Alta Fixler, une petite fille juive britannique de deux ans et demi qui a subi des lésions cérébrales lors de l’accouchement, a été reliée à des appareils de réanimation depuis sa naissance.

Alta est née il y a deux ans et demi à Manchester, au Royaume-Uni. Alta a manqué d’oxygène à la naissance et, bien que les médecins aient déclaré qu’elle ne survivrait pas plus de quelques heures, elle a miraculeusement survécu.

Les parents d’Alta ont passé jour et nuit au chevet d’Alta. Selon les médecins, grâce à cet amour et à ces soins, Alta a commencé à prendre des forces et à devenir une belle petite fille.

Il n’y a pas si longtemps, l’hôpital était prêt à renvoyer Alta chez elle – ce qui est la place de chaque enfant ! L’hôpital a formé les parents d’Alta à s’occuper d’elle de manière indépendante.

Malheureusement, en raison de quelques complications, le retour à la maison a été retardé.

Récemment, l’hôpital a changé d’approche : au lieu de chercher à améliorer l’état d’Alta et de la renvoyer chez elle avec le soutien adéquat, les médecins veulent maintenant supprimer toute forme de soutien. Cette décision mettrait fin à la vie d’Alta, que D.ieu nous en préserve. Naturellement, les parents dévoués d’Alta ont plaidé et exigé que leur enfant ait une chance de vivre. Ils ont même insisté sur le fait qu’ils chercheraient un soutien privé pour Alta et qu’ils l’emmèneraient ailleurs – le soutien médical dans le pays ou à l’étranger étant deux options viables. Cependant, l’hôpital estime qu’il est responsable de cette enfant et, à cette fin, a convoqué les parents d’Alta au tribunal.

Comme il s’agit d’une question de vie ou de mort pour leur précieuse enfant, les parents d’Alta, guidés par les Rabbanim, ont engagé les meilleurs avocats disponibles afin d’empêcher l’hôpital de mettre fin à la vie d’Alta.

Le président israélien fait pression sur le prince Charles

Le président israélien Reuven (Ruvi) Rivlin a fait appel mercredi au prince Charles, prince de Galles, pour qu’Alta soit amenée en Israël pour un traitement médical.

Les tribunaux anglais ont récemment statué que les médecins sont autorisés à déconnecter les équipements de survie, contrairement aux souhaits des parents qui souhaitent l’amener en Israël pour un traitement médical continu.

Malgré les demandes de ses parents pour qu’elle soit maintenue en vie, la Haute Cour britannique a récemment statué en faveur du Manchester University NHS Foundation Trust, qui avait demandé le droit de mettre fin au maintien de la vie de l’enfant, arguant qu’elle « n’avait aucune perspective de survie ».

Dans sa lettre au prince Charles, le président a écrit : « Votre Altesse Royale, je vous écris aujourd’hui sur une question d’importance humanitaire grave et urgente. Comme vous le savez peut-être, une récente décision de la Haute Cour dans le cas d’Alta Fixsler, âgée de deux ans, de Manchester, a autorisé les médecins à arrêter le traitement de survie qui la maintient en vie. »

« C’est le souhait fervent de ses parents, qui sont des Juifs fervents religieux et des citoyens israéliens, que leur fille soit amenée en Israël pour y poursuivre le traitement »

« Je sais que des représentations ont été faites auprès du gouvernement de Sa Majesté à ce sujet, mais je pense que les circonstances uniques justifient une intervention personnelle de ma part envers vous. Ce serait une tragédie si les souhaits de ces parents ne pouvaient pas être satisfaits d’une manière qui respecte à la fois la loi et leurs croyances religieuses.

VOIR LA VIDEO

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars