Yad Lea’him a déclaré à la commission de la Knesset que l’assimilation n’est pas moins un problème en Israël qu’en Europe.

 

Des découvertes exceptionnelles ont été faites mercredi dernier lors d’une réunion de la Commission de l’Immigration, de l’Intégration et des affaires liées à la Diaspora. Il apparait que le peuple juif a perdu 60% des Juifs européens depuis la Seconde Guerre mondiale à cause de l’assimilation. L’organisme Yad Lea’him, qui est à la pointe de la lutte contre le phénomène d’assimilation en Israël a répondu et déclaré que sans que personne ne s’en aperçoive, l’assimilation sévissait aussi durement en Israël.

La tempête actuelle a commencé avec les données issues de la discussion de la commission, selon lesquelles le nombre de Juifs en Europe est maintenant au plus bas depuis 1000 ans en raison de l’assimilation. Selon des chercheurs du Jewish People Policy Institute (l’Institut de Recherche sur les Politiques Juives) à Londres, qui ont pris la parole lors de l’audience, l’avenir de la communauté juive européenne semble sombre : dans la plupart des pays européens, le nombre de Juifs devrait diminuer en raison de l’assimilation et des faibles taux de natalité.

Selon les données, en Pologne il y a 70% d’assimilation, en Hongrie, aux Pays-Bas, au Danemark et en Suède 50%, et en France pas moins de 31% d’assimilation. Dans certains pays européens, en particulier dans l’ex-Union soviétique, le pourcentage d’assimilation atteint les 90%.

Les dirigeants de l’organisme Yad Lea’him ont déclaré que «les chiffres de l’assimilation en Europe en cachent d’autres tout aussi inquiétants qui sont sous notre nez. « Selon nos estimations et selon des études, le taux d’assimilation en Israël varie entre 8 et 10%. C’est alarmant. Chaque année, il y a des dizaines de milliers de cas ici en Israël de Juifs qui ont des relations avec des non juifs – musulmans ou chrétiens et cela ne dérange personne. Au contraire, quiconque ose dire un mot sur le sujet est accusé de racisme et stigmatisé.

« Les chiffres relevés en Europe cachent ce phénomène croissant en Israël qui doit être traité immédiatement et le moment est venu pour le gouvernement israélien d’intervenir dans ce qui se passe ici et de ne pas investir uniquement ses efforts et ses moyens dans la guerre contre l’assimilation en Europe et dans le reste du monde ».

Yad Lea’him avertit que toutes les personnalités publiques influentes doivent impérativement donner leur avis sur ce qui se passe. «Nous exigeons, encourageons et exhortons les membres de la Knesset à travailler pour accroître l’étude de l’identité juive dans toutes les institutions éducatives du pays, quel que soit le secteur. Ce n’est qu’ainsi que l’assimilation sera endiguée et que des dizaines de milliers de Juifs seront sauvés de l’extinction, ici en Terre d’Israël. Si nous n’agissons pas maintenant, nous pourrions nous retrouver dans une situation de perte de contrôle comme en Europe.  »

 

 

%d blogueurs aiment cette page :