Les précipitations ont détruit un mur de soutènement sur le site, ce qui a endommagé certaines pierres tombales.

 

Les tombes du seul cimetière juif de Beyrouth ont été endommagées en raison d’un glissement de terrain provoqué par des pluies torrentielles qui ont causé des dégâts dans tout le Liban.

La montée des eaux, à la suite de fortes pluies, a détruit un mur de soutènement du cimetière juif situé dans le quartier de Ras Al Nabaa, et a jeté des gravats et des pierres tombales couvertes d’inscriptions hébraïques sur la route.

Selon Nagi Georges Zeidan, spécialiste de la communauté juive du Liban et volontaire du cimetière, au moins quatre pierres tombales ont été endommagées. Les ossements sont toujours dans leurs cercueils, mais ils doivent être retirés des décombres, a-t-il dit, tout en demandant aux autorités d’intervenir pour les conserver.

Le cimetière juif de Beyrouth contient 3 407 tombes, selon Zeidan, qui a déposé les noms de toutes les personnes enterrées. Il a été créé dans les années 1820 et appartient au Conseil de la communauté juive libanaise, selon le spécialiste.

Par le passé, le Liban a accueilli plusieurs milliers de Juifs, qui ont progressivement émigré en Israël, au Brésil, en Europe ou aux États-Unis. Selon Zeidan, seuls 29 Juifs vivent toujours au Liban. Il y a encore quelques bâtiments qui abritaient d’anciennes synagogues. L’une d’elles, à Tripoli, a été transformée en fabrique d’encre et une autre demeure dans la ville de Saida (sud).

Jeudi à midi, une violente tempête a provoqué des inondations au Liban, qui ont bloqué les routes et endommagé plusieurs habitations.

 

 

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG