C’était en 1962, un an après ma Bar Mitsva qu’on avait fêté à la synagogue de la rue des Tournelles. Grâce à l’impulsion de mes parents et de mes professeurs, les Rabbin Lichenstein et Reichman, je respectais le Chabbat et pratiquais un certain nombre Mitsvot.

Par exemple, je portais toujours le Talit Katan, mais ma kipa était le plus souvent dans ma poche. Place des Vosges, dans une annexe de la synagogue, se tenaient les réunions scout des EIF auxquelles je participais régulièrement.

Un jour, alors que je marchais sur le Boulevard Beaumarchais, j’ai été gentiment accosté par deux jeunes gens portant chapeaux et barbes.

Avec beaucoup de douceur ils m’ont demandé: ‘’ As-tu fait la bénédiction sur le Loulav, aujourd’hui?’’. J’a sorti de ma poche ma belle kipa brodée blanc bleu, comme on les fabriquait a l’époque.

Je les ai suivis Place de la Bastille et là, sous une porte-cochère, j’ai fais la bénédiction sur le Loulav. La suite est une autre histoire…

Ces deux jeunes gens n’étaient autre que le Rav Moulé Azimov a’h et son ami de toujours le Rav Shimon Dahan a’h qui vient de nous quitter.

Que le souvenir de ces deux pionniers soit pour nous tous une source d’inspiration et de bénédictions.

 

Voir l’article : https://hassidout.org/barouh-dayan-haemet-rav-chimon-ah-dahan-a-quitte-ce-monde-le-20-hechevan-5782/

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :