À bord du bateau de croisière Diamond Princess, coincé depuis le 5 février dans le port japonais de Yokohama en raison des cas de coronavirus détectés à bord, le bilan ne cesse de s’alourdir. Jeudi, le ministère japonais de la Santé a annoncé 44 nouveaux cas. Le nombre total de personnes contaminées s’élève donc à 218, dont cinq dans un état grave.

Nir Gilad, un jeune Israélien récemment revenu dans la pratique du judaïsme, a décidé de partir en croisière avec le «Diamond Princess», un paquebot de luxe. Gilad a demandé que l’entreprise lui fournisse des repas casher spéciaux et l’entreprise a accepté d’accéder à sa demande.

Cependant, lorsque Gilad est arrivé sur le navire, il a été choqué de découvrir que ses repas casher n’avaient pas été commandés. Gilad a décidé de ne pas monter sur le navire, même si cela entraînait une perte financière considérable.

Gilad était bouleversé de rater la croisière, mais après une semaine, il a appris que le navire avait été contaminé par le coronavirus et qu’il était coincé près du Japon sans qu’aucun pays n’autorise l’entrée du navire. À l’heure actuelle on dénombre 218 cas de coronavirus diagnostiqués sur le paquebot, dont cinq dans un état grave. ce qui en fait la pire épidémie du virus en dehors de la Chine continentale.

Gilad s’est rendu compte que son insistance sur la nourriture casher l’avait sauvé du sort des autres passagers, qui ne savent toujours pas quand ils seront libérés du navire et comment ils rentreront chez eux.

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :