Une cache d’armes appartenant au groupe libanais soutenu par l’Iran Hezbollah a explosé mardi dans le sud du Liban en raison d’une erreur technique, a déclaré une source sécuritaire.

Ynetnews

Une explosion a secoué mardi un bastion du Hezbollah dans le sud du Liban, mais la cause n’était pas immédiatement claire.

L’explosion s’est produite dans le village méridional d’Ein Qana, au-dessus de la ville portuaire de Sidon, envoyant une fumée grise se répandre sur le village. Il n’y a eu aucun rapport immédiat de victimes.

Un responsable du groupe militant chiite Hezbollah a confirmé qu’il y avait eu une explosion mais a refusé de donner plus de détails. Un autre responsable local du Hezbollah n’a pas pu confirmer ni nier les victimes de l’explosion et a déclaré que la nature de l’explosion n’était pas encore claire. Tous deux ont parlé sous couvert d’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à faire des déclarations officielles.

Les membres du groupe ont imposé un cordon de sécurité autour de la zone.

Des images diffusées par la station locale Al Jadeed ont montré des dommages aux bâtiments.

La mystérieuse explosion survient sept semaines après l’explosion massive du port de Beyrouth, le résultat de l’explosion de près de 3000 tonnes de nitrate d’ammonium mal stocké. L’explosion a tué près de 200 personnes, blessé 6 500 et endommagé des dizaines de milliers de bâtiments dans la capitale, Beyrouth.

On ne sait toujours pas ce qui a causé l’incendie initial qui a enflammé les produits chimiques, et jusqu’à présent, personne n’a été tenu responsable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :