Le pays ne compte qu’un seul rabbin, le Rav Avi Feldman, qui a ouvert le premier Beth ‘Habad d’Islande en 2018. Le Rav Feldman et la communauté ont travaillé dur pour obtenir l’approbation officielle de la religion juive en Islande.

L’Islande a finalement reconnu le judaïsme comme une religion. Le processus a pris plus d’un an et, bien qu’elle abrite une petite communauté juive, l’Islande n’avait jamais reconnu cette religion auparavant. La reconnaissance a finalement été accordée le 8 mars.

Le pays ne compte qu’un seul rabbin, le Rav Avi Feldman, qui a initié le premier Beth ‘Habad d’Islande en 2018. Le Rav Feldman et les membres de la communauté ont travaillé dur pour que l’Islande approuve officiellement leur présence.

« Le fait que l’Islande reconnaisse officiellement la plus ancienne religion du monde est en soi très significatif », a expliqué le Rav Feldman.

Cette décision est d’autant plus importante qu’elle permet aux Juifs de payer des impôts pour leurs propres institutions religieuses. Les mariages, le nom des bébés et les funérailles juifs seront également acceptés par le droit civil.

Alors que l’Islande était autrefois essentiellement isolée, l’immigration dans le pays n’a cessé d’augmenter. Certains de ces immigrants sont des Juifs qui ont fui vers le nord pendant et après l’Holocauste. Selon Julian Burgos, membre de la communauté juive, « après la Seconde Guerre mondiale, les Juifs ont commencé à venir ici en petit nombre, mais cela a toujours été une petite communauté. »

Lorsque le Rav Feldman est arrivé en Islande, la communauté juive ne comptait que 100 membres. Cependant, « nous rencontrons chaque semaine des Juifs locaux que nous ne connaissions pas auparavant », a-t-il déclaré. Depuis lors, le Rav Feldman en a trouvé au moins 300.

Si la plupart des Juifs vivent dans la plus grande ville du pays, Reykjavík, le Rav Feldman dit avoir découvert des populations éparses dans les petites villes d’Akureyri et de West Fjord. Il y a même des Juifs qui vivent dans certains villages de pêcheurs à la périphérie du pays.

Avec la croissance de la communauté juive, Feldman s’est battu pour soutenir sa culture et sa communauté en Islande. Le premier service de commémoration de l’Holocauste du pays a eu lieu en janvier 2020. Peu après, la communauté a dansé dans la rue avec son premier rouleau de Torah. Une Ménorah a été érigée à l’occasion de ‘Hanouccah dans le centre de la ville.

Cette approbation officielle du judaïsme « va aider la vie juive ici à se développer et à devenir encore plus active », s’est exclamé Rav Feldman Feldman.

Sa femme, Mushky, a ajouté : « Le peuple juif d’Islande a attendu longtemps que cela se produise. La détermination des gens de la communauté pour que cela se fasse est vraiment impressionnante… Il y a un brillant avenir pour les Juifs sous les aurores boréales. » JerusalemPost

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars