Le Rav Levi Duchman, qui dirige le Centre communautaire juif de Dubaï depuis six ans, a été nommé par Merkos L’inyonei Chinuch comme premier shliach officiel aux EAU.

Chaque nouveau jour semble apporter de bonnes nouvelles historiques du Moyen-Orient. L’annonce surprise d’août de l’accord de paix conclu entre les Émirats arabes unis et Israël, négocié par les États-Unis, a été suivie un mois plus tard d’un accord similaire entre le Royaume de Bahreïn et Israël. Les deux États arabes et Israël ont signé leurs accords respectifs sur la pelouse de la Maison Blanche le 15 septembre, et il y a eu une rafale de premières depuis: vols commerciaux directs, échanges de délégations, demandes d’ambassades.

Ces développements rapides ont été une aubaine pour la communauté juive croissante dans toute la région du Golfe, qui au cours des dernières années a tranquillement émergé de l’ombre.

Cette semaine a marqué une autre première lorsque le mouvement Habad-Loubavitch a annoncé la nomination du Rav Levi Duchman, le rabbin des Émirats arabes unis, comme émissaire Habad aux Émirats arabes unis.

«D.ieu, Merci la vie juive ici aux EAU a pu s’épanouir comme une rose du désert», dit le Rav Duchman. «La coexistence et le vrai respect que les gens ont les uns pour les autres ici sont magnifiques et malheureusement trop uniques. Il est également clair que rien de tout cela n’aurait pu se produire sans le soutien et la vision du leader bienveillant des EAU, Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, et c’est quelque chose dont le monde entier peut apprendre.

Ces dernières années, les EAU sont devenus connus pour leur engagement en faveur de la tolérance et de la coexistence – plus de 200 nationalités vivent et travaillent dans l’État du Golfe – et les Juifs vivent dans les sept émirats de temps à autre depuis des décennies. L’accord Israël-EAU officialise cette compréhension, soulignant «… que les peuples arabes et juifs sont les descendants d’un ancêtre commun, Abraham», avec cet esprit inspirant les deux pays «à favoriser au Moyen-Orient une réalité dans laquelle les musulmans, les juifs, Les chrétiens et les peuples de toutes confessions, dénominations, croyances et nationalités vivent et sont engagés dans un esprit de coexistence, de compréhension mutuelle et de respect mutuel….  »

L’implication de Habad avec les Émirats arabes unis remonte à 2008, lorsque des hommes d’affaires juifs de New York qui s’étaient rendus aux Émirats arabes unis ont approché le Rav Yehuda Krinsky – président de Merkos L’Inyonei Chinuch, le bras éducatif de Habad – pour demander au mouvement d’envoyer un rabbin pour aider à développer la vie juive aux EAU. En 2010, des étudiants Rabbiques Habad sont arrivés à Dubaï pour diriger le tout premier service de Yom Kippour dans l’État arabe, et des étudiants Rabbiques sont venus pour chaque fête juive depuis.

Le Rav Duchman est arrivé pour la première fois aux Émirats arabes unis à l’hiver 2015, après quelques mois plus tard pour diriger le seder commun de la Pâque dans la capitale, Abu Dhabi. Il a déménagé dans le pays plus tard cette année-là.

«À l’époque, il y avait déjà un certain nombre de familles juives ici, et rien en ce qui concernait ‘éducation juive», explique le Rav Duchman. En novembre, le Rav Duchman a ouvert un Talmud Torah avec quatre enfants. Aujourd’hui, il compte 40 enfants.

Semblable à son travail au nom des communautés juives isolées du monde entier, Habad a longtemps soutenu les Juifs des Émirats arabes unis à divers titres. L’équipe « Ask the Rabbi » de Chabad.org, par exemple, a maintenu un dialogue étroit avec la communauté locale pendant des années et a aidé les visiteurs et les nouveaux résidents à se connecter. Les enfants des Émirats arabes unis trop âgés pour participer au Talmud Torah du Rav Duchman reçoivent une éducation juive à l’école juive internationale en ligne Nigri de ‘Habad.

Dubaï, ville de 3,3 millions d’habitants et la plus grande des EAU, abrite deux synagogues. L’un est dirigée par Ross Kriel et le Rav Yehuda Sarna, basés à New York, un aumônier de l’Université de New York, l’autre – à environ 20 kilomètres de la côte – est dirigée par Solly Wolf, qui vit aux EAU depuis 20 ans, et le Rav Duchman, qui est le seul Rav résident depuis six ans et qui a obtenu la résidence permanente. Le Rav Lévi Duchman, qui parle cinq langues, dont l’arabe et le français, a également contribué à la fondation de la communauté juive à Abou Dhabi et a récemment ouvert la seule synagogue et centre communautaire juif de la capitale, qui a tenu ses offices inauguraux ce dernier Roch Hachana.

«J’ai suivi de près la croissance et le succès de la communauté juive des EAU au cours de la dernière décennie et j’ai pu le voir de mes propres yeux», déclare le Rav Moshe Kotlarsky, vice-président de Merkos L’Inyonei Chinuch, qui ces dernières années, s’est rendu aux EAU pour rencontrer ses dirigeants juifs. Le Rav Kotlarsky, dont la responsabilité est de superviser le programme de visites des étudiants Rabbiniques ‘habad, a maintenu pendant des décennies des contacts avec de petites communautés juives périphériques du monde entier, parmi lesquelles les Émirats arabes unis. «Je félicite la communauté et ses dirigeants pour leurs succès passés monumentaux et je les bénis de se renforcer encore davantage en célébrant ces nouveaux jalons.»

Habad des Emirats Arabes Unis s’appuie sur la relation vieille de 130 ans entre le mouvement hassidique russe et les Juifs vivant sur les terres musulmanes. Déjà en 1892, le Rav Shlomo Yehuda Leib Eliezerov, un disciple du cinquième Rabbi, le Rav Sholom DovBer de Loubavitch, a été envoyé à Boukhara, en Asie centrale, où il a travaillé pour renforcer son infrastructure juive et a finalement servi comme Rav de Samarkand pendant près d’une décennie. Le brillant érudit hala’hique et Rav Avraham ‘Haim Naeh est arrivé à Samarkand en 1911 où, après avoir échangé ses vêtements d’Europe de l’Est contre le costume traditionnel local, s’est également concentré sur le renforcement de tous les aspects de la vie juive.

Le fils du Rabbi Rachab, Rabbi Yossef Its’hak Schneersohn, de mémoire bénie, a élargi ce travail, à la fois en Asie centrale et dans les caucus, et après la Seconde Guerre mondiale, a jeté les bases du premier avant-poste de ‘Habad en Afrique du Nord. En effet, suite à l’ascension du Rabbi Mena’hem mendel Schneerson à la tête du Mouvement Loubavitch en 1950, le premier endroit où il a envoyé des émissaires a été le Maroc, construisant un réseau d’écoles juives Habad à Meknès et à Casablanca, ajoutant plus tard également des centres en Tunisie. Habad du Maroc reste un centre dynamique pour la vie juive et est en fait dirigé par le beau-frère et la sœur de Rav Lévi Duchman, le Rav Levi et ‘Hanna Banon, et le Rav Lévi Duchman a reçu son apprentissage Rabbinique à Casablanca.

«Il existe un lien unique entre le Rav Lévi Duchman et les Juifs des Émirats arabes unis», déclare Kotlarsky. «Depuis sa première visite il y a six ans, nous avons entendu des habitants demander que le Rav Duchman reste là-bas.

La vie juive aux EAU a fleuri depuis l’arrivée du Rav Duchman, et l’année dernière, le Rav a présidé l’une des premières Bar-Mitsva des EAU. Les choses évoluent à un rythme époustouflant depuis.

En plus de diriger les services de Chabbat et de vacances et d’enseigner une foule de cours réguliers de Torah, le Rav Duchman – qui est vice-président d’ARIS, ou l’Association des Rabbanim dans les États islamiques, qui comprend des rabbins au service de communautés dans des pays comme la Turquie, le Kirghizistan et l’Ouganda, parmi d’autres États — a joué un rôle déterminant dans la mise à disposition de la nourriture casher aux émirats. Ce qui a commencé par la photographie de produits casher dans les supermarchés et leur marquage sur Instagram pour sensibiliser le public s’est transformé en la première Che’hita casher du pays, qu’il a organisée en 2017.

Plus tôt cette année, il a ouvert l’Agence des Emirats pour la certification casher (EAKC), qui travaille main dans la main avec un certain nombre d’organisations de supervision casher dans le monde et aujourd’hui, l’EAKC supervise un restaurant de viande casher glatt, Armani / Kaf. (Les photos de la soucca publique érigée par Duchman à proximité à la base de l’emblématique Burj Khalifa sont récemment devenues virales). Un autre établissement alimentaire, le service de restauration Kosher Kitchen d’Elli à Dubaï, est sous la supervision de l’Union orthodoxe (OU), et l’UO est également active dans le soutien de la vie juive aux EAU.

Désormais, après que le ministère de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi a conseillé aux hôtels de l’émirat de proposer une option de restauration casher, le département s’est associé à EAKC pour aider à guider les établissements hôteliers dans le processus casher et à fournir une certification. Le club et l’hôtel des officiers des forces armées cinq étoiles d’Abou Dhabi, qui fournit régulièrement des repas préparés à des milliers de personnes, dispose désormais d’une cuisine certifiée casher EAKC, tout comme l’hôtel Emirates Palace.

«Nous tenons à souligner que notre empressement à servir une cuisine casher aux clients qui la demande, découle de notre respect de la diversité culturelle», a expliqué Shaikha Al Kaabi, PDG du Club et de l’hôtel des officiers des forces armées, après la cérémonie d’inauguration de la cuisine casher. «Les EAU sont une terre de tolérance et de pluralisme et nous voulons que notre cuisine reflète l’éthique nationale…»

Le Rav Duchman, qui était membre de la délégation des Émirats arabes unis à la conférence sur la paix et la prospérité à Bahreïn l’année dernière, a également passé du temps à aider les communautés juives de la région du Golfe. Il a visité la petite communauté juive du Koweït ainsi que des soldats juifs des forces armées américaines stationnés sur deux bases là-bas, a organisé des funérailles à Bahreïn et s’est envolé pour Oman pour aider la petite présence juive à Mascate. Avec sa nomination en tant qu’émissaire Habad auprès des Émirats arabes unis, le rav Duchman concentrera ses efforts sur les émirats, tout en continuant à aider tous les Juifs de la région.

«La croissance rapide de la vie et de l’apprentissage juifs authentiques aux EAU est vraiment un héraut des paroles du prophète Isaïe de l’époque où« la nation ne lèvera pas l’épée contre la nation, et ils n’apprendront plus la guerre »», partage le Rav Duchman. «Nous vivons à une époque très spéciale.» Chabad.org

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars