéliens ont reçu au moins une dose du vaccin COVID, et 5 381 511 en ont reçu deux.

Le Premier ministre Naftali Bennett a rencontré lundi des responsables du ministère de la Santé pour discuter de certains des changements possibles qui seront présentés mardi au Cabinet du coronavirus pour délibération.

Le principal d’entre eux est un plan visant à étendre l’utilisation du système de « laissez-passer vert », qui limite l’accès à certains événements et lieux aux patients COVID vaccinés, récupérés et aux personnes ayant récemment subi des tests COVID négatifs.

Une option serait d’inclure les événements avec moins de 100 participants dans le système de « passe verte ». Les enfants de moins de 12 ans seraient toujours autorisés à y assister s’ils ont un test COVID négatif.

Une autre restriction possible à l’étude est l’élargissement de la «liste rouge» des pays vers lesquels les Israéliens sont interdits de voyager en raison de leurs taux d’infection élevés.

Le Cabinet Coronavirus devrait également délibérer sur la possibilité d’élargir les groupes capables de recevoir une troisième dose du vaccin COVID. Alors qu’Israël a commencé à fournir des troisièmes doses aux personnes de plus de 60 ans vendredi dernier, les responsables du ministère de la Santé envisagent maintenant d’offrir la troisième dose à d’autres Israéliens dans les groupes à haut risque, même s’ils ont moins de 60 ans, abaissant l’âge de la troisième dose à 50 ans, et offrant la troisième dose dans les services psychiatriques.

En outre, le groupe consultatif COVID du gouvernement pousse le Cabinet des coronavirus à renforcer l’application du mandat du pays sur les masques d’intérieur.

Arutz7

%d blogueurs aiment cette page :