Au plus fort de la pandémie, quelque 1 200 personnes étaient dans un état grave.

 

JERUSALEM POST – Le nombre de patients atteints de coronavirus graves en Israël est tombé à 193, a rapporté lundi matin le ministère de la Santé, le chiffre le plus bas depuis juillet 2020.

Ce n’est pas la seule bonne nouvelle. Alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens diminue régulièrement, le nombre total de personnes infectées par le virus dans le pays s’élève à 2270. Au plus fort de la pandémie, dans la seconde quinzaine de janvier, les cas actifs en Israël dépassaient 70 000, avec quelque 1 200 personnes dans un état grave.

Parmi ceux dans un état grave, 77,6% n’avaient pas été vaccinés, dont trois enfants.

Quelque 141 nouveaux cas ont été identifiés lundi, avec 0,4% d’environ 37 000 tests retournant un résultat positif. Les chiffres sont conformes à ceux des jours précédents. Le taux de reproduction – ou «R», qui indique le nombre de personnes que chaque porteur de virus infectera en moyenne – est également resté stable sous 0,8 pendant plusieurs semaines, montrant que la maladie est régulièrement en récession.

Le nombre de décès quotidiens continue également de diminuer, avec trois personnes succombant au virus lundi. En janvier, quelque 77 patients sont décédés du COVID en 24 heures. Depuis le début de la pandémie, quelque 6 338 personnes en Israël ont perdu la vie à cause de la maladie.

Au vu de la bonne situation, les Israéliens ne sont plus tenus de porter des masques à l’extérieur depuis dimanche, tandis que les enfants de tous les niveaux ont été autorisés à retourner en classe à plein temps et sans capsules.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :