À trois semaines des élections, le Premier ministre intérimaire déclare à Ma’ale Adumim: “Nous sommes déjà prêts à établir une cartographie de la zone qui, selon le plan Trump, fera partie de l’État d’Israël. Cela ne prendra pas trop de temps”

Israël a commencé à établir des cartes des terres en Cisjordanie qui seront annexées conformément au plan de paix proposé par le président américain Donald Trump, a déclaré samedi soir; le Premier ministre Binyamin Netanyahu.

Netanyahu a déclaré que la zone comprendrait toutes les colonies israéliennes et la vallée du Jourdain en Cisjordanie, une zone capturée par Israël pendant la guerre des Six Jours de 1967, que les Palestiniens veulent pour leur futur État.

Israël organisera des élections nationales le 2 mars – pour la troisième fois en douze mois – et Netanyahu espère remporter son cinquième mandat. Il dirige actuellement un gouvernement intérimaire, dont le pouvoir légal d’annexer le territoire n’est toujours pas décidé par les autorités judiciaires.

Les habitants des Yechouvim font partie de la base électorale de droite de Netanyahu et de nombreux membres de son cabinet de coalition considèrent la Cisjordanie comme le cœur biblique du peuple juif.

La plupart des pays considèrent les villages israéliens construits sur des terres capturées pendant la guerre comme une violation du droit international. Trump a changé la politique américaine pour retirer de telles objections.

Les Palestiniens disent que les colonies rendent un futur État non viable. Israël cite les besoins de sécurité ainsi que les liens bibliques et historiques avec la terre sur laquelle ils sont construits.

Le plan de Trump envisage une solution à deux États avec Israël et un futur État palestinien vivant côte à côte, mais il comprend des conditions strictes que les Palestiniens rejettent.

Le plan donne à Israël une grande partie de ce qu’il a longtemps cherché, y compris la reconnaissance par les États-Unis des colonies et de la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain.

Un État palestinien redessiné et démilitarisé serait soumis au contrôle israélien de sa sécurité et recevrait des étendues de désert en échange de terres arables conquises par des Israéliens.

Juste après que Trump a présenté le plan le 28 janvier, Netanyahu a déclaré que son gouvernement commencerait à étendre la souveraineté israélienne aux colonies et à la vallée du Jourdain dans quelques jours.

Mais Washington a alors semblé mettre une pause et Netanyahu a depuis fait face à des pressions de la part des dirigeants des Yechouvim pour annexer le territoire malgré toute objection américaine.

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG