L’ancienne star de la NBA, qui a obtenu la citoyenneté israélienne en mars 2019 alors qu’elle jouait au basket professionnel là-bas, a annoncé mercredi dans un post sur Instagram que sa conversion au judaïsme était terminée.

Stoudemire a déclaré dans le message qu’il avait eu sa dernière réunion avec le beit din, ou tribunal rabbinique, et s’etait rendu au mikvah, bain rituel. Il a annoncé il y a plus de deux ans qu’il était en train de se convertir au judaïsme orthodoxe.

Stoudemire s’identifie aux Israélites hébreux, aux Afro-Américains qui croient être liés aux Israélites bibliques, et observe les fêtes juives depuis de nombreuses années.

Amare STOUDEMIRE a appris de sa mère que ses ancêtres faisaient partis des premières tribus en terre de Israël. Depuis 2012, il a initié un parcours de conversion au judaïsme, visité à nombreuses reprises le pays et a même reçu la nationalité Israélienne en 2019. Suit à quoi il prend le nom de Jehoshaphat. Très spirituel, il s’est revendiqué avant le judaïsme du mouvement rastafari. Son attachement au judaïsme l’amènera à proposer lui-même ses services à l’Hapoël Jérusalem et a en devenir actionnaire.

L’attaquant 6-10 a joué pour les New York Knicks et Phoenix Suns parmi d’autres équipes au cours d’une carrière de 16 ans dans la NBA, au cours de laquelle il a été nommé recrue de l’année et a fait six équipes All-Star. Il a également joué pour Hapoel Jerusalem de 2016 à 2019 et reste copropriétaire de l’équipe israélienne.

En janvier, après avoir joué trois mois pour les esturgeons du Fujian dans l’Association chinoise de basketball, il a signé avec le Maccabi Tel Aviv de la Ligue israélienne de basket-ball. Il a été nommé joueur le plus utile de son match de championnat.

 

 

 

 

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :