Une mère orthodoxe de cinq enfants a remporté le semi-marathon lors de la 18e édition du marathon et du semi-marathon Life Time Miami.

Beatie Deutsch, 30 ans, jeune femme israélienne originaire des Etats Unis, a terminé le semi-marathon de Miami en 1h 16mn et 50 secondes pour s’imposer dimanche dans la catégorie féminine.

C’était la première course de Betty Deutsch aux États-Unis. Elle travaillait pour représenter Israël au marathon des Jeux olympiques de Tokyo cet été, mais cette course étant prévue le samedi 8 août pour les femmes et le dimanche 9 août pour les hommes, Betty Deutsch, observant le Chabbat, ne pourra donc pas participer même si elle peut atteindre les temps de qualification olympique.

Betty Deutsch, qui a quitté le New Jersey en 2009, pour habiter le quartier de Har Nof à Jérusalem, est connue pour courir avec une jupe, des manches qui tombent sous son coude et un foulard.

En mai, Betty Deutsch était la meilleure finaliste féminine dans un semi-marathon de 21 km à Riga, en Lettonie, devenant la première femme orthodoxe à remporter une compétition sportive internationale.

Cette année, pour la première fois, le Marathon de Miami a offert des repas certifiés casher aux athlètes sur la ligne d’arrivée, a rapporté le Miami Herald .

La performance de la jeune femme est plutôt inédite. Elle ne pratique ce sport que depuis quatre ans et ne fait partie d’aucun club d’athlétisme où personne ne la connait. Et pourtant, quelques mois après son triomphe, Betty Deutsch, surnommée par ses amies ‘speedy Betty’, compte poursuivre dans cette voie.

Dans une interview accordée au site Ynet, Betty Deutsch a admis qu’elle était la première championne religieuse orthodoxe. Elle a ajouté que seuls quelques ‘harédim’ pratiquaient ce sport. ‘Mais je ne vois aucune dérive dans mes activités. J’ai consulté en outre un Rav qui a confirmé que je pouvais pratiquer des activités physiques’.

Et de préciser : « Beaucoup de gens me demandent s’il n’y a pas de contradiction entre la religion et le sport. Je ne la vois vraiment pas. En revanche, il existe un commandement nous enjoignant de ‘préserver nos vies’. Et c’est réellement ainsi : une âme saine dans un corps sain. Dans le monde orthodoxe, lorsqu’on agit contre la norme, cela provoque des réactions. Mais je savais que j’agissais bien’. Betty a encore confié que ‘contrairement aux autres sportifs, chaque course avait pour elle une connotation spirituelle’.

Betty Deutsch fait du sport depuis son enfance, aux Etats-Unis mais elle s’entrainait alors dans la catégorie du taekwondo. « Mais après mon Alya, je me suis arrêtée en raison de mes grossesses et de la naissance de mes enfants. Mais lorsque le quatrième bébé est venu au monde, j’ai compris que je devais reprendre ce sport et je me suis fixé comme objectif de courir pour le marathon».

 


Bethy Deutsch au marathon de Jérusalem

 

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG